Au  fil  des  ouâdis 
Entre wadi(s) et ouâdi(s) par  © FABISIS       
 

Nous avons besoin de vous

 

Pour plus de détails voir aussi : Les cartes de l'emplacement des ouâdis

 


 

Vue du ouâdi Nakhlah

  Ouâdi vient de l'arabe : وادي "wadi" ou "Vadi" (prononcez Ouâdi) qui devient "guad" en Espagne. En Français et pour la région de l'Afrique du Nord, la transcription "oued" est utilisée. Dans le Sud-ouest de l'Afrique, le terme utilisé est "Rivier", qui est le mot Afrikan pour "fleuve". Le terme "Kouri" est utilisé dans la langue Haoussa et dans les régions avoisinantes de l'Afrique de l'Ouest.
 
   Le terme Hébreu : נחל "Nahal" et le terme Hindi "Nala" sont synonyme dans le sens et l'usage. Certains noms de cours d'eau Espagnol sont dérivés de toponymes Andalou/arabe où l'oued a été utilisé pour désigner une rivière, par exemple Guadalcanal, Guadalquivir ou d'al-Wadi al-Kabir de Séville "la grande rivière". Le mot arabe "wadi" signifie rivière, mais désigne aussi une vallée étroite creusée par des pluies diluviennes, se situant principalement en zone désertique.
 
   Il s'agit de cours d'eau à régime hydrologique très irrégulier, surtout présent dans les régions endoréiques (Terme d'hydrologie qui caractérise des région où l'écoulement des eaux n'atteint pas le mer et se perd dans les dépressions fermées) et qui tirent leur source des rares et fortes précipitations. Les ouâdis sont le plus souvent à sec, mais peuvent connaître des crues spectaculaires qui provoquent parfois des changements de lit.
 


 

Temple de Ramsès II à ouâdi-es-Seboua

   En Égypte ils furent pour la majorité habités et fertiles à des époques géologiques antérieures. Certains ouâdis sont larges et d’autres sont étroits et encaissés dans les roches. Tous sont donc d’anciens cours d’eau asséchés ou autrefois des peuplades s’y étaient installées. Certains sont des sites d’extractions et furent des carrières importantes au cours de l'histoire. Les différents rochers gravés du désert de l’Est se trouvent sur les sites des ouâdis suivants : Ouâdi AbbadBarramiya – Umm salam – Abou Wasil – MinehQashHammamâtAtwani.
 
  Ceux-ci sont inclus dans un rectangle de 150 km. N-S et de 50 km. E-O et sont principalement compris entre le Nil et la mer Rouge au niveau d’Edfou en allant à Mersa Alam et entre Coptos (ou Qift) et Quseir (rives de la mer Rouge). Des peuplades actuellement semi-nomades habitent ce désert. Ce sont les Ababda Bedu et les Ma’aza Bedu (proches du Ouâdi Hammamât).

 

Tableau  alphabétique  des  ouâdis

 
   Vous y trouverez : Une liste alphabétique des nombreux ouâdis présents en Égypte et en Nubie, ainsi que leurs déserts environnants allant jusqu'aux limites des frontières. Il y en a des historiquement très importants et des moins connus, tous portent les traces du passage des hommes. Afin de les situer géographiquement reportez vous aux cartes Égypte et Nubie.
 


 

Vue du ouâdi Hammamât

   Pour agrémenter les "micro" commentaires de la liste : Vous trouverez des liens vers des sites comportant de nombreux détails : Des photos des lieux, des monuments, des pétroglyphes (Dessin symbolique gravé sur de la pierre ou une surface rocheuse à l'état naturel), des gravures, des stèles etc… Mes plus vifs remerciements à tous ceux qui au travers de leurs études et voyages, par leurs sites ou par leurs divers travaux m'ont permis de renseigner cette répertoriassions.
 
   Nous vous invitons à leur rendre hommage en leur rendant une visite où vous y attendent de splendides photos, des annotations importantes, des relevés, des cartes etc.... Merci également Corinne/B@stet (site - bubastis.be) à qui j'ai "emprunté" et pour les besoin de mon étude "retravaillé" la carte de Nubie.
 
