Xe  DYNASTIE
 
2090 ?    à     2022
 
Héracléopolitaine  ( Héracléopolis )
 

Nous avons besoin de vous

 

   Les raisons du changement de dynastie entre la IXe et la Xe dynastie, nous sont mal connues. Ce que l'on peut constater, c'est qu'il semble y avoir un certain enchaînement du nom des Rois, mais qui est peut-être faussé par le fait que les Égyptiens employaient le même vocable "la maison de Khéty" pour les définir. Certains spécialistes, dont Pascal Vernus et Jean Yoyotte, pensent que la division des Rois Héracléopolis en deux dynasties peut provenir d’une ré interprétation du canal royal. Ce qui est sûr c'est que la Xe dynastie comporte une liste de quatorze Rois (Selon Manéthon, 19) pour la plupart mal ou inconnus et dont les règnes ont été très brefs. L'ordre chronologique de leurs noms et leurs dates de règne, occasionnent beaucoup de difficultés aux égyptologues, au moins dans l'état actuel de nos connaissances. Pour certains Rois, il est même impossible de certifier qu'ils sont bien à l'une ou l'autre des deux dynasties Héracléopolitaines (IXe et Xe).
 
   Les IXe et Xe dynasties ont comme capitale Héracléopolis Magna au Sud du Fayoum, qui est la capitale du 20e nome de Haute-Égypte. Le nome "supérieur du Laurier rose" (nart-xnt). La Xe dynastie détient Memphis, qui fut le centre des traditions de l'Ancien Empire et peut-être pour se légitimité, elle va énormément s'en inspirer et perpétuer cette tradition. Elle ne contrôle plus l'ensemble de l'Égypte et doit accepter l’existence de la XIe dynastie, sa rivale à Thèbes, La région d'Abydos et Thinis va être la zone frontière entre les deux royaumes et un champ de bataille permanent.
 
   Le Papyrus de Turin est en lacune pour l'ensemble de la dynastie.

 

Liste des Rois de la Xe dynastie :   Voir aussi la Carte de la Première
                  Période Intermédiaire
- Khéty V
- Méri.....
- Se.....rê Khéty
- Khéty VI
- Khéty VII
- Mérikarê (II)

 

Bibliographie

 
   Pour d'autres détails sur la dynastie voir les ouvrages de :
 
Aidan Marc Dodson et Dyan Hilton :
- The complete royal families of ancient Egypt, Thames and Hudson, London, Septembre 2004 et Février 2010.
Hans Goedicke :
- Königliche dokumente aus dem alten reich, Éditeur inconnu, 1967.
Nicolas Grimal :
- Histoire de l'Égypte ancienne, Fayard, Paris, Novembre 1988 et 1997, LGF, Livre de Poche, Janvier 1994.
Farouk Gomaà : (ou Fārūq Gum'a)
- Ägypten während der Ersten Zwischenzeit, Beihefte zum Tübinger Atlas des Vorderen Orients, Reihe B, Geisteswissenschaften, in Kommission reichert, Wiesbaden, Janvier 1980.
William Christopher Hayes
et William Stevenson Smith :
- The Old Kingdom in Egypt and the Beginning of the First Intermediate Period, vol. I, part 2, The Cambridge Ancient History, ed. Edwards, I.E.S, Cambridge University Press, New York, 1971.
Hans Wolfgang Helck :
- Geschichte des Alten Ägypten, Brill, Leiden 1968 et 1981.
Miriam Lichtheim :
- Ancient Egyptian Literature : Old and the Middle Kingdoms v. 1, University of California press, California, 1973 et Mars 2006.
Silke Roth :
- Die Königsmütter des Alten Ägypten von der Frühzeit bis zum Ende der 12. Dynastie, Otto Harrassowitz, Wiesbaden, 2001.
Thomas Schneider :
- Lexikon der Pharaonen, Artemis, Zuürich, 1994 - Avec Arne Eggebrecht, Deutscher Taschenbuch, München, 1996 - Artemis & Winkler, Düsseldorf, 1997 - Albatros, Düsseldorf, 2002.
Jürgen Von Beckerath :
- Handbuch der ägyptischen königsnamen, MÄS 20, Deutscher Kunstverlag, München, Janvier 1984 - MÄS 49, Philipp von Zabern Mainz, Janvier 1999.
- Chronologic des pharaonischen Ägypten : Die zeitbestimmung der ägyptischen geschichte von der Vorzeit bis 332 v. Chr., Münchener Universitäts schriften, MÄS 46, Philipp von Zabern, Mainz, Janvier 1997.

 

 

   Khéty V   DATES  de  RÈGNE
         ?
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • wAH-kA-ra
  • Xty
   TITULATURE
Nom de Roi Ouahkarê
(Rê est endurant de ka)
wAH-kA-ra
Nom de naissance Khéty
(Celui du Dieu Khet)
Xty

 

 

   Méri.......   DATES  de  RÈGNE
         ?

