Les  Pyramides
Djédefrê
 

Nous avons besoin de vous

 

Le Complexe funéraire d'Abou Rawash (ou Roach)
 
"Celle qui est l'étoile chédou"

 

   Abou Rawash (ou Abou Roach ou Abu Roache) est localisé à 8 kilomètres au Nord de Guizèh. Le site est considéré comme le plus au Nord de la nécropole Memphite. Il tient son nom moderne du village voisin d'Abou Rawash et semble avoir été employé comme emplacement pour les sépultures depuis l'époque du Roi Horus Aha (Ière dynastie, v.2995-2974). Il sera occupé à deux périodes : À l' Ancien Empire et à l'Époque Romaine. Le Roi Djédefrê (2528-2518, IVe dynastie) le choisit pour y ériger sa pyramide. Il abandonne donc Guizèh où ses prédécesseurs avaient construit les leurs. On ne connait pas aujourd'hui la véritable motivation du choix de cette région montagneuse. C'est peut-être justement pour bénéficier de la situation élevée du plateau d'Abou Rawash, qui lui permettrait d'avoir, une fois terminée, la pyramide la plus haute d'Égypte. Ou peut-être pour démarquer son règne de celui de son père Khoufou (ou Khéops, 2551-2528), ou bien comme le proposent récemment quelques spécialistes, parce que Abou Rawash est face à Héliopolis, la ville du culte solaire ?. Pendant le règne de Djédefrê, le culte solaire avait gagné beaucoup d'importance, comme le montre l'addition du titre  sA Ra  "fils de Rê" dans la titulature des Rois.
 
   Le monument funéraire de Djédefrê est assez simple, mais il a déjà tous les éléments typiques aux sépultures de l' Ancien Empire. Son complexe funéraire avait un mur de clôture qui s'élevait à une hauteur d'environ 6 m. Il protégeait le complexe composé : De la pyramide, d'une pyramide satellite, d'un temple funéraire, d'une chaussée montante d'environ 1500 m et d'un temple d'accueil. Toute fois, il semble que celui-ci n'ait jamais été achevé du fait de la courte période de règne de ce Roi. Dans les premières années du XXe siècle eurent lieu des fouilles systématiques du site. Les premières commencèrent avec les archéologues Français, Émile Gaston Chassinat et Pierre Lacau. Ils furent suivis par Pierre Montet et aujourd'hui les fouilles sont faites par une équipe Franco-suisse dirigée par Michel Valloggia. Le financement est fait par les Suisses, tandis que la logistique est mise à disposition par l'IFAO du Caire. Des fouilles récentes ont permis de dégager le temple funéraire situé à l'Est de la pyramide. On y a mis au jour un lot de fragments provenant d'une vingtaine de statue de quartzite représentant Djédefrê. On peut en admirer quelques morceaux au musée du Louvre. Ainsi qu'une tête du Roi en granit rouge, également au musée du Louvre. À proximité du temple funéraire, des fosses à barques solaires et les restes d'une pyramide satellite ont été dégagées.

 

A - Pyramide
B - Puits
C - Chaussée
D - Mur d'enceinte
E - Pyramide satellite
F - Fosse à barque solaire
G - Temple funéraire

 

  La pyramide de Djédefrê est presque au centre du complexe. Elle fut érigée sur une colline rocheuse s'élevant à environ 150 m au-dessus de la vallée du Nil. Elle est proche, par ses dimensions, de la pyramide de Menkaourê (ou Mykérinos, 24924-2472). Elle mesurait originellement à sa base 106 m sur sa face Sud et 106,20 m sur celle au Nord, avec un décalage, par rapport au Nord, de 48' d'arc vers l'Ouest. Sa hauteur actuelle n'est plus que de 11,40 m, mais sa hauteur initiale devait atteindre 67/68 m. Ainsi, elle devait culminer aux environs de 220 m au-dessus du niveau du Nil, tandis que le sommet de la pyramide de Khoufou (ou Khéops), s'élevait à 206,70 m (Dont 146,59 m de pyramide). Certains égyptologues avancent que la pyramide ne fut probablement jamais terminée. D'autres, s'appuyant sur des recherches récentes, ont déterminé qu'elle avait bien été achevée, mais qu'elle fut utilisée comme carrière de pierre à l'Époque Romaine. Ceux-ci, peu scrupuleux comme à leur habitude, s'en servirent pour la construction d'un bâtiment militaire sur les ruines du temple funéraire, ce qui expliquerait l'état actuel de la pyramide.