   COMMENT CA FONCTIONNE ?
Reportez vous aux N° en rouge dans la liste alphabétique afin de connaître la partie de la carte à consulter. Ceux avec un R sont replacés sur les cartes, les autres sont absents des cartes car leur localisation reste trop imprécise. Sont répertoriés en vert, dans la colonne situation géographique, ceux relatifs à la Nubie et au Soudan. Enfin, ceux en bleu ne sont pas sur la carte car étant placés dans les zones frontières Tchadiennes ou Libyennes. (Ils feront l'objet d'une étude ultérieure séparée sur le site FABISIS).

 

Noms des Ouâdis Commentaires Situations
Géographiques
Sources

 

Abbad
 
N°2
R

Il existe de nombreux graffiti dans le désert oriental : Le Roi Narmer (v.3040-v.2995) est ainsi attesté au ouâdi el-Qach, le Roi Horus Djet (2927-2914) au ouâdi Abbad. L’organisation de l’exploitation des minerais y est attestée dès les premières dynasties.
 

http://hometown.aol.co.uk/lankester2/index.html

Proche d'Edfou
Désert de l’Est.
Cliquez sur le lien pour visiter différents sites

 

Abou Hassah el-Bahari
 
N° 1
R

Ouâdi du lieu des tombes royales de Tell el-Amarna : Nécropole de la famille d'Amenhotep IV (Aménophis ou Akhénaton, 1353/52-1338).
Dans l’oued lui-même se trouve 5 tombes :
N°26 : Celle d’Amenhotep IV avec un ensemble de chambres pour : Ses filles, la Reine mère Tiyi I (épouse d'Amenhotep III, 1390-1353). La Reine est censée avoir été enterrée dans le tombeau à côté de son fils et sa petite-fille Mâkétaton. Elle a aussi une chambre funéraire dans le tombeau WV22 d'Amenhotep III. L'endroit réel de sa dernière demeure est encore aujourd'hui inconnu. Enfin une de ces chambres pourrait être attribuée à la Reine Néfertiti.
N°27 : Est une tombe royale inachevée.
N°28 : Est une tombe d'une épouse secondaire, peut-être Kiya ?.
N°29 : Est une tombe sans décors.
Les tombes Nord sont :
N°1 : Tombe d'Houya ; N° 2 : Tombe de Méryrê II ; N°3 : Tombe d'Ahmose ; N°4 : Tombe de Méryrê 1 ; N°6 : Tombe de Panéhésy (ou Panehsy).
Les tombes Sud sont :
N° 25 : Tombe d'Aÿ II ; N°8 : Tombe de Toutou ; N°9 : Tombe dz Mahou.

Tell el-Amarna Toutânkhamon Magazine
N°30
page 27
Pour des photos
des tombes
Cliquez sur
le site
d’Alain Guilleux

 

Abou-Suffian
 
N°2
R

Vestiges datant de la Période Pré-dynastique : Temple du Roi Narmer (v.3040-v.2995) et les restes de deux éléphants.

Hiérakonpolis (ou Nekhen, actuelle
Kom el-Ahmar)

Site de Hiérakonpolis
Cliquez sur le lien

 

Abou–Wasil (26)
 
N° 1

On y trouve des gravures rupestres : D’animaux, de bateaux et de divers personnages
 

http://hometown.aol.co.uk/lankester2/index.html

Désert de l’Est,
entre le Nil et la
mer Rouge

Cliquez sur le site
pour visiter les
différents lieux

 

Al-Hitan
 
N° 1
R

Vallée des baleines, réserve de l’UNESCO. On y trouve d'innombrables fossiles marins pétrifiés.

 
http://whc.unesco.org/fr/list/1186

150 km. ~S/O
du Caire et 40 km.
du lac Qaroum
Cliquez pour
plus de
renseignements

 

Ain-Soukhana
 
N°2
R

On y trouve des inscriptions rupestres sur un rocher surplombant les mines.
Des fouilles de l'IFAO, depuis 2000, mettent en évidence d'anciennes mines de cuivres, des galeries minières, des fours et des ateliers métallurgiques, répartis sur plusieurs ouâdis numérotés.
 
