XVIe  DYNASTIE
 
v.1652  ?    à    1540
 
( Hyksôs   ou   Thébaine ?)
 

Nous avons besoin de vous

 

Pour plus de détails voir l'article et la bibliographie sur : Les Hyksôs

 

En  parallèle  avec  la  XVe  dynastie

Voir aussi la Carte de la Deuxième Période Intermédiaire

 

   Le royaume Hyksôs de la XVe dynastie comprenait : L'Est du Delta du Nil, la Moyenne-Égypte et ne s'étendant vers le Sud que jusqu'à Hermopolis, qui marquait la limite théorique du contrôle du Roi d'Avaris, et Cusae (ou Qis) un peu plus au Sud, qui était en fait le point frontière spécifique. La Haute-Égypte et la Thébaïde, les 8 premiers Nomes entre Éléphantine et Abydos, étaient sous contrôle des Rois de la XVIIe dynastie (1625-1549). Les règnes des Rois de cette XVe dynastie se chevauchent donc avec ceux des XVIe et XVIIe dynasties indigènes. Il faut préciser que pour une moitié des égyptologues la XVIe dynastie n'est pas indigène. On trouve de très grandes différences entre les historiens sur la liste des Rois de cette "dynastie", parfois, même, comme ci-dessous, elles n'ont strictement rien à voir. Il serait judicieux que les spécialistes se concertent et arrivent enfin à un consensus (qui ne sera pas forcément la proposition de Manéthon).
 
 

Les deux grandes théories :

 
• Pour certains spécialistes l'effondrement de la XIIIe dynastie (v.1783-v.1625) après l'invasion des Hyksôs et la prise de
Memphis, laisse une région non contrôlée dans le Sud et en Moyenne-Égypte, qui va être rapidement comblée par des dynasties locales. La domination des Hyksôs s’exerce de diverses manières : Les Rois de la XVe dynastie ont un contrôle absolu, depuis Avaris, sur l'Est du Delta. Ils abandonnent le reste du Delta à des chefferies asiatiques vassales qui se partagent les territoires. Ils installent des petits royaumes contrôlés par des Égyptiens collaborateurs en Moyenne-Égypte. Ce sont tous ces vassaux qui forment la XVIe dynastie (v.1652?-1540), dite dynastie des "Petits Hyksôs". Enfin, les Hyksôs imposent leur autorité aux Rois de la XVIIe dynastie qui "contrôlent" la Haute-Égypte (Les 8 premiers nomes situés entre Éléphantine et Abydos) en leur installant des garnisons aux endroits stratégiques. Mais les forteresses contrôlant la vallée du Nil en Basse Nubie, sont évacuées sous la pression des Nubiens, qui ont fondé une principauté indépendante avec Kerma pour capitale. Les Hyksôs vont alors accentuer leur domination en passant alliance avec des Potentats Nubiens pour affaiblir les Thébains et unifier le pays à leur profit, mais ils n'auront jamais une véritable main mise sur la Haute-Égypte. Le nom des Rois ou Princes de la XVIe dynastie est souvent à consonance asiatique. Cependant nos connaissances, aujourd'hui, sont trop limitées pour distinguer s'ils sont d'origine Égyptienne ou s'ils sont liés d'une façon ou d'une autre aux "Grands Hyksôs" régnant à Avaris. Des Rois Kouch (Soudan), régnant en Basse-Nubie, profitent de cette situation confusion et annexent des provinces de Haute-Égypte. Ils installent leur capitale à Bouhen et règnent d'Éléphantine jusqu'à la Deuxième Cataracte.
 
• L'égyptologue, Kim Steven Bardrum Ryholt a redéfini la chronologie et l'histoire de cette dynastie. Sa proposition est soutenue, entre autres, par Jacques Kinnaer et Janine Bourriau. Ryholt se réfère à Eusèbe de Césarée (ou Eusebius de Cesarea ou Eusèbe Pamphile de Césarée, Prélat Grec, écrivain, théologien et apologète Chrétien, v.265-v.340) qui relate la XVIe dynastie de Manéthon. En fait, Ryholt et ses collègues mettent dans cette dynastie, les souverains qui figurent à la fin des colonnes 10 et 11 (et la ligne 15) du Papyrus de Turin. La plupart sont affectés à aujourd'hui à la XIVe ou XVIIe dynastie. Toujours selon ces égyptologues, la XVIe dynastie n'est pas une dynastie vassale des Hyksôs, mais un royaume Thébain, avec environ 15 Rois, auxquels s'ajouterait une dynastie locale, qui aurait été basée à Thinis avec Abydos comme cimetière royal. De récentes découvertes dans cette dernière viendraient confirmer la proposition de Ryholt
 
