IVe  DYNASTIE
 
2575    à     2465
 
Memphite  ( Memphis )
 

Nous avons besoin de vous

 

   Les raisons du changement de dynastie nous sont encore aujourd'hui très obscures. La période de la IVe dynastie marque l'apogée de l' Ancien Empire, la prospérité est telle que les Rois vont se faire construire des tombeaux - pyramides gigantesques. Snéfrou, le fondateur de la dynastie va en faire ériger pas moins de quatre. Excepté deux Rois, la chronologie de la IVe dynastie est assez bien connue. Le premier Roi qui est sujet à controverse est Baka (ou Bakarê) entre Khafrê (ou Khéphren) et Menkaourê. Sur le Papyrus de Turin (3.13) et sur la Liste de Saqqarah (2.0) il existe bien une ligne où il manque le nom d’un Roi entre Khafrê et Menkaourê. Le deuxième Roi problématique est le dernier de la dynastie. Il est seulement listé par Manéthon sous le nom de Thamphthis. Aucune inscription ou monument de la fin de la IVe dynastie ne peut être rapproché ou lié à ce nom. Le Papyrus de Turin est aussi endommagée en cet endroit, mais il laisse la place pour un Roi entre Shepseskaf et Ouserkaf (Premier Roi de la Ve dynastie). Selon Pascal Vernus et Jean Yoyotte la fin de la dynastie est dominée par des querelles de prétendants.
 
   Un autre problème de la chronologie de cette dynastie est l'anomalie entre les listes royales et celle de Manéthon. Les listes royales placent les souverains dans l'ordre qui est donné aujourd'hui par les égyptologues, alors que Manéthon énumère les Rois dans l'ordre suivant : Sôris (Snéfrou), Souphis I (Khoufou ou Khéops), Souphis II (Khafrê ou Khéphren), Mencherês (Menkaourê ou Mykérinos), Ratoisês (Djédefrê), Bicheris (Baka), Sebercherês (Shepseskaf) et Thamphthis (Djédefptah ou Hordjedef). Les recherches archéologiques soutiennent plutôt l'ordre des listes royales que celui de Manéthon.
 
   La politique économique de cette période est basée, sur l'exploitation des ressources naturelles : mines et carrières, et sur la construction des temples et des tombeaux. Les campagnes, qu'elles soient militaires ou commerciales, sont menées dans ces buts, d'abord par Snéfrou puis par ses successeurs. Les hautes charges civiles et religieuses sont données par le Roi uniquement à des membres de la famille royale. La charge de Vizir (tjaty) est créée. Celui-ci est bien sur nommé par le Roi. Il prend la responsabilité de l'administration centrale et est assisté de Directeurs de missions qui assurent la liaison avec les provinces. Il est aussi le Chef de la justice, il doit faire respecter la loi de Maât et préside les Maisons (ministères) dont : La Maison des champs (L'agriculture) et la Double Maison blanche (Le Trésor). Il dirige le Double Bureau (Les archives royales) et contrôle la police, les transports, les travaux. Le premier Vizir est le Prince Néfermaât, fils du Roi Snéfrou.
 
   La vie à cette période nous est surtout connue par les bas-reliefs dans les mastabas des fonctionnaires. Ils nous renseignent sur les activités dans les domaines des particuliers, sur l'agriculture, sur l'artisanat et la pêche, ainsi que la manière dont les Égyptiens domestiquaient les animaux. Ils représentent des grands troupeaux de bovins et ovins dans les pâturages en bordure du Nil et dans le Delta. Les productions agricoles étaient surtout le blé, l'orge et le lin.

 

  Liste des Rois de la IVe dynastie : : :
Généalogie
de la Dynastie

 

Les Pyramides
- Snéfrou
- Khoufou  ou  Khéops
- Djédefrê  ou  Rêdjedef
- Khafrê  ou  Khéphren
- Baufrê
- Djédefhor
- Baka
- Menkaourê  ou  Mykérinos
- Shepseskaf
- Djédefptah
2575-2551
2551-2528
2528-2518
2518-2492
      ?
      ?
2492-2490
2492(2490)-2472
2472-2467
2467-2465
       Voir l'article sur
 
l'art à l'Ancien Empire
 

Bibliographie

 
   Pour d'autres détails sur la dynastie voir les ouvrages de :
 
