Quelques Rois Importants :
Smendès  I
1070/69 - 1043
 

Nous avons besoin de vous

....Retour à la XXIe dynastie

 

 
Sommaire
 

Sa titulature
Son origine
Son arrivée au pouvoir, son règne
Sa famille
Bibliographie

 

                     DATES  de  RÈGNE
             1070/69-1043
   D.Arnold, P.A.Clayton, N.Grimal, J.Malek
    I.Shaw, D.Sitek, T.Schneider, J.von
      Beckerath
, P.Vernus, J.Yoyotte
1085-1054  É-Drioton
1081-1055  D.B.Redford
1077/76-1052  R.Krauss, D.A.Warburton
1070-1044  A.Eggebrecht, J.Kinnaer, P.A.Piccione
1070/69-1044/43  S.Quirke
1064-1038  A.M.Dodson

 

Sa titulature
  • Hr kA-nxt mri-ra swsr-imn-xpS.f-r-sqAi-mAat
  • nbty sxm-pHti Hwi-rqw.f-bhAtw.f- hptm ........
  • bik nbw .........xsf-dndn
  • HD-xpr-ra stp.n-ra
  • ni-sw-bA-nb-Ddt mri-imn
     
  • Smendês  (Manéthon)

 

Nom d'Horus
Horus Kanekhet Mérirê Souseramon khepeshfer Sekaimaât
(Horus taureau victorieux, Aimé de Rê, Est plus fort grâce à Amon, renforce Maât)
Hr kA-nxt mri-ra swsr-imn-xpS.f-r-sqAi-mAat
Nom de Nebty
Nebty Sekhempehti Houirekioufbehatouf Hepetem.......
(Nebty, avec la force puissante de son adversaire et les fugitifs devant lui, suggère ......comprend)
nbty sxm-pHti Hwi-rqw.f-bhAtw.f- hptm........
Nom d'Horus d'or Bik Nebou  ........khesefdenden
(L'Horus d'or ........ qui conjure la colère)
bik nbw .........xsf-dndn
Nom de Roi Hedjkhéperrê Setepenrê
(La Manifestation de Rê est lumineuse, Élu de Rê)
HD-xpr-ra stp.n-ra
Nom de naissance Nesoubanebdjedet Mériamon  
(Celui qui appartient à Bâ seigneur de Mendès, Aimé d'Amon)
ni-sw-bA-nb-Ddt mri-imn

 

Son origine

 
   Nesbanebdjed I (ou Nesibanebdjedet ou Nesoubanebdjedet) ou Smendès (ou Smendês) comme l'appelle Manéthon (Africanus, Eusebius), nom sous lequel il est généralement connu aujourd'hui, est le premier Pharaon de la XXIe dynastie. L'historien lui compte 26 ans de règne (Africanus, Eusebius). Prince de Tanis, son origine est encore aujourd'hui très débattue. Il fut pour certains spécialistes sûrement le fils du Grand Prêtre d'Amon Hérihor et de la Reine Nedjemet. D'autres avancent qu'il fut peut-être un fils d'une dénommée Hereret (ou Herere). Celle-ci fut Surveillante du Harem d'Amon-Rê et probablement la femme d'un Grand Prêtre d'Amon. Il fut Pharaon de 1069 à 1054, puis co-Pharaon de 1054 à 1043 avec Pinedjem I.
 

Son arrivée au pouvoir, son Règne

 
   À la fin de la XXe dynastie, le règne des Ramsès, vit la décomposition morale et matérielle de l'Égypte avec une aggravation, des récoltes dans le Delta, de la misère, des pillages des tombes royales, de la ruine de Pi-Ramsès et de l’influence croissante du clergé d'Amon, qui mena à la crise définitive. Le pays entier devint vite incontrôlable et Ramsès XI ne posséda bientôt plus aucun pouvoir, seule l'armée royale lui resta fidèle. En l'an 18/19 le Pharaon envoya trois nouveaux officiers, Hérihor (1080-1074), Smendès I et Piânkh pour mener la guerre dans le but de reprendre Thèbes aux mains du vice-Roi de Nubie, le Général Panéhésy (ou Panehesy) et rétablir son autorité. Ce dernier fut battu, Hérihor le repoussa en Nubie, au Sud d'Assouan.
 