        Ils proposent l'histoire comme suit :
   Après l'effondrement des XIIIe et XIVe dynastie et la prise de Memphis par les Hyksôs, le vide de pouvoir en Moyenne et Haute-Égypte, serait comblé par deux dynasties. La dynastie des Hyksôs (XVe dynastie) et en Haute et Moyenne-Égypte, une dynastie aurait résidé à Thèbes et aurait été suivit par une dynastie locale basée à Abydos et Thinis. Son territoire ne semblerait pas s'étendre au-delà des frontières du nome Thinite. On ne sait presque rien de son histoire, le Papyrus de Turin ne donnant que des fragments de noms de souverains qui pourraient être placés dans cette dynastie, mais aucun ne semble avoir été attesté par d'autres sources jusqu'aux dernières découvertes d'Abydos. L'existence de cette dynastie semble assez courte. Une vingtaine de "Rois" se seraient succédés vers 1650-1600. Par contre trois noms de Rois, qui sont attestés par des sources locales contemporaines, ne figurent pas dans le Papyrus de Turin : Oupouaoutemsaf, Pantjeni et Senaaib, mais c'est peut-être dû au caractère très fragmentaire de la liste à cet endroit. Cette dynastie aurait peut-être été renversée par l'invasion des Hyksôs ?.
 
   Pour la dynastie qui règnait depuis la ville de Thèbes, ses Rois ne seraient attestés que principalement dans cette ville, leur influence se serait étendue vers le Nord de la Thébaïde et au Sud jusqu'à Edfou. C'est cette dynastie, que Ryholt et ses partisans nomment, XVIe dynastie. Elle aurait régné entre 60 et 70 ans. Ces Thébains, cependant, ne furent pas non plus en mesure de résister à la pression toujours intense des Hyksôs et lors de la fin du règne du Roi Hyksôs Khyan (1621-1581), celui-ci aurait finalement réussi à conquérir Thèbes, mettant ainsi fin à la XVIe dynastie. Janine Bourriau précise que :

"Sur la base de la reconstruction du Canon de Turin de Ryholt, nous pouvons maintenant identifier les 15 noms des Rois de la XVIe dynastie de Manéthon comme les prédécesseurs de ceux de la XVIIe dynastie. Cinq d'entre eux se produisent dans des sources contemporaines et celles-ci indiquent que le centre de leur puissance se trouvait en Haute-Égypte. Cependant nous ne pouvons pas être certains qu'ils ont tous régné de Thèbes, et quelques uns n'ont peut-être été que des chefs locaux dans des villes importantes comme Abydos, El Kab et Edfou.

 

Chronologie des Rois de la XVIe dynastie :
Selon, entre autres : Detlef Franke, Rolf Krauss, Thomas Schneider et Dariusz Sitek
 

- Ânat-Her
- Ouser-Ânat
- Semqen
- Sokar–Hor
- Nebououserrê  ou  Yamou  ou  Yaammou
- Sekhaenrê  ou  Yakebm  ou Yakobaam
- Khaouserrê  ou  Ammou  ou  Kareh  ou  Qour ou  Kar
- Pépi III
- Nebmaâtrê
- Âahoteprê  ou  Ammou
- Âanetjerirê
- Méribrê
- Nebouânkhrê
- Nikarê II
- .....karê
- Ouadjed  ou  Ouaza
- Shenès

 
Autre chronologie des Rois de la dynastie :
selon Jürgen Von Beckerath

- Ânat-Her
- Ouser-Ânat
- Semqen
- Souserenrê  ou  Beb-Ânkh (XXVIIe dynastie)
- Sekhaenrê  ou  Yakebm  ou Yakobaam
- Pépi III
- Nebmaâtrê
- Nikarê II
- Méribrê
- Nebouânkhrê
- Âahoteprê (XIVe dynastie)
- Sâa-netjer-Rê
- Khaouserrê  ou  Ammou
- Seket ou Zaket
- Ouadjed  ou Ouasa ou Ouaza
- Sekhaenrê ou Yaqoub-Âmou 
- Âmou