  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • mrjj.[....]
   TITULATURE
Nom de naissance Méri......
(L'aimé .....)
mrjj.[....]

 

 

   Se.......rê  Khéty DATES  de  RÈGNE
         ?
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • s...[ra] X[t)y
   TITULATURE
Nom de naissance Se.....rê Khéty
(Khéty celui ...... de Rê)
s...[ra] X[t]y

 

 

   Khéty VI   DATES  de  RÈGNE
         ?
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • nb-kAw-ra
  • Xty
   TITULATURE
Nom de Roi Nebkaourê
(D’or sont les kas de Rê)
nb-kAw-ra
Nom de naissance Khéty
(Celui du Dieu Khet)
Xty

   Selon certains égyptologues, dont Jürgen von Beckerath, il serait le père de Mérikarê II et l'auteur des célèbres préceptes au lieu de Khéty VII, mais d'autres spécialistes proposent qu'il fut son grand-père. Il pourrait y avoir confusion avec Khéty II (IXe dynastie) du même nom de Roi.

 

 

   Khéty VII DATES  de  RÈGNE
         ?
  • Hr mry-ib-tAwi
  • mry-ib-tAwi
  • ...............
  • mry-ib-ra
  • Xty , sA-ra Xty
   TITULATURE
Nom d'Horus Horus Méryibtaoui
(Horus aimé des Deux terres)
Hr mry-ib-tAwi
Nom de Nebty  Méryibtaoui
(Les deux Dames aimées des Deux terres)
mry-ib-tAwi
Nom de Roi Méribrê
(Le cœur de Rê est l'aimé)
mry-ib-ra
Nom de naissance Khéty
(Celui du Dieu Khet)
Xty

 
   Il est l'auteur des célèbres préceptes pour son fils, le Roi Mérikarê (II) (Certains chercheurs nient le fait qu'il fut l'auteur de ces textes) dans lequel il l'instruit, notamment comment traiter le prélèvement de l'impôt. Après une description de la crise sociale que traverse cette période, il explique les moyens à mettre en œuvre pour rétablir l'ordre et regagner la gloire perdue de la monarchie. Les préceptes sont un ouvrage majeur dans la littérature moraliste, où les aspects moraux alternent avec l'analyse des lois de la politique intérieure et extérieure.

 

 

   Mérikarê (II) DATES  de  RÈGNE
         ?
v.2075  M.Lichtheim
v.2090  P.Vernus, J.Yoyotte
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • mri-kA-ra
  • ..................
   TITULATURE
Nom de Roi Mérikarê
(Celui qui aime le ka de Ré)
mri-kA-ra

   Mérikarê serait, selon certains spécialistes, le premier Roi de ce nom, car celui indiqué dans la IXe dynastie n'aurait jamais existé et il y aurait eu confusion entre les deux. D'ailleurs le Papyrus de Turin (4.19) pour ce dernier est en lacune. Mérikarê (II) ne prétend plus au contrôle de tout le pays et doit composer avec la XIe dynastie rivale à Thèbes. Il est le fils de Khéty VII, et le destinataire des célèbres préceptes inscrits sur le papyrus hiératique. Il entame une guerre, qu'il perdra, contre Antef II (2118-2069) de la XIe dynastie. Le Roi est cité dans l'inscription de la tombe du Nomarque Khety à Assiout. Les événements relatés se situent clairement dans une période d'affrontement avec les Rois Thébains de la XIe dynastie, ce qui confirmerait que Merkarê fut l'un des derniers, ou le dernier Rois de la dynastie Héracléopolitaine.
 
   Il est aussi connu par les inscriptions de divers personnages qui assuraient son culte funéraire, souvent avec celui du Roi Téti I (2321-2291) de la VIe dynastie, par exemple la stèle fausse porte de Gemniemhat trouvée à Saqqarah, qui indique le nom de la pyramide du Roi : Ouadj-sout Mérikarê  wad-swt-mry-kA-ra (Les endroits de Mérikarê apprécient la prospérité ou les places de Merikarê sont florissantes). On en a donc conclu que Mérikarê avait été enterré à Saqqarah et non à Héracléopolis. Son endroit précis est inconnu, mais il se pourrait que ce soit la pyramide en ruine à l'Est de celle de Téti I. Dans le catalogue de Karl Richard Lepsius, la pyramide porte le numéro 29. Elle est, depuis les découvertes de l'automne 2008, attribuée aussi par quelques spécialistes à Menkaouhor (2398-2389). Un autre Prêtre funéraire du nom d'Ipi-Ânkhou, connu par son sarcophage (Berlin 7796), fait de même référence à sa fonction à la pyramide de Mérikarê. Tous ces personnages ont dû vivre un peu après la disparition du souverain. Il faut enfin mentionner la palette du scribe Ourkaoukhéty exposée au Louvre (E10500) sur laquelle figure le cartouche de Merikarê.

 

 

 
Pour voir correctement les translittérations des titulatures des Rois,
vous pouvez télécharger et installer la police de caractère jointe.
 Copyright © Antikforever.com