   Par sa victoire ce dernier acquit le contrôle sur toute la Haute-Égypte. Certains égyptologues pensent que c'est à cette occasion que les Libyens prirent une place importante dans l'armée. Il récupéra le postulat de Grand Prêtre d'Amon, puis il profita de ses prérogatives, où il accumulait les fonctions économiques, militaires et religieuses et s’attribua en 1080 des titres royaux en proclamant la renaissance basée à Thèbes. Bien qu'il fit inscrire son nom dans un cartouche et qu'à Karnak il fut représenté en prenant une iconographie royale, en s'associant avec le Dieu Amon, les avis divergent entre les spécialistes sur le fait qu'il fut vraiment Roi.


 

Haut de statue de Smendès I

 
   Quoi qu'il en fût, il fonda ainsi un contre pouvoir dans le Sud, aux mains des Grands Prêtres d'Amon, qui allait cohabiter dix ans avec Ramsès XI et qui subsista pendant tout le début de la Troisième Période Intermédiaire. Cette période fut officiellement appelée "l'ère de la Renaissance" (ou whm mswt : Ouehem Mesout) par les Égyptiens. Hérihor fut le premier "Roi-prêtre" de la dynastie des Grands Prêtres d'Amon à Karnak, qui fut parallèle à la XXIe Dynastie. En Basse-Égypte, Smendès I devint l’administrateur du Roi pour la province, qu'il dirigea depuis Tanis. Il donna une importance telle à la ville qu’elle supplanta Pi-Ramsès et contrôla toute la région.
 
   Les aventures d'Ounamon, un récit qui date de la fin de la XXe dynastie (An 5 de la renaissance ou 23 de Ramsès XI), nous confirment qu'un certain Smendès gouvernait la Basse-Égypte à partir de Tanis. Le Pharaon n'y est cité que par son nom de naissance, sans cartouche. Ounamon raconte qu'il dut se rendre de Tanis et présenter personnellement ses lettres de créance à Smendès afin de recevoir l'autorisation de ce dernier de voyager du Nord vers le Liban dans le but d'un approvisionnement en bois de cèdre précieux pour les grands temples d'Amon à Thèbes. Smendès répondu par l'envoi d'un navire pour le voyage d'Ounamon vers la Syrie et le Levant.
 
   Si la Reine Tanoutamon II semble avoir résidé dans la nouvelle "capitale", le Pharaon lui habita toujours à Pi-Ramsès. Lors des dernières années de règne de Ramsès XI, Tanis s'embellit sonnant la fin de Pi-Ramsès et on assista au déménagement des temples et sanctuaires de celle-ci vers Tanis qui prit le surnom de "Thèbes du Nord". En 1069, Ramsès XI et la XXe dynastie ramesside s'éteignirent. Smendès I naturellement reprit la succession et le titre de Pharaon et il fonda la XXIe dynastie. L'autorité nominale du nouveau souverain sur la Haute-Égypte est attestée par une stèle mise au jour dans une carrière à Ed-Dibabiya, en face de Gebelein sur la rive droite du Nil, près de Thèbes (Thèbes Ouest), ainsi qu'une inscription sur un mur d'enceinte du temple de Montou à Karnak.
 
   Jaroslav Černý nous dit que la stèle décrit comment Smendès I, tout en résidant à Memphis, entendu parler du danger pour le temple de Louxor contre les inondations et donna des ordres pour les réparations. Toutefois les descendants d'Hérihor firent de Thèbes et sa région un "royaume" presque indépendant et ce fut deux pouvoirs qui s’affrontèrent par la suite dans le pays. Un en Haute-Égypte, basé à Thèbes, contrôlé par les Grands Prêtres Roi et un en Basse-Égypte contrôlé par les Princes de Tanis. Piânkh (1074-1070), qui succéda à Hérihor à la tête des Grands Prêtres d'Amon, confia à son fils Pinedjem I la charge de Général à la tête des armées de la Haute-Égypte et de la Nubie. Lors de l'an 15 ou 16 de Smendès I, soit vers 1054, Pinedjem I prit alors une titulature royale et se proclama Pharaon sur la Haute-Égypte et dès lors régna conjointement avec Smendès I. Smendès I fut enterré à Tanis.