Autre chronologie des Rois de la dynastie :
selon Jacques Kinnaer et  Kim Steven Bardrum Ryholt
 
XVIe dynastie de Thèbes

 
1639-1638
1638-1635
1635-1619
1619-1618
1618-1617
1617-1591
1591
1591-1590
1590-1578
1578

 
Un Roi dont le nom est en lacune
Djehouti  (XVIIe dynastie)
Sobekhotep VIII  (XIIIe dynastie)
Néferhotep III     (XIIIe dynastie)
Montouhotep V (VI) (XVIIe dynastie)
Nébiryaou I    (XVIIe dynastie)
Nébiryaou II   (XVIIe dynastie)
Semenenrê    (XVIIe dynastie)
Souserenrê  ou  Beb-Ânkh  (XVIIe dynastie)
Sekhemrê Shedouaset
Dedoumesiou I   (XIIIe dynastie)
Dedoumesiou II  (voir Dedoumesiou I)
Montouemsaf     (XIIIe dynastie)
Montouhotep VI (XIIIe dynastie)
Sésostris IV       (XIIIe dynastie)
Dynastie d'Abydos
 
Ouser....rê
Ouser....rê
Huit lignes en lacune dans le Papyrus de Turin
....hebrê
Trois lignes en lacune dans le Papyrus de Turin
....hebrê
....oubenrê
Oupouaoutemsaf  (XIIIe dynastie)
Pantjeni Sekhemrekhoutaoui
Senaaib  (XIIIe dynastie)

 

Bibliographie

 
   Pour d'autres détails sur la dynastie voir les ouvrages de:
 
Janine Bourriau :
- The second intermediate period in the Oxford history of ancient Egypt, Oxford University Press, Oxford, 2002.
Erik Hornung, Rolf Krauss et David Warburton :
- Handbook of ancient egyptian chronology, Handbook of Oriental Studies : Section 1, the Near & Middle East, illustrated edition, Brill Academic Pubishers, Leiden, Décembre 2005 et Octobre 2006.
Anton Jirku :
- Aufstieg und untergang der Hyksos, Journal of the Palestine oriental society v.12, Jérusalem, 1932.
Kenneth Anderson Kitchen :
- Further notes on New Kingdom chronology and history, pp : 313-324, Chronique d'Egypte 63, 1968.
Machteld J.Mellink :
- New perspectives and initiatives in the Hyksos period, International symposium (1993, New York), pp : 85-89, Ägypten und levante 5, Vienne, 1995.
Donald Bruce Redford :
- Egypt, Canaan and Israel in ancient times, Princeton university press, Princeton, Juillet 1992 et Septembre 1993.
Kim Steven Bardrum Ryholt :
- The political situation in Egypt during the second intermediate period, Museum Tusculanum Press, Février 1998.
- King Qareh, a canaanite king in Egypt during the second intermediate period, Museum Tusculanum, 1998.
Thomas Schneider :
- Lexikon der Pharaonen, Artemis, Zuürich, 1994 - Avec Arne Eggebrecht, Deutscher Taschenbuch, München, 1996 - Artemis & Winkler, Düsseldorf, 1997 - Albatros, Düsseldorf, 2002.
Jürgen Von Beckerath:
- Untersuchugen zur politischen geschichte der zweiten zwischenzeit in Ägypten, Ägyptologische forschungen 23, J.J.Augustin, Glückstadt, 1964.
- Handbuch der ägyptischen königsnamen, pp.108-113, MÄS 20, Deutscher Kunstverlag, München, Janvier 1984 - MÄS 49, Philipp von Zabern, Mainz, 1999.
Raymond Weill :
- Les derniers siècles du Moyen Empire égyptien, étude sur les monuments et l'histoire de la période comprise entre la XIIe et la XVIIIe dynasties. 1re partie. Les Hyksôs et la restauration nationale dans la tradition Égyptienne et dans l'histoire, Imprimerie nationale, Paris, 1911 et 1917.
 