Une expérimentation fut entreprise pour restituer la chaîne opératoire du cuivre, avec les matériaux et les conditions de l'époque pharaonique.
 
La découverte, en 2008, par l'équipe de l'archéologue George Castel, d'une ville antique datée du Moyen-Empire (2022-1650), incluant des secteurs de stockages, des ruelles, une construction rectangulaire de 600 m². Le site pourrait avoir été un important centre administratif contenant une grande quantité de pots en argile portant également les noms de Rois des IVe et Ve dynastie.

 
http://www.ifao.egnet.net/archeologie/ayn-soukhna/

Désert de l'Est
proche du golf
de Suez
Campagne de fouilles de Pierre Tallet IFAO de Georges Castel
et Philippe Fluzin

 

Allaqi
 
N° 2 et 3
R

On y trouve des gisements aurifères exploités dès l’Ancien–Empire (2647-2150), ainsi que des mines de cuivre.

 
  http://www.archaeogate.org/egittologia/article/892/13/les-pistes-millenaires-dudesert-oriental-de-nubie-le-p.html

NUBIE désert
oriental – Sud-est
de Kouban
Dico des Pharaons + site : Immortelle Égypte

 

Araba
 
N°1
R

Cette partie de territoire relie la Moyenne-Égypte au golf de Suez. Peu exploitée son potentiel est très peu connu. C'est un espace de circulation emprunté depuis la préhistoire pour ses ressources en pierre, minerais de cuivre et d'or. Le ouâdi Araba est une vallée aride qui s'étend sur près de 160 km. depuis Za'farna sur le littoral de la mer Rouge, jusqu'à la vallée du Nil, au Nord de Beni Souef.

 
  http://www.ifao.egnet.net/archeologie/wadi-araba/

Désert de l'Est proche du golf de Suez Cliquez sur le site

 
Atwani
 
N°2
R

  On y trouve des gravures rupestres.

 
http://hometown.aol.co.uk/lankester2/index.html

Désert de l'Est
au Sud du ouâdi Hammamât
Site des ouâdis

 
Attala
 
N°2
R

On trouve des traces d'activités de prospection, de plomb et de galène, probablement effectuées sous le règne de Sésostris I (1962-1928).

Désert de l'est
entre le Nil et la
mer rouge à
hauteur de Qena
Vandersleyen
l'Égypte et la vallée du Nil
N°2 p :66

 

Bannaga
 
N°3
R

Ce ouâdi servit de port à Naga et Musawwarat.

Nubie à Naga Conférences
d’archéologie
Soudanaise en 2006

 

Barramiya
 
N°2
R

Dans cette partie du désert de l’Est on y trouve des gravures rupestres.

 
  http://hometown.aol.co.uk/lankester2/index.htm

Désert de l’Est,
entre Edfou et la
mer Rouge
Cliquez sur le lien

 

Du Bienheureux
 
N°2
R

Relaté durant la Première Période Intermédiaire par les Rois Antef II (2118-2069) et Khety II ( IXe dynastie), comme un important lieu de bataille pour la souveraineté entre les deux clans adverses de cette guerre civile. La tombe d'un Saint "le Bienheureux" devrait s'y trouver ?

Aux environ de
la ville de Thinis
REVUE PPI
N°18 p : 38
Égypte Afrique
et Orient

 

 
Dara
 
N° 1

Ce ouâdi est un site d'installations métallurgiques du cuivre daté des I ère (v.3040-2828) et IIe dynastie (2828-2647). Entre 1991 /1193, la découverte et l'étude de ce site minier révéla une trentaine de fours à "ventilation naturelle" utilisés pour la réduction, la fonte et le conditionnement de la malachite (carbonate de cuivre).
 
Situé dans les montagnes du désert occidentale Égyptien au Sud-ouest de Ras-Gharib (golf de Suez).
 
