Les  Pyramides
Khoufou
 

Nous avons besoin de vous

 

La grande Pyramide de Guizèh
 

 
         AHt-xwfw   "L'Horizon de Khoufou"

 
   Après son prédécesseur et père Snéfrou (2575-2551), qui avait choisi Dahshour, sur la partie la plus au Sud de la nécropole Memphite, pour construire ses pyramides, Khoufou (ou Khéops, 2551-2528) choisi lui, de se déplacer au Nord, à Guizèh (À proximité du Caire), pour ériger son propre monument funéraire. Ce sera le premier des trois complexes de pyramide à cet emplacement. Son fils et successeurs Khafrê (ou Khéphren, 2518-2492) et le fils de celui-ci et de la Reine Khâmerernebty I, Menkaourê (ou Mykérinos, 2492-2472) vont marcher sur ses traces. Beaucoup de matériaux qui furent utilisés pour construire les pyramides de Guizèh, furent extraits sur place, rendant cet emplacement idéal pour un projet aussi ambitieux que la pyramide de
 
   Les ressources de Dahshour étaient peut-être épuisées, ce qui serait une explication du changement de site. Le complexe funéraire de Khoufou était beaucoup plus qu'un monument funéraire, ou un témoignage de sa mégalomanie, comme il a été souvent supposé. C'était également un centre économique important, logeant des Prêtres et des domestiques, il régulait également l'écoulement des marchandises des nombreux domaines royaux. La pyramide de Khoufou est la plus grande des pyramides d'Égypte. Elle est considérée, comme une des sept merveilles du monde et les savants du XIXe siècle avaient déclaré qu'ils étaient incapables de reproduire les prouesses techniques d'une telle construction. Afin de tenter d'en percer les mystères, elle a fait l'objet de beaucoup de théories pseudo-scientifiques, mystiques, de farfelus inspirés par la magie des nombres ou issues de l'imagination de pseudo-explorateurs.

 

Le complexe funéraire

 
   Le complexe funéraire de ce Roi marque une autre évolution dans la construction des pyramides et des temples qui l'entourent. Tous les éléments qui deviendront traditionnels pour les générations futures y sont présents :
• La pyramide elle-même à face lisse.
• Une petite pyramide satellite, située dans l'angle du Sud-est de grande la pyramide, plutôt que sur sa face Sud.
• Trois pyramides subsidiaires qui furent construites pour des Reines, dont la mère du souverain.
• De multiples mastabas regroupés en deux cimetières situés à l'Est derrière les pyramides des Reines et à l'Ouest de la grande pyramide.
• Plusieurs fosses pouvant contenir des barques solaires dont le Roi défunt aurait besoin pour son transport quotidien dans l'autre monde. En 1954, deux barques solaires du Roi furent mises au jour en pièces détachées au fond d'une fosse. Elle étaient restées en parfait état de conservation. L'une d'entre elles fut reconstruite et est aujourd'hui au musée "de la barque solaire", à proximité de la pyramide.
• Un temple funéraire en deux parties : Une partie basse, le temple de la vallée (ou temple d'accueil) et une partie haute située à proximité de la pyramide, ces deux ensembles sont reliées par une chaussée servant de galerie de communication, aujourd'hui pour la plupart disparue.

 

La Pyramide du Roi

 
   La pyramide de Khoufou avec ses : 146,59 m de hauteur, une pente de 51o 50' 40'' et une base de 230,45 m x 230,25 m x 230,35 m x 230,40 m, a bien mérité son surnom moderne de Grande Pyramide. Elle est composée de 2 500 000 blocs de pierre, pesant un ensemble de 7 000 000 de tonnes. L'égyptologue William Matthew Flinders Petrie au XIXe siècle, est le premier à avoir attiré l'attention sur l'extraordinaire précision obtenue par les bâtisseur. Comme les pyramides de Dahshour construites par Snéfrou, dont elle a bénéficié pour son érection des développements et des innovations techniques, la grande pyramide est composée de blocs énormes, alignés horizontalement (À l'origine, 210 rangées) et recouverts de calcaire fin. Mais comme avec la plupart des pyramides, cette l'enveloppe extérieure fut enlevée au cours des siècles et réutilisée pour d'autres bâtiments.
 