Chronologie de Kim Steven Bardrum Ryholt :  Chronologie de la deuxième période intermédiaire (digitalepypte.ucl.ac.uk)

 

 

   Ânat-Her   ou  Ânather  ou  Ânat  ou  Anathaddi   DATES  de  RÈGNE
     1652-  ?
   J.von Beckerath
1585-1580  O.Vendel
 

  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • ant-Hr  ou
  •   HqA-xAswt ant-Hr
   TITULATURE
Nom de naissance Heqa-khâsout Ânat-Her
(Prince des Pays étrangers, Anath-Her)
HqA-xAswt ant-Hr

   L'existence de ce Roi n'est mentionnée seulement que sur deux scarabées, comme l'atteste Jürgen von Beckerath. L'un de ces sceaux est maintenant dans une collection privée, l'autre était autrefois dans la collection Michaelidis. Vraisemblablement, Ânat-Her était plutôt un Prince d'une petite ville dans le Sud de la Palestine. Thomas Schneider affirme qu'il appartient à la XVe dynastie et Kim Steven Bardrum Ryholt à la XIIe ?. Le titre Heqa-khâsout (Chefs ou Princes des Pays étrangers) fait effectivement suggérer qu’il fut un Prince d'une ville du Sud de la Palestine.

 

 

   Ouser-Ânat    ou   Âper-Ânati   ou  Aperanat    
DATES  de  RÈGNE
         ?

  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • HqA-xAswt wsr-ant  ou  HqA-xAswt Ap.r-anti
   TITULATURE
Nom de naissance Heqa-khâsout Ouser-Anat
(Prince des Pays étrangers, Ouse-Anat)
HqA-xAswt wsr-ant
Heqa-khâsout Âper-Ânati
(Prince des Pays étrangers, Aper-Anati)
HqA-xAswt Ap.r-anti

 
   La position de ce Roi dans la chronologie est très controversée. Kim Steven Bardrum Ryholt voit en lui le deuxième dirigeant de la XVe dynastie. Il souligne que normalement Heqa-khâsout n'est, à une exception près, jamais en rapport avec la titulature, mais que celle-ci désigne plutôt un "chef ou un Prince des Pays étrangers", ce qui tendrait à prouver que ce personnage serait plus un haut fonctionnaire, qui avait l'habitude de prendre ce titre, mais pas un Roi, opinion qui serait confirmée par un scarabée. Jürgen von Beckerath le voit en tant que Roi, mais gouverner dans le Sud de la Palestine et lit le nom, Ouser-anat.

 

 

   Semqen     (ou Roi de la XVe dynastie ?) DATES  de  RÈGNE
         ?

  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • HqA-xAswt smqn
 
   TITULATURE
Nom de naissance Heqa-khâsout Semqen
(Prince des Pays étrangers, Shimike est Mon Dieu)
HqA-xAswt smqn

 
   Il est peut-être le même que Salatis, premier Roi de la XVe dynastie qui porte aussi le nom de Semqen. Il n'est attesté à ce jour que par un scarabée trouvé à Tell el-Yahoudieh (ou Tell el-Yahûdîya) qui se situe dans le Delta, dans le nome Héliopolite.

 

 

   Sokar-Hor   ou  Sokarhor  ou  Sakarher  ou  Sekerher  ou  Sikrouhaddou DATES  de  RÈGNE
         ?

  • ..................
  • nbti tz-pDwt
  • bik nbw Jrj-t3S.f
  • ..................
  • HqA-xAswt sqr-Hr
 
   TITULATURE
Nom de Nebty Nebty Tchese-Pedjout
(Lesdeux Dames, Les peuples des papillons ?)
nbti tz-pDwt
Nom d'Horus d'or Iry-Tachef
(Le Faucon d'or, qui délimite ...)
bik nbw Jrj-t3S.f
Nom de naissance Heqa-khâsout Sokar-Hor
(Prince des Pays étrangers, Souvenir de (Dieu) Haddou)
HqA-xAswt sqr-Hr

 
   La classification exacte de ce Roi est incertaine. Sokar-Hor est jusqu'à présent seulement connu à partir d'un fragment de porte en calcaire trouvé à Tell el-Dabâ (ou Tell el-Dab'a). C'est en 1993 que Manfred Bietak met au jour un bâtiment datant de la XVIIIe dynastie (1549-1295) qui contient les titres du Roi. Sokar-Hor n'a pas dans sa titulature le litre de "fils de Rê", mais comme ses prédécesseurs, celui de "Prince des Pays étrangers" Heqa-khâsout, Kim Steven Bardrum Ryholt suppose donc que c'était son titre royal juste après son accession au trône. Il suggère que ces Rois ont régné à une époque où les titres royaux des Hyksôs n'étaient pas tout à fait encore adaptés aux titres traditionnels Égyptiens.
 