Les vestiges du lieux viennent compléter nos connaissances sur les techniques qu'avaient acquises les anciens Égyptiens dans le travail des minerais comme dans d'autres camps importants tel que : Ain-Sukhna, ouâdi Kharit, ouâdi Nasb et Bir Nasb, ouâdi Maghara et le Sérabit el Khadim.

 
http://www.ifao.egnet.net/

Golf de Suez
désert occidental
Sud-ouest
de Ras-Gharib
Fouilles de l'IFAO
George Castel,
Philippe Fluzin,
Pierre Tall

  

Digla
N°1
R

Ma’adi est une importante station d’époque chalcolithique qui vit le jour entre 3850 et 3600 av.J.C. Le site est implanté sur une terrasse basse du Nil au débouché du Ouadi-Digla.

Proche Ma'adi (15km.)
Au sud du Caire
Site du Grepal

 
Djedid ou
voir Jeddid
N°1
? Situé près de
l'oasis Baharia à
ad-Däkhila
Dom du forum

 

El-Arab
 
N°3
R

On y trouve des peintures rupestres de 8500 à 5500 av.J.C.

El Barga -
Haute-Nubie
Conférences
d’archéologie
Soudanaise
de 2006

 

El Banat
 
N°3

On y trouve d'anciens monastères relevant de l’époque Chrétienne.

Haute Nubie La bible "sur la
piste des
moines du
désert"

 

El-Chott
ou Shatt er-Rigal
ou
Sabah Rigaleh
 
N°2
R

On y trouve un monument important avec des bas-reliefs datant de Montouhotep II (2061-2010/09), Amenemhat V Sekhemkarê (1776-1773) et Péniaty (Directeur des travaux durant la XVIIIe dynastie), ainsi qu'un graffito "la grotte aux bateaux".

 
http://www.digitalegypt.ucl.ac.uk/assuan/rockinscriptions.html#1

Désert de l’Est
face à El Kab (ou
Nekheb) à
35 km. d’Edfou et
4km du djebel
el-Silsileh
C.Vandersleyen
N° 2 - p : 17.
Toutânkhamon Magazine
N°36 - p : 65.
Site d'Alain
Guilleux avec de
très de belles
photos

 

El-Garby
N°2
http://www.ifao.egnet.net/uploads/rapports/Rapport_IFAO_2006.pdf Montagne
Thébaine
Site IFAO

 

El Go-Oud
N°3

Site datant du néolithique.

 
http://www.sfdas.com/blog/?page_id=25

Nubie
(Abou-Hamed)
Site 4ème
cataracte
et SFDAS

 

El-Hol
ou
Al-Houl

En 1993, Deborah Darnell et John Coleman Darnell découvrirent sur une falaise deux séries de signes gravés, représentant une forme d'écriture très ancienne. Leur étude montre un lien de parenté évident avec l'écriture protosinaïtique, dérivée des hiéroglyphes Égyptiens. Ils auraient été tracés sous la fin Première Période Intermédiaire +/- le Moyen-Empire, soit autour de 2000 à 1800 av.J.C. Mais leur traduction pose encore quelques difficultés, car constituant en un alphabet Sémitique ancien.
 
Selon leurs découvreurs, Darnell et Franck M.Cross de l'Université de Harvard et Brian Colless, ces inscriptions seraient la plus vieille écriture alphabétique connue développée par un peuple de langue sémitique, et serai donc apparue non pas en Canaan, mais en Égypte.

 
http://bible.archeologie.free.fr/inscriptionsdesert.html
 
http://oi.uchicago.edu/research/pubs/catalog/oip/oip119.html

Route commerciale
entre
Thèbes et
Abydos
25° 57'N 32°25'E
djebel Tjauti proche
de Qena

Cliquez sur
les liens pour
plus de
renseignements

 

El Qa’Ab
El Khowi
N°3

El Qa'Ab : partant de la 3ème cataracte
El Khowi : partant de la 4ème cataracte

Les 2 entourent
la ville de Kerma
Conférences
d’archéologie
Soudanaise
2006

 

El Hosh
 
N°2

Ouâdi placé sur un important site de gravures rupestres préhistoriques.

 
http://www.kmkg-mrah.be/newfr/index.asp?id=688

Haute-Égypte,
au Nord d'Assouan
Dans le lien
découvrez des
gravures

 
El-Houdi
 
N°2
R

On y trouve les restes d'une mine d’Améthyste, exploitée à partir de la XIe dynastie (2134-1991) et une série de cinq inscriptions datant de Montouhotep III (2010-1998).