 

 
Base :  106 m x 106,20 m
Hauteur originelle :   67 / 68 m
Hauteur actuelle :   11,40 m
Pente :   48o à 52o
Longueur du couloir :   44,25 m + 5,40 m
Chambre :   21 x 9 m     Profondeur :   +20 m
Longueur de la chaussée :   environ 1500 m

 


 

Entrée du couloir descendant


 

Chambre du sarcophage

   Les pyramides des prédécesseurs de Djédefrê avaient leur chambre funéraire à l'intérieur du monument, au-dessus du niveau du sol. Pour des raisons inconnues, Djédefrê préféra avoir sa chambre funéraire, établie au fond d'un puits énorme mesurant 23 m x 10 m, et descendant à plus de 21 m dans le sol. Dans le mur Nord il y a un fossé ouvert contenant les restes d'un couloir descendant, long de 44,25 m avec une hauteur de 5,5 m (au fond). Il est aligné approximativement le long de l'axe Nord Sud de la pyramide. Le plancher, sur lequel ce passage descendant fut construit, fut creusé dans la roche puis recouvert d'une maçonnerie de calcaire de Tourah.
 
   Il conduit à un passage horizontal de 5,40 m de long qui marque la transition entre la partie descendante et les chambres de la pyramide. Dans le plancher, près du mur Est, on trouve les vestiges d'un passage vertical qui dût être creusé par des voleurs et qui vise directement la chambre funéraire. Cette partie a un puits de 3,10 m de profondeur, directement dans la roche. Un fragment de bloc y fut mis au jour comportant des hiéroglyphes, qui selon Nicolas Grimal indiquent le nom de Djédefrê.

 

 
   Au bout de ce couloir horizontal on arrive sur le gigantesque puits. Le sol, creusé dans la roche, fut surmonté par cinq couches de calcaire fin afin d'amener probablement le niveau de l'antichambre jusqu'à celui du passage horizontal. Les restes de mortier sur ses murs prouvent que le puits avait été rempli de maçonnerie après que les chambres au fond aient été terminées.
 
   Presque rien ne subsiste de la maçonnerie des salles. Assez étrangement, c'est le passage des voleurs qui nous fournit la plupart des informations. La chambre funéraire a été localisée à plus de 20 m de profondeur, elle mesure 21 m x 9 m. Elle fut construite avec des blocs énormes de granit d'Assouan. Pendant les fouilles à l'intérieur de cette sous-structure de la pyramide, William Matthew Flinders Petrie a découvert un fragment de granit rose, dont il pense faire partie du sarcophage. Il est possible que ce sarcophage du Roi soit toujours sous les ruines qui ne sont pas complètement explorées.
 
   La pyramide satellite, près de la pyramide du Roi, fut découverte en 2002 par l'expédition archéologique Franco-suisse. Sa localisation au Sud-ouest de la pyramide fait suggérer aux spécialistes qu'elle avait une fonction de culte. Cependant la présence d'une structure souterraine avec un couloir de 4 m long et les vestiges d'un sarcophage indiquent plutôt une chambre funéraire. Selon Zahi Hawass, dans cette pyramide furent enterrés des membres de la famille royale, la Reine et des Princesses. Des fragments de l'équipement funéraire de la Reine auraient été trouvés ?. Le temple funéraire et une fosse à barque solaire se situent à l'Est de la pyramide. Le temple a été fini avec des briques, laissant supposer que les travaux aient été terminés à la hâte.

 

 

 
Pour voir correctement les translittérations des titulatures des Rois,
vous pouvez télécharger et installer la police de caractère jointe.
  Copyright © Antikforever.com