MOYEN EMPIRE
 
2022   à   1650    ou   1783
 

Nous avons besoin de vous

 

   Beaucoup d’historiens font commencer le Moyen Empire avec la réunification de l'Égypte et le couronnement du Roi Montouhotep II (2022). Par contre, ils sont loin d’un accord concernant la date à laquelle il finit, mais la majorité des spécialistes pensent que la prise de Memphis, v.1650, par les Hyksôs peut-être retenue comme sa fin possible et le début de la Deuxième Période Intermédiaire. Dans ce cas il faudrait intégrer dans le Moyen Empire quatre dynasties : La fin de la XIe dynastie, la XIIe, une grande partie de la XIIIe, jusqu’au souverain qui règne justement à la prise de Memphis et la XIVe dynastie, qui comprenait deux monarchies en partie parallèles à la XIIIe dynastie, soit une période d’environ 370 ans. Par contre si l'on ne retient que deux dynasties : La XIe et la XIIe, la période ne couvrirait plus que 250 ans environ. Il y a cependant des indications montrant des problèmes dynastiques. Le dernier Roi de la XIe dynastie, Montouhotep IV (1998-1991), a été omis des listes royales postérieures, ce qui pourraient indiquer qu'il fut considéré comme un usurpateur.


 

Montouhotep II -
Musée Égyptien du Caire

 
   Son Vizir, un homme appelé Amenemhat (Amenemhat I, 1991-1962), est le premier Roi de la XIIe dynastie. On ne connaît pas avec certitude comment cet Amenemhat a pris le pouvoir. Un plat en pierre trouvé aux environs de Licht présente les noms des deux Rois l'un à côté de l'autre, laissant supposer la possibilité d'une corégence. Si en effet il y eut corégence alors Amenemhat avait été prévu comme le successeur par Montouhotep IV. Amenemhat I va transférer définitivement la capitale de Thèbes, trop au Sud, à Licht (ou Lisht ou Itchaouy = Qui saisit les Deux Terres) en amont de Memphis.
 
   Cette position stratégique va permettre une surveillance aisée du Nord et du Sud ainsi que le contrôle du Fayoum. Pendant cette période on assiste à une réforme de l'État, qui voit l’élimination du pouvoir régional des Seigneurs, les Nomarques. Ils vont être remplacés par des fonctionnaires, sous l’autorité immédiate du Vizir. Une nouvelle classe sociale va se former et va constituer la petite bourgeoisie. Elle est faite des scribes et des artisans et va arriver à jouir des même droits qui étaient auparavant les privilèges de la classe supérieure.
 
   La politique extérieure va s’intensifier et permettre au Sud du pays d’intégrer au territoire Égyptien la vallée de la Basse-Nubie où sont découvert de riches gisements d’or. L’autorité de l'Égypte va s’étendre jusqu’à la troisième cataracte, aux limites du royaume de Kerma, avec lequel elle entretient des relations commerciales. Un réseau de fortifications est mis en place entre la première et la deuxième cataracte. Au Nord, vont s'accroître les relations avec la Palestine (Relance de l’exploitation des carrières du Sinaï) et avec Byblos, jusqu’à l'égyptianisation de ses Princes locaux. Le Fayoum va devenir une riche région agricole grâce à une exploitation efficace, qui n'avait jamais été mise en place jusque là.
 
   Le Roi Sésostris III (1878-1843) va porter la XIIe dynastie à son apogée que ce soit sur les plans : Politique, économique ou culturelle. En Nubie il sera vénéré en tant que Dieu et une chapelle lui sera dédiée et à Bouhen. Afin de garder les bonnes relations commerciales avec la Palestine, Sésostris III engage la première campagne militaire dans la région, pour punir très probablement quelques tribus de voleurs nomades qui avaient essayé d'entrer dans le pays. Il en profite pour éliminer quelques Gouverneurs locaux qui avaient maintenu leur puissance depuis la Première Période Intermédiaire.


 

Sésostris II
Statue en granit - Karnak


   Lors de cette période l’Égypte retrouve toute sa puissance et va connaître un parfait épanouissement pendant plus de deux siècles. Cette époque sera considérée comme l’âge classique de l’histoire pharaonique. Cependant après le long règne d'Amenemhat III (1843-1797), la puissance de la dynastie va commencer à diminuer. Il y a même pu avoir eu une certaine tension concernant la succession de ce Roi, car son successeur immédiat, Amenemhat IV (179-1787), a pu ne pas avoir été de sang royal.  Selon certaines sources il serait un potentat local d'origine étrangère qui, tirant profit de l'influence affaiblie du gouvernement central, aurait régné dans le Delta oriental du Nil. Quoi qu'il en soit sous son règne le désordre va s'installer dans l'Empire Égyptien. Après lui, le pays restera divisé et le Moyen Empire va s'effondrer petit à petit, laissant la place à la Deuxième Période Intermédiaire.
 