Désert oriental à
l'Est d'Éléphantineet
au Sud-est d'Assouan
Dictionnaire des Pharaons pp : 88-89

 
El-Khom
N°3
? Soudan ?

 

El -Shott

Voir le ouâdi El-Chott, nommé également Shatt er-Rigal.

  ?

 

Es-Seboua
 
N°3
R

Amenhotep III (ou Aménophis, 1390-1353/52) et Ramsès II y ont bâtit des temples célèbres.

 
http://alain.guilleux.free.fr/ouadi_es_seboua/lac_nasser_temple_ouadi_es_seboua.html
 
http://www.cyberheritage.org/egypt/wadi/wadi18.html

NUBIE- entre la
1ère et la seconde
cataracte, rive
occidentale

Site d'A.Guilleux
avec des
photos des
temples.
Second lien
avec des
photos du ouâdi

 

Fawakhir
N°2 - R

Situé proche du Ouâdi Hammamât sur la piste des mines d’or.

Désert oriental Cartes routières d'Égypte

 

Gabbanat
el-Gouroud
 
N°2

Des prospections ont été menées entre 2004 et 2007 dans les ouâdis Sud de la montagne Thébaine (Louxor Ouest). Un 30ène des sites ont été répertoriés entre la vallée des Reines, jusqu'au ouâdi Sikkat el Agala, afin d'y relever des traces d'une occupation Chrétienne (VIe à VIIIe siècle). On y a découvert en Août 1916, une élégante tombe de trois épouses mineures du Roi Thoutmôsis III (1479-1425) : Menhet, Ménoui et Merti. Elle fut malheureusement rapidement pillée par des villageois, mais les autorités sont arrivées à préserver une partie des trésors funéraires.

 
http://www.ifao.egnet.net/archeologie/montagne-thebaine/

Montagne
Thébaine
Site IFAO

 
Gabgaba
N°2
R
? Au niveau
d'Abou-Simbel
Cartes routières d'Égypte

 

Gaouasis et
Gasous
 
n°2
R

Des fragments, datés du règne de Sésostris I (1962-1928), trouvés à Mersa, avec des inscriptions de la XIIe dynastie (1991-1783), se trouvent au débouché du ouâdi. Elles parlent très clairement d'une expédition à Pount et une stèle retrace une expédition maritime. Ses inscriptions restent toutefois mystérieuses et ouvrent des hypothèses, mais n'apportent pas de preuve que "ouadj our" puisse signifier la mer ?

Côtes de la
mer Rouge,
face à Edfou
?

 

Garraoui
 
N°1
R

On y trouve des carrières d’Albâtre exploitées à partir de l’Ancien-Empire (2647-2150) durant la IIIe dynastie.
Il y fut édifié un grand barrage pour réguler les crues du Nil vers 2500 av.J.C entre les flans d'un ouâdi rejoignant la ville d'Helwan, au Sud du Caire en face de Memphis.
Ce plus vieux barrage du monde se nomme "le Saad al Kafara"

Sud de Memphis
Le Caire actuel
(Proche pipeline) route
d'Ain-Soukhna
Voir dans la
liste le
commentaire
sur le "Saad al-
Kafara" 

 

Halfa
N°2 et 3
R

Situé en aval de la 2ème cataracte, qu’on nommait aussi cataracte de Ouâdi Halfa, il formait la partie inférieur d’une série de rapides appelés Batn-el-Hadjar.

Proche de Mirgissa.
Haute Nubie
Imago mundi

 

Hébran
 
N°1
R

Ce ouâdi comporte des nawamis, qui seraient des sépultures de l'âge du bronze ancien (-3500-3000 av.J.C), au vu du matériel archéologique que l'on y trouva, mais ils n'ont pas encore été datés par le radiocarbone. Ils sont dans leur grande majorité implantés dans le Sud-Sinaï.