   Les titres du Roi sur le chambranle de la porte de Tell el-Dabâ (ou Tell el-Dab'a) ne contiennent pas de nom d'Horus. Son nom de naissance, bien que par rapport à ses prédécesseurs il soit enfermé dans un cartouche, contient quand même le terme "Prince des Pays étrangers" Heqa-khâsout. Il s'agit là de la première preuve du titre des Hyksôs en face d'un nom royal, gravé sur sur un monument. Le nom des souverains n'étaient auparavant connu que sur des scarabées où sur le Papyrus de Turin. Thomas Schneider suggère que le nom Sikrouhaddou est à rapprocher du nom Archlês dans la liste de Manéthon, correspondant au Roi Khamoudy de la XVe dynastie. Certains spécialistes, dont Jacques Kinnaer, le listent dans la XVe dynastie.

 

 

   Nebououserrê   ou  Yamou  ou  Yaammou  (ou Roi de la XIVe dynastie ?)  
 DATES  de  RÈGNE
          ?
 
 
1760-1750  J.Kinnaer
    (XIVe dynastie)
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • nbw-wsr-ra
  • yamw
 
   TITULATURE
Nom de Roi Nebououserrê
(Le pouvoir de Rê est d'or)
nbw-wsr-ra
Noms de naissance Yamou  ou  Yaammou
Jja3 mw
Yamou  ou  Yaammou
Jjamw

 
   Son nom n'est mentionné que sur des scarabées. Il est selon certains spécialistes, dont Jacques Kinnaer, avec des dates de règne 1760-1750, peut-être le deuxième Roi de la XIVe dynastie. Pour d'autres, dont Dariusz Sitek, il est de cette dynastie. Il n'est pas mentionné par le Papyrus de Turin. Son nom est typiquement d'origine sémitique et pour William A.Ward l'attribution du nom de Roi (Nisout-Bity), Nebououserrê, à Yamou est incertaine, car elle repose seulement sur la base de similitudes typologiques entre des scarabées portants ce nom, de plus ils sont grossièrement coupés et il est possible que les noms soient tronqués.

 
Scarabée de Nebououserrê -
Musée Petrie

 

 

   Sekhaenrê   ou  Yakebm ou  Yakbim  ou  Yakobaam

(ou Roi de la XIVe dynastie ?)

 
DATES  de  RÈGNE
         ?
1585-1580  O.Vendel
 
 
1785-1760  J.Kinnaer
    (
XIVe dynastie)

 
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • sxai.n-ra
  • ykbam , yk(b)am
   TITULATURE
Noms de Roi Sekhaenrê
(Le premier intronisé par Rê) ou
(Celui pour lequel apparaît Rê)

sxai.n-ra
  ou 
Nom de naissance   ou  Yakebm   ou  Yakobaam   ou Yakbim
jkbam     ou       jk(b)am       ou     ykbm

 
   Son nom n'a pas été retrouvé sur des gros objets comme des stèles, ou des vestiges de bâtiments, mais uniquement sur des scarabées. Il règne depuis la ville d'Avaris dans le Delta. Il est quelques fois identifié à Salatis premier Roi de la XVe dynastie. Il faut noté que Kim Steven Bardrum Ryholt donne un Sekhaenrê premier Roi de la XIVe dynastie. Jacques Kinnaer le donne aussi comme premier Roi de la XIVe dynastie, mais avec un nom de naissance (Sa Rê) différent du Roi de Ryholt, jkbam, qu'il interprète Yakebm. Il ne s'agit donc peut-être pas du même.
 
   Pour d'autres, dont Dariusz Sitek et Jürgen von Beckerath, il est de cette dynastie, mais avec le nom de naissance, ykbm qu'ils interprètent, Yakobaam. Enfin il faut noter qu'il n'est pas certain que le nom de Roi (Nisout-Bity), Sekhaenrê, appartient à Yakebm, car cette proposition repose seulement sur la base de similitudes typologiques entre des scarabées portants ces noms. Ce Roi est sûrement d'origine Ouest-sémitique, comme ses prédécesseurs et il existe différentes manières de transcrire les sons de son nom. Il n'est bien sur pas listé par Manéthon.

Différents scarabée de Sekhaenrê - Musée Petrie

 

   

   Khaouserrê   ou  Kareh  ou   Qareh  ou  Ammou  ou   Qour  ou   Kour  ou  Kar  

(ou Roi de la XIVe dynastie ?)