   Ce qui reste du revêtement extérieur nous renseigne sur le degré élevé d'art et de précision qui fut utilisé. La pyramide est orientée suivant les quatre points cardinaux avec une erreur moyenne de 3'. L'erreur moyenne sur les angles droits de la base est aussi de 3'. Le pyramidion de ce monument n'a pas été retrouvé. Elle ne semble pas avoir subit de changement de plans à l'extérieur, il est avancé par les spécialistes que l'architecte en fut le Vizir Hémiounou. Comme les pyramides de Snéfrou à Dahshour, une grande partie de la structure interne de la pyramide fut construite à l'intérieur du monument plutôt que dessous. C'est une pratique qui sera abandonnée par les constructeurs sur les pyramides suivantes.

 

A - Chambre du Roi avec les chambres de décharge
B - Chambre de la Reine
C - Chambre souterraine
D - conduits d'aération
E - Grande galerie
F  - Couloir horizontal
G - Couloir ascendant
H - Descenderie
I  - Puits
J  - Entrée
K - Fosses Sud des barques solaires
L  - Fosses des barques solaires
M - Fosses Est des barques solaires
N - Temple funéraire
O - Pyramide satellite de culte - G1d
P1 - Pyramide de la Reine Hetephérès I - G1a
P2 - Pyramide de la Reine Méritâtès I - G1b
P3 - Pyramide de la Reine Hénoutsen - G1c
Q - Chaussée
R  - Mur d'enceinte

 


 

Couloir ascendant (G)

   À partir de l'entrée (J), légèrement décentrée, que l'on situe traditionnellement dans la face Nord de la pyramide à une hauteur de 15,63 m, un couloir descendant (H), sous un angle de 26° 34' 23", mène à une chambre souterraine (C). Cette entrée est surplombée par un système de décharge avec voûtes et linteaux monolithiques protégeant ce couloir descendant de la masse située au-dessus. Elle aurait été fermée au moyen d'un bloc qui pivotait sur un axe, ce type de dispositif de fermeture était déjà utilisé à Dahshour. Le couloir, mesure 105 m de long et 2,10 m de large. Les 28,80 premiers mètres sont à l'intérieur de la pyramide. Les 30,30 m suivants furent creusés dans la roche naturelle du plateau et aboutissent à un couloir horizontal long de 8,90 m qui mène à la chambre souterraine (C). Celle-ci est restée inachevée.

 

 
   Quelques spécialistes ont supposé qu'elle était destinée, dans le plan original de la pyramide, pour être la chambre funéraire. Le Roi et ses architectes auraient changé d'avis et auraient décidé d'une structure interne complètement différente. Elle mesure 5.76 m x 5.23 m x 6.26 m de hauteur. Dans l'angle de son mur Sud fut entamé un corridor de 16 m de long, mais qui ne débouche sur rien.
 
  Il semble peu probable que cette chambre souterraine ait été prévue pour être la chambre funéraire. Le passage final y menant est trop petit pour permettre à un sarcophage de la taille de celui trouvée dans la chambre du Roi de passer. Une théorie plus récente suggère que cette chambre fut établie au-dessous du niveau du sol dans le but de représenter les enfers du monde souterrain.
 
   Dans ce cas le fait qu'elle ne soit pas terminée insinuerait qu'elle ait été la dernière chambre qui fut construite, plutôt que la première. Quelques mètres avant que le couloir descendant plonge dans la roche naturelle, un deuxième couloir ascendant (G) va mener aux salles à l'intérieur de la pyramide. Ce couloir est constitué de pierres placées en lits horizontaux sur quelques mètres, puis il se prolonge avec une maçonnerie. Trois blocs bouchons de granit demeurant encore dans leurs position sont placés à intervalles réguliers. Le couloir arrive à un embranchement qui à la particularité d'offrir un accès à chaque niveau de la pyramide.
 