   Bien qu'elle ne soit plus la capitale, Thèbes restera à l’honneur, les souverains du Moyen Empire vont élever le Dieu Amon au rang de Dieu dynastique et vont entreprendre de vastes travaux de construction à Karnak. Montou, le Dieu tutélaire de Thèbes, à l'origine Divinité astrale qui s'assimile à un Dieu faucon et devient un Dieu guerrier, donne son nom à plusieurs Rois de la XIe dynastie (Montouhotep).
 
   L’architecture devient plus raffinée et les pyramides, qui restent des lieux de sépulture, deviennent plus petites. La première grande construction de Thèbes à lieu sur sa rive Ouest, avec le temple funéraire de Montouhotep II qui est construit à Deir el-Bahari. Mais c’est surtout en littérature que le Moyen Empire a produit les références de la culture Égyptienne. Elle atteint une variété inégalée qui servira de source d’inspiration pour les siècles à venir, on y trouve même des ouvrages médicaux très élaborés.
 

Voir la Carte de la Première Période Intermédiaire
    et l'article sur l'art au Moyen Empire

 

Liste des Rois de la XIe dynastie

 

- Montouhotep I
- Antef I
- Antef II
- Antef III
- Montouhotep II
- Montouhotep III
- Montouhotep IV
2134-2130
2130-2118
2118-2069
2069-2061
2061-2010
2010-1998
1998-1991

Généalogie
de la Dynastie

 
 
On a connaissance de trois autres "Rois" qui selon
certains spécialistes font partie de cette dynastie :
- Antef Kakarê
- Iybkhenetrê
- Ségerséni

 

Liste des Rois de la XIIe dynastie

 

- Amenemhat I
- Sésostris I
- Amenemhat II
- Sésostris II
- Sésostris III
- Amenemhat III
- Amenemhat IV
- Sobeknéferourê ou Néferousobek
1991-1962
1962-1928
1928-1895
1895-1878
1878-1843
1843-1797
1797-1787
1787-1783

Généalogie
de la Dynastie

 

 

Bibliographie

 
    Pour d'autres détails sur la période voir les ouvrages de :
 
Gae Callender :
- The Middle Kingdom Renaissance (c.2055–1650 BC), pp : 137–171, The Oxford History of Ancient Egypt, Oxford University Press, Oxford, Janvier 2000.
Claude Carrier :
- Textes des sarcophages du Moyen Empire Egyptien, Editions du Rocher, Monaco, 2004.
Rémy Cottevieille-Giraudet :
- Les monuments du Moyen Empire, IFAO, Le Caire, 1933.
Jean Claude Goyon, Jean-Claude Golvin, Claire Simon-Boidot et Gilles Martinet :
- La construction pharaonique du Moyen Empire à l'époque Gréco-romaine : Contexte et principes technologiques, Éditions : A&J Picard, Paris, Décembre 2004.
Wolfram Grajetzki :
- The Middle Kingdom of Ancient Egypt : History,Archaeology and Society, Duckworth, London, 2006.
- Court officials of the Egyptian Middle Kingdom, Duckworth, London, 2009.
Gustave Jéquier :
- Les frises d'objets des sarcophages du moyen Empire, MIFAO 47, IFAO, Le Caire, 1921.
Burt Kasparian :
- La famille Égyptienne sous l'Ancien et le Moyen Empire : Aspects structurels, sociaux et juridiques, Atelier national de reproduction des thèses, Lille, 2006.
Juan Carlos Moreno Garcia :
- Etudes sur l'administration, le pouvoir et l'idéologie en Egypte, de l'Ancien au Moyen Empire, C.I.P.L., Liège, 1997.
William Joseph Murnane :
- Ancient Egyptian coregencies, Studies in Ancient Oriental Civilization 40, The Oriental Institute of the University of Chicago, 1977.
Lilian Postel :
- Protocole des souverains Egyptiens et dogme monarchique au début du Moyen Empire : Des premiers Antef au début du règne d'Amenemhat Ier, FÉRÉ, Bruxelles, 2004 - Brepols, Thurnout, Janvier 2004 et 2005.
Ian Shaw :
- The Middle kingdom offering formulas, a challenge, pp : 39–57, JEA 89, London, 2003.
- The late Middle kingdom (Thirteenth to seventeenth dynasties) : The chronological framework, pp : 267-287, Journal of Egyptian History 1, N°2, 2008.
Heinz Joseph Thissen et Günter Burkard :
- Altes und Mittleres Reich, Einführungen und Quellentexte zur ägyptologie 1, Lit, Münster, Janvier 2003.

Raymond Weill :
- La fin du Moyen Empire Egyptien : Etude sur les monuments et l'histoire de la période comprise entre la XIIe et la XVIIIe dynastie, Imprimerie nationale : Picard, Paris, 1918.
Dietrich Wildung :
-L'âge d'or de l'Égypte : Le moyen Empire, New York University Press, 1977 et PUF, Paris, Novembre 1984.

 

 
   Copyright © Antikforever.com