DATES  de  RÈGNE
         ?
 
 
1750-1740  J.Kinnaer
    (
XIVe dynastie)
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • xai-wsr-ra
  • a(A)m(w)  ou  qwr
   TITULATURE
Noms de Roi Khaouserrê
(La force de Rê est apparente)
xai-wsr-ra
Noms de naissance Ammou
(Le grand de l'eau ?)
a(A)m(w)
Qour  ou  Kar  ou  Kour
qw

 
  Il règne depuis la ville d'Avaris dans le Delta. Il est selon certains spécialistes, dont Jacques Kinnaer, avec des dates de règne 1750-1740, le troisième Roi de la XIVe dynastie. Pour d'autres, dont Dariusz Sitek, il est de cette dynastie, mais serait plutôt un Prince local en Égypte centrale. Thomas Schneider et Jürgen von Beckerath mettent un Ammou dans cette dynastie, mais sans nom de règne particulier. Par contre ils y comptent également un Kareh (ou Qareh ou Qour), soit deux Rois différents ?).


 
Scarabée de Khaouserrê
Musée Petrie

 
   Son nom n'a été retrouvé que sur des scarabées et il est tout a fait possible que la lecture soit incertaine et qu'il n'est jamais existé. Il n'est nommé Ammou que sur environ trente scarabées. Pour William A.Ward, les scarabées au nom de Ammou et ceux nommés Khaouserrê sont typologiquement tellement semblables qu'il est évident qu'il s'agit là du même Roi. Il est récemment suivi dans cette idée par Amnon Ben-Tor dans son enquête sur les scarabées de la Deuxième Période Intermédiaire. Kim Steven Bardrum Ryholt à un avis contraire et voit en ce Ammou le Roi Âahoteprê, souverain de la XIVe dynastie.

 

 

   Pépi III  
DATES  de  RÈGNE
         ?
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • snfr-anx-ra
  • ppy
   TITULATURE
Nom de Roi   ou  Senéferânkhrê
(Celui qui rend la vie merveilleuse)
snfr-anx-ra
Nom de naissance Pépi
ppy

 
   Son nom n'est mentionné que sur des scarabées. Il est reconnu comme Roi que par quelques spécialistes, comme Thomas Schneider et Jürgen von Beckerath, mais n'existe pas dans les listes de Kim Steven Bardrum Ryholt et Jacques Kinnaer.

 

 

   Nebmaâtrê      (ou Roi de la XVIIe dynastie ?)  
DATES  de  RÈGNE
         ?
 
Scarabée de Nebmaâtrê -
Musée Petrie
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • nb-mAat-ra
  • .................
   TITULATURE
Nom de Roi> Nebmaâtrê
(Rê est le seigneur de Maât)
nb-mAat-ra

 
   Il régnait sur un petit territoire d'Égypte centrale. Son nom a été retrouvé sur la lame de cuivre d'une hache mise au jour dans un tombeau de Mostagedd et sur plusieurs scarabées. Certains spécialistes comme Thomas Schneider le placent dans cette dynastie alors que Kim Steven Bardrum Ryholt propose lui de le compter dans la XVIIe dynastie, mais sans préciser sa position exacte.

 

 

   Âahoteprê     ou   Ammou   (ou Roi de la XIVe dynastie ?)  
  DATES  de  RÈGNE
          ?
 
1740-1725  J.Kinnaer
   (XIVe dynastie)
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • aA-Htp-ra   ou   nTr nfr aA-Htp-ra
  • ..................
   TITULATURE
Noms de Roi Âahoteprê
(Rê est grand de satisfaction)
ou (La paix de Rê est grande )

aA-Htp-ra
Netjer-Néfer Âahoteprê
(Régent parfait, Rê est grand de satisfaction)
nTr nfr aA-Htp-ra
Nom de naissance Ammou
Amw

 
   L'existence de ce Roi n'est prouvée seulement que par des inscriptions sur des scarabées. Il règne depuis la ville d'Avaris dans le Delta. Il est selon certains spécialistes, dont Kim Steven Bardrum Ryholt et Jacques Kinnaer, avec des dates de règne 1740-1725, le quatrième Roi de la XIVe dynastie. Pour d'autres, dont Dariusz Sitek et Jürgen von Beckerath il est de cette dynastie. Il n'est pas mentionné par le Papyrus de Turin. Certains de ses noms ne sont pas dans un cartouche.
 