 

La descenderie

   Tout d'abord à la descenderie (H), par un passage reliant le bas de la grande galerie (E) creusé à même la maçonnerie. Ensuite à la chambre de la Reine (B), par un couloir horizontal (F) ou enfin à la chambre du Roi (A), en passant par la grande galerie (E). Un passage, relie la descenderie, au niveau du sol, à un endroit appelé la "grotte". Il fut creusé par les bâtisseurs pour permettre l'évacuation des débris occasionnés par les travaux dans la chambre souterraine. La descenderie se poursuit pour aboutir dans le couloir descendant. Le couloir horizontal (F) menant à la chambre de la Reine (B) est appareillé dans une maçonnerie de pierres de calcaires.
 
   Le nom "chambre de la Reine" est le résultat d'une ancienne interprétation (fausse) que l'épouse du Roi y aurait été enterrée. Elle mesure 5,80 m x 5,30 m x 6 m de hauteur. Cette chambre, placée dans l'axe Est-ouest de la pyramide, possède une couverture en voûte avec des pierres disposées en chevrons. Des égyptologues avancent que dans le mur Est, une niche à 4,70 m de hauteur, protégée par une voûte en encorbellement, a pu logée une statue figurant le Ka du Roi. Si c'est le cas, le but de cette chambre était identique à celui des serdabs trouvés reliés aux mastabas privés et à la pyramide à degrés de Djoser (2628-2609). Comme la chambre du Roi, cette pièce est pourvue de deux puits d'aération aménagés dans ses murs Nord et Sud.
 


 

La grande Galerie

   Ils étaient masqués par des dalles de fermeture qui furent découvertes au XIXe siècle et ont fait l'objet de plusieurs campagnes d'exploration (La première en 1993). Au bout du couloir ascendant (G) à l'embranchement un bas passage étroit relie à la grande galerie (E). C'est sûrement l'endroit le plus impressionnant de la pyramide. Les dimensions de cette galerie sont prodigieuse, 47,85 m x 2,10 m x 8,48 et 8,74 m de hauteur avec une pente de 26° 10' 16". Elle est surmontée d'une voûte en encorbellement sur ses quatre faces. On pense que des trous réguliers dans les murs sont des douilles pour des grands faisceaux. L'extrémité supérieure de cette galerie donne sur une antichambre relativement petite qui, s'ouvre sur la chambre du Roi (A). Cette antichambre comportait un système de fermeture avec herses obstruant le passage, mais qui a aujourd'hui disparu.

 


 

Le sarcophage en granit de Khoufou

   La chambre funéraire est fabriquée entièrement à partir de granit rouge. Elle mesure 10,47 m x 5,23 m x 5,84 m de hauteur. Le sarcophage du Roi en granit, vide et sans couvercle, est placé à l'Ouest de cette pièce. Il est légèrement plus grand que les passages menant à la chambre où on l'a localisé, ce qui signifie qu'il fut mis en place pendant que la pyramide était construite autour de lui.
 
   Au-dessus de Chambre du Roi (A), il y a cinq chambres de décharge. Le dernier niveau s'élève à plus de vingt mètres du sol de la chambre funéraire. Il est surmonté d'une voûte de décharge avec des pierres disposées en chevrons pour distribuer le poids. C'est à cet endroit que furent trouvées les seules inscriptions qui nous donnent les noms des équipes qui ont construit ces chambres et qui permettent d'attribuer, avec certitude, cette pyramide à Khoufou.
 
   Comme dans la "chambre de la Reine", deux conduits d'aération (D) s'élèvent vers les faces de la pyramide. C'est un dispositif unique à cette pyramide. Du fait que le revêtement extérieur est absent, il n'est pas certain que les pierres d'enveloppe fermaient ces aérations. Récemment un petit robot télécommandé à été introduit dans un de ces axes d'aération, celui-ci en remontant s'est heurté sur ce qui ressemblait à une porte en pierre. Un trou a été foré dans cette "porte en pierre" et une caméra y fut introduite qui révéla derrière une seconde "porte".