Sud – Sinaï Rapports IFAO
2000

 

Hariq
N°3
R

Découverte d'habitat préhistorique (Élevage et préparation des céréales).

 
http://www.archaeoafrica.de/

Haute-Nubie,
désert de l'ouest,
au niveau de
Old Dongola
Site d'Heinrich
Barth-institut

 

Howar
 
N°3
R

Proche de Dongola (l’ancienne), il est apparenté au bras asséché du "Nil jaune". On y a découvert des habitats coniques, des céramiques et des ossements.

http://www.archaeoafrica.de/

Haute-Nubie,
proche de la
frontière du
Tchad
Conférences
d’archéologie
Soudanaise
2006 + site de
Heinrich
Barth-Institut

 

Hammamât
 
 
N°2
R

On y trouve une carrière produisant de l’albâtre et des grauwacke qui fut exploitée dès le début de l’Ancien-Empire (2647-2150). De nombreux graffiti remontent à 2000 av.J.C, ainsi que des tombes datées du Badarien (3800 av.J.C). On y a découvert la célèbre stèle de l’an 38 de Sésostris I (1962-1928) et un papyrus du plan minier qui daterait du règne de Ramsès IV (1153-1147), aujourd'hui au Musée de Turin.
 
L'expédition colossale de l'an 38 de Sésostris I comptait un effectif de 18.000 hommes chargés de ramener 150 statues et 60 sphinx en grauwacke (seules 60 statues sont connues de ce Roi, dont deux de cette matière et un seul sphinx en granit gris). Une stèle se rapportant a la Reine Ptolémaïque Arsinoé I, épouse de Ptolémée II Philadelphe (282-246) y a été aussi mise au jour. Dessus elle est inscrite comme "Épouse du Roi", mais son nom n'est pas joint dans un cartouche royal comme d'ordinaire pour une Reine. La souveraine avait été exilée dans le ouâdi lorsque son époux l'avait répudié.

 
http://hometown.aol.co.uk/lankester2/index.html
http://2terres.hautesavoie.net/oegypte/texte/ouhammat.htm
http://museumphotography.com/HAMMAMAT.HTM

Désert oriental,
à l’Est de Thèbes,
entre Coptos et
la mer Rouge
Cliquez sur les
liens pour voir
de très
belles photos

 

Hilal el Kab
ou wadi Hellal
N°2

On y trouve des gravures rupestres, ainsi qu'un temple ancien rebâtit par les Grecs et des tombes.

 
http://www.osirisnet.net/tombes/el_kab/el_kab.htm

Site d’El Kab
(Nekheb)
Cliquez sur le lien

 

I-n-Elobu
 
Pas de carte

Il est étendu à l'ensemble du plateau du Messak Libyen. On y trouve de l'art rupestre du Mathendous. Les pasteurs du néolithiques y furent les auteurs de gravures remarquables. L’art rupestre est présent dans le ouâdi I-n-Elobu, mais également dans les ouâdi Tilizaghen, Mathendous, ouâdi Geddis, ouâdi Adroh et ouâdi Takabart.
 

http://www.dossiers-archeologie.com/referencement/art-rupestre-du-sahara-dossiers-d-archeologie-n-197-du-01-10-1994.html

Secteur
Saharien du
désert Libyen
Art rupestre
du Sahara.
Dossiers
sur l'art
rupestre.

 

Jeddid ou
Djedid
N°1
? Situé près de
l'oasis Baharia à
ad-Däkhila
Dom du forum

 

Khamsini
N°2
R

Proche du site antique de Hiérakonpolis. On y trouve des vestiges datant de la Période Pré-dynastique (v.3500-v.3150).

Hiérakonpolis (ou
Nekhen, actuelle
Kom el-Ahmar

Cliquez sur le lien

 

Kharit/kha rig
N°1
R

Il y fut pratiqué l'extraction de turquoises à partir de la XIIe dynastie (1991-1786). On y a découvert une stèle oblongue de 2,5 m. de haut, rappelant l'obélisque d'Abgig. Elle porte la titulature du Roi Sésostris I (1962-1928).

Sinaï, à l’Ouest
de Sérabit
el-Khadim

Claude
Vandersleyen

tome 2 - p : 65

 

Khowi
 
N°3
R

Site néolithique avec des vestiges datant du Ve millénaire av.J.C (ka drouka).

 
http://www.sfdas.com/blog/?page_id=2

NUBIE, auSud-est
de la 3ème
cataracte
Site du SFDAS

 

Maghara
N°1
R

On y trouve des traces d'exploitation de mine de cuivre et de turquoises dès les premiers temps de la Période Thinite (v.3150-2647), avec de nombreuses inscriptions, ainsi qu'une une stèle du Roi Snéfrou (2575-2551).