   Il n'est pas certain que le nom de Roi (Nisout-Bity), Netjer-Néfer Âahoteprê, appartient bien à Ammou, cette identification repose seulement sur la base de similitudes typologiques entre des scarabées portants ces noms. Amnon Ben-Tor dans son enquête sur les scarabées de la Deuxième Période Intermédiaire précise qu'il y a énormément de similitudes entre les scarabées d'Âahoteprê et ceux de Khaouserrê (Ammou), Sekhaenrê (Yakobaam) et Nebououserrê (Yamou).

Scarabée d'Âahoteprê -
Musée Petrie

 

 

   Âanetjerirê  
DATES  de  RÈGNE
         ?
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • aA-nTri-ra
  • ..................
   TITULATURE
Nom de Roi Âanetjerirê
aA-nTri-ra

   L'existence de ce "Roi" n'est prouvée seulement que par une inscription sur un scarabée aujourd'hui au British Museum. Kim Steven Bardrum Ryholt, qui a enquêté sur ce type de sceau, arrive à la conclusion que Âanetjerirê n'était pas un Roi et que le scarabée représente des symboles sacrés et servait d'amulette.

 

 

   Méribrê  
DATES  de  RÈGNE
         ?
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • mri-ib-ra
  • ..................
   TITULATURE
Nom de Roi Méribrê
(Rê est affectueux du cœur)
mri-ib-ra

   L'existence de ce "Roi" n'est prouvée/font seulement que par une inscription sur un scarabée identifiée par Thomas Schneider et William Matthew Flinders Petrie. Kim Steven Bardrum Ryholt, qui a enquêté sur ce type de sceau, arrive à la conclusion que Méribrê n'était pas un Roi et que le scarabée représente des symboles sacrés (ici : le cœur, Rê) et servait d'amulette.

 

 

   Nebouânkhrê    ou   Noubânkhrê  
DATES  de  RÈGNE
         ?
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • nb.w-anx-ra
  • ..................
   TITULATURE
Nom de Roi Nebouânkhrê
(La vie en or de Rê)
nb.w-anx-ra

   Le nom de ce "Roi", plutôt un Régent, n'a pas été retrouvé dans un cartouche. Il n'est attesté seulement que par une inscription sur un scarabée. Thomas Schneider et Jürgen von Beckerath l'assignent bien dans cette dynastie, mais précisent que son scarabée ne montre aucun signe symbolique royal. Kim Steven Bardrum Ryholt qui a enquêté sur ce type de sceau, arrive à la conclusion que Nebouânkhrê n'était pas un Roi et que les scarabées représentent des symboles sacrés (ici : l'Or, la vie, Rê) et servaient d'amulettes.

 

 

   Nikarê II  
DATES  de  RÈGNE
         ?
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • ni-kA-ra
  • ..................
   TITULATURE
Nom de Roi Nikarê
(Rê est le possesseur de ka)
ni-kA-ra

   L'existence de ce "Roi" n'est prouvée seulement que par des inscriptions retrouvées sur un scarabée, qui fut identifié par Jürgen von Beckerath et George Fraser.

 

 

   ........karê  
DATES  de  RÈGNE
         ?
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • .......... ka-ra
  • ..................
   TITULATURE
Nom de Roi
Turin
.......karê
(......ka de Rê)
.........ka-ra

   L'existence de ce "Roi" n'est prouvée seulement que par une notification incomplète sur le Papyrus de Turin.

 

 

   Ouadjed   ou  Ouaza  
DATES  de  RÈGNE
         ?

  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • w(A)D(d)
   TITULATURE
Nom de naissance
Turin
Ouadj(ed)
w(A)D(d)  ou  W3D (d)

   L'existence de ce "Roi" n'est prouvée seulement que par un scarabée et une notification incomplète sur le Papyrus de Turin. Selon Jürgen von Beckerath, qui le place, ainsi que Thomas Schneider, dans cette dynastie, son nom peut être d'origine sémitique.

 

 

   Shenès  
DATES  de  RÈGNE
         ?
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • Sns
   TITULATURE
Nom de naissance Shenès
Sns
   L'existence de ce "Roi" n'est avancée que par très peu de spécialistes, dont Dariusz Sitek, William A.Ward et Olga Tufnell.

 

 

 
Pour voir correctement les translittérations des titulatures des Rois,
vous pouvez télécharger et installer la police de caractère jointe.
 Copyright © Antikforever.com