 

Pour découvrir une autre théorie sur la grande pyramide voir le site : www.kheops.biz

 


 
Base :   230,45 m x 230,25 m x 230,35 m x 230,40 m
Hauteur :   146,59 m
Pente :   51o 50' 40''
Longueur de la chaussée :  739,80 m

 

      Grande Galerie :
Longueur :   47,85 m
Hauteur :   8,48  m et  8,74 m
Pente :   26o16'40''
Chambre de la Reine :
   Longueur :   5,76 m
   Largeur :   5,23 m
   Hauteur :   6,26 m
 Chambre du Roi :
Longueur :   10,47 m
Largeur :   5,23 m
Hauteur :   5,84 m

 

Les pyramides des Reines

 
   Les pyramides des Reines se trouve au Sud-est de la pyramide principale, hors de l'enceinte. Il y a trois pyramides auxquelles les spécialistes ont attribuée le non de G1a, G1b, G1c. Les bases des ces trois pyramides n'ont pas été nivelées à l'extérieur, rendant leurs bases complètement à angle droit. Chaque pyramide eut un revêtement de calcaire. Seulement la pyramide Est (G1c) est une pyramide à face lisse, les deux autres étant de petites pyramides à degrés. Elles sont toutes les trois dans un état de très fort délabrement. Leurs parements se limitent à quelques pierres de la première assise. Leur entrée a été localisée dans leur face Nord, avec un couloir descendant menant à une chambre funéraire souterraine. Les pyramides G1a et G1b possèdent chacune une fosse à barque solaire. L'identité des Reines pour l'attribution de ces monuments est toujours sujette à controverse. Aujourd'hui la majorité des spécialistes les classent ainsi :
 
G1a (P1) - Pyramide de la Reine Hetephérès I. La présence d'une cachette trouvée dans la pyramide contenant des objets qui ont appartenu à Hetephérès I, renforce l'idée de cette attribution. Cette pyramide a une base de 45,50 x 47,40 x 46,50 x 45,70 m et d'une hauteur originelle de 30,25 m, pour une pente de 51o 50'. La chapelle funéraire qui fut construite à l'Est de cette pyramide, fut convertie en temple pour la Déesse Isis pendant la période Ptolémaïque. La découverte de cette tombe est faite par l'équipe Américaine dirigée par George Andrew Reisner en février 1925. Reisner y fait aussi la découverte d'une cachette. Il s'agit d'une petite chambre dans laquelle on accédait par un puits de 25 mètres de profondeur.
 
   Dans celui-ci il met au jour un trésor inviolé contenant des magnifiques objets et mobilier funéraire : Le mobilier funéraire, qui est actuellement dans sa quasi-totalité au musée du Caire ; le coffre à vases canopes ; une splendide collection de bijoux ayant appartenu à la Reine ; de la vaisselle en or ; des coffrets à maquillage ; des meubles dont un splendide fauteuil et un lit en bois doré très raffinés. Cependant on n'a pas retrouvé la momie d'Hetephérès I, son sarcophage d'albâtre était vide. Il semble que ce soit une cachette qui est servie à sauver ce qui n'avait pas été pillé dans la tombe. Zahi Hawass avance l'hypothèse que le corps de la Reine fut installé dans une des trois petites pyramides à côté de celle de Khoufou. Mais aucune preuve, à ce jour, ne permet de confirmer ses suppositions.
 


 

Les pyramides : G1a au premier plan puis G1b et G1c

G1b (P2) - Pyramide de la Reine Méritâtès I. Une inscription trouvée dans la chapelle du mastaba de Kaouâb I (ou Kawab ou Kouaf), un des fils de Khoufou, peut indiquer que la pyramide G1b fut construite pour la mère de Kaouâb I, la Reine Méritâtès I (ou Meritit ou Mérititès). Cette pyramide a une base de 47,80 x 49,40 x 48,20 x 47,10 m et d'une hauteur originelle de 30 m, pour une pente de 51o 50'. (Voir ci-dessous)
 
G1c (P3) - Pyramide de la Reine Hénoutsen. Celle-ci dont le nom n'est connu seulement que des sources dynastiques de l' Ancien Empire, fut peut-être la Reine enterrée dans cette troisième pyramide. Cette pyramide a une base de 45,50 x 46,70 x 46,80 x 45,20 m et d'une hauteur originelle de 29,60 m pour une pente de 52o 40'. (Voir ci-dessous) 

 

La Pyramide satellite

 
   La Pyramide satellite (ou de culte)(O) est nommée par les spécialistes G1d. Elle a une base de seulement 21,75 m x 21,75 m et elle est pratiquement totalement détruite. Elle fut découverte en 1991 par l'équipe de Zahi Hawass du côté du l'angle du Sud-est de la grande pyramide. Elle a un couloir descendant sur plus de 50 m qui finit dans une petite salle qui a pu avoir logé une statue figurant le ka du Roi. Lors des fouilles, cette pyramide a livré le deuxième plus ancien pyramidion connu après celui de la pyramide rouge à Dahshour.
 