 

Sa famille

 
   Smendès I n'eut qu'une épouse attestée :
 
• Tentamon II (ou Tentamun ou Tanytamon - &nt-imn)  "Celle d'Amon", fille de Ramsès XI et de la Reine Tentamon I (ou Tanytamon ou Tentamun). Il n'y a pas d'enfant connu de cette union. Elle est mentionnée avec son mari dans le Papyrus dit d'Ounamon, "Les aventures d'Ounamon", un récit qui date de la fin de la XXe dynastie.
 
Certains spécialistes lui attribuent une autre épouse, Henouttaoui I, autre fille de Ramsès XI, alors que d’autres comptent cette dernière comme une de ses propres filles, fille de Tentamon II ?.

 

Bibliographie

 
   Pour d'autres détails sur le Roi voir les ouvrages de :
 
Morris Leonard Bierbrier :
- The late New Kingdom in Egypt, c. 1300-664 B. C. : A genealogical and chronological investigation, Aris & Phillips, cop, Warminster, 1975.
Gérard P.F.Broekman, Robert Johannes Demarée et Olaf E.Kaper :

- The Libyan period in Egypt : Historical and cultural studies into the 21st-24th dynasties : Proceedings of a conference at Leiden University, 25-27 october 2007, Nederlands Instituut voor het Nabije Oosten Leiden, 2009 - Peeters, Leuven, 2009.
Jaroslav Černý :
- Egypt : From the death of Ramesses III to the end of the twenty-first dynasty, University Press, Janvier 1965 - En Français, L'Égypte de la mort de Ramsès III à la fin de la XXIe dynastie dans le Moyen-Orient et la région Égéenne de 1380 à 1000, Cambridge University Press, Cambridge, 1965.
Willem Jan de Jong :
- Herihor, een omstreden farao : Smendes en Pianch, Sjemsoethot, Amsterdam, 1981.
Peter A.Clayton :
- Chronicle of the Pharaohs : The reign-by-reign record of the rulers and dynasties of ancient Egypt, Thames and Hudson, New York, 1994, 1996, Novembre 2006 et janvier 2007 - American University in Cairo Press, Le Caire, 2006 - En Français, avec Florence Maruéjol, Chronique des pharaons : L'histoire règne par règne des souverains et des dynasties de l'Égypte ancienne, Casterman, Paris, 1994 et 1995.
Aidan Marc Dodson et Dyan Hilton :
- The complete royal families of ancient Egypt, Thames and Hudson, London, Septembre 2004 et Février 2010.
William Christopher Hayes et Frank H.Stubbings :
- Chronology : Egypt, to end of twentieth dynasty, Cambridge ancient history, University Press, 1962 et 1964.
Erik Hornung, Rolf Krauss et David Warburton :
- Handbook of ancient egyptian chronology, Handbook of Oriental Studies : Section 1, the Near & Middle East, illustrated edition, Brill Academic Pubishers, Leiden, Décembre 2005 et Octobre 2006.
Kenneth Anderson Kitchen et Morris Leonard Bierbrier :
- The late New Kingdom in Egypt, c. 1300-664 B. C. : A genealogical and chronological investigation, Aris & Phillips, Warminster, 1975.
Kenneth Anderson Kitchen :
- The Third Intermediate Period in Egypt (1100–650 BC), 3rd edition, Aris & Phillips Ltd, Warminster, 1986.
Donald Bruce Redford :
- Pharaonic king-lists, annals, and day-books : A contribution to the study of the Egyptian sense of history, Society for the Study of Egyptian Antiquities, Février 1986 - Ontario Benben Publications, Mississauga, Ontario, Février 1986.
Edward Frank Wente :
- On the chronology of the twenty first dynastie, pp : 155-176, JNES 26, Chicago, 1967.
Karl Jansen-Winkeln :
- Das Ende des Neuen Reiches, Zeitschrift für ägyptische Sprache und Altertumskunde 119, 1992.

 

....Retour à la XXIe dynastie

 

 

 
Pour voir correctement les translittérations des titulatures des Rois,
vous pouvez télécharger et installer la police de caractère jointe.
 Copyright © Antikforever.com