Peter A.Clayton :
- Chronicle of the Pharaohs : The reign-by-reign record of the rulers and dynasties of ancient Egypt, Thames and Hudson, New York, 1994, 1996, Novembre 2006 et janvier 2007 - American University in Cairo Press, Le Caire, 2006 - En Français, Avec Florence Maruéjol, Chronique des pharaons : L'histoire règne par règne des souverains et des dynasties de l'Égypte ancienne, Casterman, Paris, 1994 et Mai 1995.
Aidan Marc Dodson et Dyan Hilton :
- The complete royal families of ancient Egypt, Thames and Hudson, London, Septembre 2004 et Février 2010.
Jean-Jacques Fiechter :
- Mykérinos le dieu englouti, Editions Maisonneuve & Larose, Paris, 2001.
Roman Gundacker :
- Untersuchungen zur Chronologie der Herrschaft Snofrus, Beiträge zur Ägyptologie 22, Wien, 2006.
- Ein Beitrag zur Genealogie der 4. Dynastie, pp : 22–51, Sokar 16, 2008.
Nicolas Grimal :
- Histoire de l'Égypte ancienne, Fayard, Paris, Novembre 1988 et 1997, LGF, Livre de Poche, Janvier 1994.
Yvonne M.Harpur :
- Les tombeaux de Néfermaât et Rahotep à Meïdoum, pp : 21-47 , pp : 55-94, Oxford expédition en Égypte, Oxford, 2001.
Hans Wolfgang Helck :
- Geschichte des Alten Ägypten, Brill, Leiden 1968 et 1981.
Jean-Philippe Lauer :
- Histoire monumentale des pyramides d'Égypte, I, Les pyramides à degrés (IIIe dynastie), BiEtud 39, IFAO, Le Caire, 1962.
Jánosi Peter :
- Die Gräberwelt der Pyramidenzeit, Philipp von Zabern, Mainz am Rhein, 2006.
Eva Martin-Pardey :
- Rahotep, pp : 86-87, Encyclopédie de l'égyptologie 5, Otto Harrassowitz, Wiesbaden, 1984.
Bertha Porter et Rosalind L.B.Moss :
- Topographical bibliography of ancient Egyptian hieroglyphic texts, reliefs, and paintings, Pt.III. Stelae (early dynastiXVII), Oxford Griffith Institut, 2007.
George Andrew Reisner :
- Nefertkauw, the eldest daughter of Sneferuw, ZÄS 64, Leipzig, 1929.
- Mycerinus, the temples of the third pyramid at Giza, Haward university press, Cambridge, Mass, 1931.
Silke Roth :
- Die Königsmütter des Alten Ägypten von der Frühzeit bis zum Ende der 12. Dynastie, Otto Harrassowitz, Wiesbaden, 2001.
Thomas Schneider :
- Lexikon der Pharaonen, Artemis, Zuürich, 1994 - Avec Arne Eggebrecht, Deutscher Taschenbuch, München, 1996 - Artemis & Winkler, Düsseldorf, 1997 - Albatros, Düsseldorf, 2002.
Wilfried Seipel :
- Les études sur les Reines Égyptiennes de la période du début et de l'Ancien Empire, en Allemand, Untersuchungen zu den ägyptischen Königinnen der Frühzeit und des Alten Reiches, Éditeur inconnu, 1980.
Nabil Swelim :
- Some Problems on the History of the Third Dynasty, Archaeological and historical studies 7, Alexandrie, 1983.
Miroslav Verner :
- Archaeological Remarks on the 4th and 5th Dynasty Chronology, pp : 363–418, Archiv Orientální 69, Prag, 2001.
Jürgen Von Beckerath :
- Handbuch der ägyptischen königsnamen, MÄS 20, Deutscher Kunstverlag, München, Janvier 1984 - MÄS 49, Philipp von Zabern Mainz, Janvier 1999.
- Chronologic des pharaonischen Ägypten : Die zeitbestimmung der ägyptischen geschichte von der Vorzeit bis 332 v. Chr., Münchener Universitäts schriften, MÄS 46, Philipp von Zabern, Mainz, Janvier 1997.
Dietrich Wildung :
- Die rolle Ägyptischer Könige im bewußtsein ihrer nachwelt, Teil I. Posthume Quellen über die Könige der ersten vier Dynastien, Bruno Hessling, Berlin, 1969 - Münchener Ägyptologische Studien, Bd. 17, Deutscher Kunstverlag, München/Berlin, 1969.
Toby Alexander Howard Wilkinson :
- Early dynastic Egypt, New York : Routledge, London, Mars 1999 et Juin 2001.
- Royal annals of ancient Egypt : The Palermo stone and its associated fragments, Kegan Paul International, New York, Distributed by Columbia University Press, Janvier 2000.