A - Pyramide
B - Fosses à barques
C - Temple funéraire
D - Pyramides des Reines
E - Chaussée
F - Temple de la vallée

Le temple funéraire

 
   Le temple funéraire (ou temple haut), se trouvait dans la vallée. Il est malheureusement désormais sous les fondations de la ville, trop proche, du plateau de Guizèh. Le temple, se situe sur la face Est de la grande pyramide. Ses dimensions de 52,40 m x 40 m le place bien en dessous de celles du temple du complexe de Khafrê (ou Khéphren, 2518-2492). On y entrait par l'intermédiaire d'une porte dans le mur d'enceinte Est. Ce temple haut n'a laissé que très peu de vestiges, si ce n'est un dallage en basalte. Des emplacement dans ce dallage marquent l'endroit des piliers mégalithiques de granit qui ont par le passé entouré une salle publique.
 
   Au delà de la salle, il y avait un sanctuaire intérieur, mais aucune trace d'une fausse porte ou d'une statue du Roi, comme on aurait pu s'attendre à trouver dans ce genre de construction. Des deux côtés du temple il y a deux fosses pour des barques funéraires. On a trouvé aussi un vague contour de la chaussée menant au temple bas de vallée. La chaussée faisait 739,80 m de long, mais il faut noter que certains spécialistes disent 825 m.

 

Bibliographie

 
   Pour d'autres détails sur le complexe du Roi voir les ouvrages de :
  
Louis Albertelli :
- Le secret de la construction de la pyramide de Khéops : De l'échelle des hommes à l'échelle des dieux, Éditions du Rocher, Monaco, 1993.
Jacques Bardot :
- La Grande Pyramide de Khéops : Nouvelles découvertes, Éditions du Rocher, Monaco, 2006.
Horst Beinlich et Karl Richard Lepsius :
- Auf die Cheops-Pyramide, Röll, Dettelbach, 2010.
Robert Bob Brier et Jean-Pierre Houdin :
- Le secret de la grande pyramide, Editions Fayard, Paris, Janvier et Octobre 2008 - En Anglais, The Secret of the Great Pyramid : How one man's obsession LED to the solution of ancient Egypt's greatest mystery, Smithsonian Books, Washington, 2008 - Harper Collins, Avril 2009.
- Update : Building the great pyramid - New evidence of an internal ramp emerges from a secret chamber, p. 27, Archaeology : A magazine dealing with the antiquity of the world 62, N°4, Archaeological Institute of America, 2009.
Jacques Coquereau :
- Khéops : Construire une pyramide, Les Éditions GID, Québec, 2009.
Georges Goyon :
- La chaussée monumentale et le temple de la vallée de la pyramide de Khéops, pp : 49-69, BIFAO 67, Le Caire, 1969.
- Quelques observations effectuées autour de la pyramide de Khéops, pp : 71-86, BIFAO 67, Le Caire, 1969.
- Die Cheopspyramide. Geheimnis und geschichte, Weltbild, Augsburg, 1990.
Georges Goyon et Christiane Desroches-Noblecourt :
- Le secret des bâtisseurs des grandes pyramides : Kheops, Éditions Pygmalion, Paris, 1977 - J'ai Lu, Novembre 2001..
Gilles Dormion et Jean-Patrice Goidin :
- Khéops : Nouvelle enquête : Propositions préliminaires, Recherche sur les civilisations, Paris, 1986.
Gilles Dormion :
- La pyramide de Chéops : Architecture des appartements funéraires : Notice descriptive, relevé architectural, G. Dormion : J.Y. Verd'hurt, Irigny, 1996.
- La chambre de Chéops : Analyse architecturale, Fayard, Paris, 2004.
Michael Haase :
- Das rätsel des Cheops, Droemer Knaur, Berlin, Mars 2001.
- Das vermächtnis des Cheops. Die geschichte der Großen Pyramide, Herbig, München, 2003.
- Eine stätte für die ewigkeit. Der pyramidenkomplex des Cheops aus baulicher, architektonischer und kulturhistorischer Sicht, Philipp von Zabern, Mainz, 2004.
Zahi Hawass :
- Die schätze der pyramiden, Weltbild, Augsburg, 2003.
Zahi Hawass, Craig B. Smith et Andy Ryan :
- How the great pyramid was built, Smithsonian Books, Décembre 2004 - HarperCollins Publishers, Édition : Reprint, Mai 2006.
Jean-Pierre Houdin et Zahi Hawass :
- Kheops : Les secrets de la construction de la Grande Pyramide, Linteau, Paris, 2006 - Farid Atiya press, Gizeh, 2006 - En Anglais, Khufu : The secrets behind the building of the great pyramid, Dar al-Mushaf, illustrated edition, Décembre 2006.
Peter Jánosi :
- Die pyramidenanlagen der Königinnen : Untersuchungen zu einem grabtyp des alten und mittleren reiches, Der österreichischen Akademy, der Wiss, Wien, 1996.
- Die Pyramiden, Beck, München, 2004.
- Die graeberwelt der pyramidenzeit, Zaberns Bildbaende Zur Archaeologie, David Brown, Décembre 2006.
Jean Kérisel :
- Génie et démesure d'un Pharaon : Khéop, Collection : Essais Documents, Stock, Paris, Mai 1996 et 2001.
Jean Philippe Lauer :
- Le temple funéraire de Khéops à la grande pyramide de Guizèh, ASAE 46, Le Caire, 1947.
- Le mystère des pyramides, Presses de la Cité, Paris, 1974 - France loisirs, 1976.
Mark Lehner :
- The pyramid tomb of Hetep-heres, and the satellite pyramid of Khufu, Philipp von Zabern, Mainz, 1985.
- The development of the Giza necropolis. The Khufu project, pp : 109–143, MDAIK 41, Le Caire, Mainz, 1985.
Philippe Lheureux et Stéphanie Martin :
- Le mécanisme secret de la Grande Pyramide d'Égypte, Éditions le Temps présent, Agnières, Paris, 2008.
Paul Lipke :
- The royal ship of Cheops. A retrospective account of the discovery, restoration an reconstruction, British Archaeological Reports, Oxford, Janvier 1984.
Vito Maragioglio et Céleste Ambrogio Rinaldi :
- L´architettura delle piramidi Menfite, Parte IV, La Grande Piramide di Cheope, L'architettura delle piramidi menfite. N°4, Torino, 1965.
Otto Heinrich Muck :
- Chéops et la Grande Pyramide : L'apogée de l'Ancien Empire d'Egypte, Payot, Paris, 1978.
André Pochan :
- L'énigme de la grande pyramide, Collection : Les énigmes de l'Univers, Robert Laffont, 1971, 1973, 1974, 1975 et 1992 - En Italien, L'enigma della grande piramide, Ed.Meb, 1990.
John Romer :
- La Grande Pyramide. L'Egypte antique revisité, en Anglais, The Great Pyramid. Ancient Egypt Revisited, Cambridge University Press, Cambridge, Janvier 2007.
Jean Rousseau :
- Construire la Grande Pyramide, Harmattan, Paris, 2001.
Torsten Sasse et Michael Haase :
- Im schatten der pyramiden. Spurensuche im alten Ägypten, Econ, München, 2000.
Miroslav Verner :
- Die pyramiden, Rowohlt TB, Reinbek, 1997 - Décembre 1999 et 2001 - En Anglais, The Pyramids – Their Archaeology and History, Atlantic Books, 2001. 
 
Il existe des centaines d'autres ouvrages sur la grande Pyramide et le complexe funéraire de ce Roi.
 