 

 

   Snéfrou  ou  Snefrou  ou  Snofru  ou  Sneferu        DATES  de  RÈGNE
       2575-2551
   J.P.Allen, J.Kinnaer, O.Vendel
2670-2620  R.Krauss, T.Schneider
2655-2607  D.Sitek
2649-2609  D.B.Redford
2630-2605  P.A.Piccione
2614-2579  J.von Beckerath
2613-2589  P.A.Clayton, I.Shaw
2600-2555  D.Arnold
2597-2547  A.M.Dodson
2570-2545  A.Eggebrecht
2573-2549  J.Malek
2561-  ?     H.W.Helck
2561-2538  P.Vernus, J.Yoyotte

 
  • Hr nb-mAat , hr nb-mAat snfr
  • nb.ti nb mAat
  • bik nbw
  • ..................
  • snfrw , snfr

  •  
    Sôris  (Manéthon)
   

 

 

   Manéthon l’appelle Sôris. Il est considéré aujourd'hui par la majorité des spécialistes comme le fils Houni (2599-2575) et de la Reine Méresânkh I. Toutefois, il convient de signaler qu'il n'existe pas de preuve contemporaine mais seulement une inscription sur la Pierre de Palerme (datant de la Ve dynastie) et un graffito de datant de la XVIIIe dynastie (1549-1295). La durée exacte du règne de Snéfrou est, aujourd'hui encore, assez incertaine. Manéthon lui donne 29 ans de règne (Africanus). Le Papyrus de Turin lui en compte 24 ans.  La majorité des chercheurs penchent pour un règne assez long et opteraient pour la durée du Papyrus de Turin. Les appréciations vont donc de 24 ans, jusqu'à 50 ans, voire 60 ans. Pourtant, en contraste avec la plupart des autres souverains de la IVe dynastie, ce Roi est assez bien documenté par des sources contemporaines qui nous sont parvenues. Les principales sont la Pierre de Palerme et le fragment N°4 du Caire. Le Roi va avoir une politique extérieure et commerciale assez importante qui marquera son règne. On assistera aussi à une importante réorganisation de la structure administrative de l'Égypte. Snéfrou aura trois épouses dont Hetephérès I, sa demi-sœur. Un trésor magnifique a été retrouvé dans la tombe G1a (P1).
 

Pour plus de détails sur le Roi voir l'article sur : La vie de Snéfrou

 

  

   Khoufou  ou  Khéops  ou  Khufu  ou  Chufu          DATES  de  RÈGNE
         2551-2528
  J.P.Allen, J.Kinnaer, O.Vendel
2620-2580  R.Krauss, T.Schneider
2609-2584  D.B.Redford
2607-2573  D.Sitek
2606-2583  P.A.Piccione
2589-2566  P.A.Clayton, I.Shaw
2579-2556  J.von Beckerath
2555-2520  D.Arnold
2549-2526  J.Malek
2547-2524  A.M.Dodson
2545-2520  A.Eggebrecht
2538-2516  P.Vernus, J.Yoyotte
  • Hr mDdw , hr mDd
  • nsw-bi.ti nb.ti mDd , mDd-r nbti
  • bikwi nbw
  • Xnmw xwfw
  • xfw , xwfw , Xnmw xwfw

  •  
    Souphis I  ou  Suphis  (Manéthon)

 

     

 


 

Tête de statue en granit de Khoufou -
Brooklyn Museum

   Manéthon l’appelle Souphis I ou Suphis et lui compte 63 ans de règne (Africanus). Le Papyrus de Turin a une lacune pour son nom mais il lui en compte 23 ans. La Pierre de Palerme ne donne pas de durée, elle mentionne seulement la fondation d'une statue colossale (7 m. de haut) et d'une statue d'or. Il y a un grande incertitude sur la longévité de son règne. La majorité des égyptologues, comme Aidan Marc Dodson, Jaromir Malek, Donald Bruce Redford (25 ans), Ian Shaw, Jürgen von Beckerath optent pour une durée de 23 ans, malheureusement à des dates différentes (voir ci-dessus). Il est généralement admis par la majorité des spécialistes qu'il est un des fils de Snéfrou par la Reine Hetephérès I. Certains égyptologues pensent qu'il est arrivé au pouvoir après la mort de son demi-frère Ka-Néfer qui devait être l'aîné. Le règne de Khoufou est assez mal connu. Ce Roi est surtout entré dans la postérité grâce à sa pyramide et son complexe funéraire.
 
   Il poursuit la politique conséquente de son père pour la production des mines de cuivre et de turquoise (Sinaï, Nubie) et des mines de diorite près d'Abou Simbel. Sous son règne c’est l’apogée de l’état. De nombreuses légendes sur ce Roi nous sont parvenues et racontent l'époque de son règne : Les contes du papyrus Westcar (Nouvel Empire, 1549-1080) et surtout Hérodote (Historien Grec v.484-v.425) qui le décrit comme un tyran harcelant le peuple en le forçant à construire les immenses monuments, mais les faits historiques à ce sujet sont très contradictoires avec ces idées. Khoufou aura quatre épouses : Méritâtès I (ou Meritit ou Mérititès) lui donnera cinq enfants ; Hénoutsen lui donnera trois enfants ; Noubet trois enfants et la dernière dont le nom est inconnu, deux. Au moins deux de ces fils seront Roi, voire en fonction des spécialistes quatre.
 

Pour plus de détails sur le Roi voir l'article sur : La vie de Khoufou

 

 

   Djédefrê  ou  Radjedef  ou  Djidoufrê  ou  Djedefera  ou  Didoufri         DATES  de  RÈGNE
        2528-2518
   J.P.Allen, J.Kinnaer
2584-2576  D.B.Redford
2583-2575  P.A.Piccione
2580-2570  R.Krauss, T.Schneider
2573-2565  D.Sitek
2566-2558  P.A.Clayton, I.Shaw
2556-2547  J.von Beckerath
2528-2520  O.Vendel
2526-2518  J.Malek
2524-2516  A.M.Dodson
2520-2512  D.Arnold
2520-2510  A.Eggebrecht
  • Hr xpr
  • nb.ti xpr m
  • bik.w nbw
  • ..................
  • Dd=f-ra   ou  ra-Dd=f

  •  
    Ratoisês  ou  Ratoîse   (Manéthon)

 

   

 

 
   Manéthon l’appelle Ratoisês ou Ratoîse et lui compte 25 ans de règne (Africanus). Le Papyrus de Turin à une lacune sur son nom, mais lui compte 8 ans de règne. En fait son règne reste obscur, ainsi que sa durée et font l'objet de diverses propositions, même aux vues des dernières découvertes. Selon Miroslav Verner, sa dernière année connue seraient l'an 11, où un décompte du bétail aurait eut lieu. Comme on ne sait pas si ce comptage avait lieu tous les ans ou tous les deux ans la durée de règne du Roi serait entre 11 et 21 ans.

Tête de Djédefrê - Musée du Louvre

 
   De plus, récemment, une équipe de fouilles du Front National de la Recherche Suisse et de l'IFAO, dirigée par Michel Valloggia, aurait découvert sur le site de son complexe funéraire à Abou Rawash (ou Abou Roach ou Abu Roache) des marques de carriers qui indiqueraient que sa pyramide fut terminer sous son règne et que les travaux auraient duré au moins 23 ans, ce qui remet largement en cause l'idée d'un règne court.  Il est le troisième fils de Khoufou par la Reine Noubet, à qui il succède, son demi-frère aîné Kaouâb I (ou Kouaf) étant décédé presque en même temps que son père. On ne sait pas grand chose de son règne. Toutefois, grâce à des inscriptions trouvées dans l'oasis de Dakhla, dans le désert de Libye, on apprend qu'une expédition y fut menée, comme il avait déjà été fait avant lui par son père, dans le but d'extraire des minéraux pour la fabrication de Pigments.
 
   Après la mort de Djédefrê ce n'est pas un de ses fils qui monte sur le trône, mais son demi-frère Khafrê (ou Khéphren). Pour sa sépulture, Djédefrê abandonne Guizèh au profit d'Abou Rawash (ou Abou Roach) situé à quelques kilomètres. Djédefrê a deux épouses : Hetephérès II, qui est sa demi-sœur, veuve de Kaouâb I et Khentetenka (ou Khenten-en-ka, ou Khentetka). Il aura au moins six enfants.
 