Pour découvrir une autre théorie sur la grande pyramide voir le site : www.kheops.biz

 

 

Méritâtès I
 
Pyramide de Guizèh  -  G1b

 

Base:   47,80 m x 49,40 m x 48,20 m x 47,10 m
Pente :   51o 50'
Pente du couloir descendant :   33o 10'
Chambre funéraire : 3,95 m x 3,15 m x 2,95 m(Hauteur)

 

   Méritâtès I (ou Meritit ou Mérititès) est une Reine d'Égypte de la IVe dynastie. Elle est la première épouse du Roi Khoufou (ou Khéops, 2551-2528). Ce dernier lui fera construire, dans son complexe funéraire une pyramide près de la sienne que les spécialistes nomment G1b. Trois petites pyramides furent construites aux Sud du mur de clôture de ce complexe, à l'Est de la pyramide de Khoufou, hors de l'enceinte. Leur attribution fut et est encore sujette à de grandes controverses entre les égyptologues. On les différencie par les termes G1a, G1b et G1c.


 

La pyramide de Méritâtès I

 
   Seulement la pyramide la plus au Sud (G1c) est une pyramide à face lisse, les deux autres étant de petites pyramides à degrés. Elles sont toutes les trois dans un état de très fort délabrement. Leurs parements se limitent à quelques pierres de la première assise. Leurs entrées sont face au Nord et toutes les trois ont une chambre funéraire creusée dans la roche au-dessous du niveau du sol.
 
   La pyramide G1a, serait, selon la grande majorité des spécialistes, celle de la Reine Hetephérès I, la mère du Roi. Une inscription trouvée dans la chapelle du mastaba de Kaouâb I (ou Kawab ou Kouaf), un des fils que Méritâtès I eut avec Khoufou, pourrait confirmer que la pyramide G1b fut bien construite pour sa mère. Cette pyramide a une base de 47,80 x 49,40 x 48,20 x 47,10 m et une hauteur originelle de 30 m, pour une pente de 51o 50'.
 
   Au Sud de G1b on a découvert une fosse à barque creusée dans la roche, mais aucune trace du bateau n'a été trouvée. De ce fait quelques spécialistes pensent que la Reine Méritâtès I n'aurait peut-être pas été enterrée là. Une petite niche y a été creusée dans le mur Ouest, peut être abritait-elle une statue ?. Le sarcophage de la Reine n'a pas encore été retrouvé.

 

 

Hénoutsen
 
Pyramide de Guizèh  -  G1c

 

Base :  45,50 m x 46,70 m x 46,80 m x 45,20 m
Pente :   52o 40'
Pente du couloir descendant :   27o 30'
Chambre funéraire : 3,72 m x 2,95 m x 2,70 m (Hauteur)

 

La pyramide d'Hénoutsen avec au fond la grande pyramide
 

   Hénoutsen est une Reine d'Égypte de la IVe dynastie. Elle fut la deuxième épouse du Roi Khoufou (ou Khéops, 2551-2528). Elle lui donnera deux enfants : Khoufoukhaf et Khafrê (ou Khéphren, 2518-2492). Son époux lui fera construire, dans son complexe funéraire une pyramide près de la sienne que les spécialistes nomment, G1c. Trois petites pyramides furent construites aux Sud du mur de clôture de ce complexe, à l'Est de la pyramide de Khoufou, hors de l'enceinte.
 
   Leur attribution fut et est encore sujette à de grandes controverses. On les différencie par les termes G1a, G1b et G1c. Seulement la pyramide G1c est une pyramide à face lisse, les deux autres étant de petites pyramides à degrés. Elles sont toutes les trois dans un état de très fort délabrement.
 
   Leurs parements se limitent à quelques pierres de la première assise. Leurs entrées sont face au Nord et toutes les trois ont une chambre funéraire creusée dans la roche au-dessous du niveau du sol. La pyramide d'Hénoutsen est la plus au Sud des pyramides des Reines. Elle a une base de 45,50 x 46,70 x 46,80 x 45,20 m et d'une hauteur originelle de 29,60, pour une pente de 52o40'.
 
  Selon George Andrew Reisner, son revêtement ne fut jamais terminé. À bien des égards son architecture ressemble aux deux autres pyramides. Quelques spécialistes pensent, que cette pyramide ne faisait pas partie du plan originel du complexe du Roi. D'autres égyptologues, comme Rainer Stadelmann pensent que cette tombe a appartenu au Prince Khoufoukhaf ?.

 

 

 
Pour voir correctement les translittérations des titulatures des Rois,
vous pouvez télécharger et installer la police de caractère jointe.
  Copyright © Antikforever.com