Pour plus de détails sur le Roi voir l'article sur : La vie de Djédefrê

 

 

   Khafrê  ou  Khéphren  ou  Khafra  ou  Chafre  ou  Chephren          DATES  de  RÈGNE
         2518-2492
  J.P.Allen, J.Malek, J.Kinnaer
2576-2551  D.B.Redford
2575-2550  P.A.Piccione
2570-2530  R.Krauss, T.Schneider
2565-2525  D.Sitek
2558-2532  P.A.Clayton, I.Shaw
2547-2521  J.von Beckerath
2520-2494  O.Vendel
2516-2493  A.M.Dodson
2512-2477  D.Arnold
2509-2484  P.Vernus, J.Yoyotte

 

  • Hr wsr ib
  • wsr-m nbti
  • sxm bik nbw
  • ..................
  • xa f ra

  •  
    Souphis II  ou  Suphis  (Manéthon)

 

   

 

   Manéthon l’appelle Souphis II ou Suphis (En Grec : Χεφρήν  Khéphren) et il lui compte 66 ans de règne (Africanus). Le Papyrus de Turin lui en compte 20 ans. Nous n'avons en fait, encore aujourd'hui, que très peu de références sur son règne et sa durée. Il est le quatrième fils de Khoufou par la Reine Henoutsen et il est le demi-frère du Roi Djédefrê à qui il succède. L'activité politique de ce Roi est extrêmement mal connue. Hérodote (Historien Grec, v.484-v.425) le dépeint, comme pour son père, comme un Roi détestable et tyrannique, mais rien ne permette de confirmer cet avis, compte tenu des sources dont nous disposons aujourd'hui. Outre ses activités de construction il existe à peine de témoignages du règne de ce Roi. Grâce à un Graffito on sait qu'une expédition pour les carrières à l'ouâdi Hammamât eut lieu. Des relations commerciales avec la Syrie semble avoir été mises en place au cours de son règne, un sceau cylindrique avec le nom du Roi a été retrouvé à Ebla une ancienne cité de l'Amourrou.


 

Haut de la statue du Caire

 
   Khafrê fait bâtir sa pyramide à Guizèh, au Sud-ouest de la pyramide de son père, elle est la deuxième en dimension avec une hauteur 143 mètres x 215,16 m de côté à la base. Il serait aussi selon certains spécialistes le bâtisseur du Grand Sphinx, construction que d'autres attribuent à Djédefrê. La qualité et la richesse des tombeaux privés construits pendant le règne de ce Roi prouvent que l'Égypte était un pays très prospère.
 
   Khafrê a quatre épouses : Khâmerernebty I (ou Khâmernebti ou Chamerernebti - kha mrrnb.tj "Apparition de l'Aimé des Deux Dames"), sa demi-sœur, fille de la Reine Noubet. Elle lui donne trois enfants : Khâmerernebty II, Menkaourê et Hemetrê ; Méresânkh III (Mr=s anH - "Elle aime la vie ou La vivante aimée") sa nièce, la fille d'Hetephérès II et Kaouâb I. Elle donne six ou Sept enfants à Khafrê : Nebemakhet, Douaenrê (ou Duaenre), Niouserrê (ou Ny-user-Rê-ânkh (?)), Khenterka (ou Kenterka) et deux ou trois filles qui sont décrites sur des statues trouvées par George Andrew Reisner au cours de ses fouilles, une inconnue, Ânkhemrê et Shepsesetkaou (ou Shepsetkau) ; Hedjhekenou (ou Hekenouhedjet ou Hekenuhedjet ou Hekenu-Hedjet) qui selon Aidan Marc Dodson et Dyan Hilton, fut  la mère du futur Vizir Sekhemkarê. Elle ne fut sûrement qu'une épouse secondaire ; Persenet (ou Per - Pr [SNT]) dont la lecture de son nom est incertaine. Les unions de Khâmerernebty I, Hedjhekenou et Persenet ont été déduites d'une inscription trouvée dans leur propre tombe ou celle de leurs enfants.
 

Pour plus de détails sur le Roi voir l'article sur : La vie de Khafrê

 

 

Suite........

 

 

 
Pour voir correctement les translittérations des titulatures des Rois,
vous pouvez télécharger et installer la police de caractère jointe.
 Copyright © Antikforever.com