Nord du Sinaï Claude
Vandersleyen
page 35
Dico des Pharaons

 

Matuka
 
N°3
R

On y trouve les vestiges d’une piste aménagées de poutres transversales, sur une longueur de plus de 2 km., qui s’étendait du port naturel au Sud, au ouâdi Matuka au Nord. Il s’agissait de glissières assurant le transport par halage des bateaux et permettant ainsi le contournement de la seconde cataracte du Nil.

Proche de la
forteresse de
Mirgissa –
Haute Nubie

Site Wikipédia
- Mirgissa
(Fr)

 

Miah
N°2

On y trouvait une mine d’or près de laquelle Sethi I (1294-1279) fit élever un sanctuaire rupestre consacré à plusieurs divinités.

Désert oriental,
près d'El Kab
?

 

Mineh
 
N°2

On y trouve des gravures rupestres.

 
http://hometown.aol.co.uk/lankester2/index.html

Désert de l’Est,
entre la mer Rouge
et Edfou
Cliquez sur le lien

 

Moqqatam
 
N°3 - R

On y trouve des traces de la période acheuléenne et paléolithique moyen et un habitat Chrétien en rive droite.

Nubie /Kerma Site 4ème
cataracte
et site SFDAS

 

Mukabrak
 
N°3 - R

On y trouve des tombes datant du néolithiques.

Nubie /Kerma Site 4ème
cataracte
et site SFDAS

 

Nakhla
 
N°1

Ouâdi qui dessert les tombes taillées dans le rock du site de Deir el-Barsha, nécropole des nomarques du 15e nome de Haute-Égypte durant l'Ancien-Empire (2647-2150) et la Première Période Intermédiaire (2140-2022) avec l'exploitation de carrière de calcaire. On constate aussi une occupation du site par les Coptes.

 
http://www.arts.kuleuven.be/fotolab/pages/Panorama/Barshaindex.htm

Se situe au niveau
d'Hermopolis Magma (El-Ashmounein)
Cliquez sur le
site pour
avoir des images
du ouâdi

 

Nasseib
N°1

On y trouve des mines de turquoises.

Sinaï Site : Immortelle Égypte

 

Nasb
N°1
R

On y trouve une stèle gravée datée de l’an 20 du règne du Roi Amenemhat III (1843-1797 - XIIe dynastie)

Sinaï à
proximité du
ouâdi Kharit
?

 

Natroum
N°1
R

À l’Ancien-Empire (2647-2150) et jusqu’à l’époque Ptolémaïque (305-30 av.J.C) on y préleva le natron utilisé pour la momification. Un fort et un temple y furent construits sous la XIIe dynastie (1991-1783).

Désert Libyque.
Centre Ouest
du Delta
?

 

Qaren
 
N°1
R

Ouâdi situé au pied de la pyramide de Djédefrê (ou Redjedef ou Didoufri, 2528-2520). Ce Roi fut le premier à porter dans sa titulature le nom de "Fils de Rê".

Site d'Abou Rawash (ou
Abou Roach) à 8 km.
au Nord de Guizèh
Site IFAO

 

Qash
N°2

On y trouve des gravures rupestres : Le Roi Narmer (v.3040-v.2995) >y est attesté.

 
http://hometown.aol.co.uk/lankester2/index.html

Désert de l’Est,
entre Edfou et
la mer rouge

Cliquez sur le lien

 

Rayan
 
N°1
R

Le Fayoum n’est pas un oasis car il s’agit d’un cours d’eau creusé par la rivière Bahr Youssouf. Le ouâdi est situé à moins d’une heure du Caire. Il ne faut surtout pas manquer la lac Qaroum et pour ceux auraient plus de temps, vous ne devez pas manquer une petite baignade dans le lac du Ouâdi Rayan, l’eau y est salée. À l’opposé du lac, une piste conduit à Whales Valley, environ 40km., c’est "La Vallée des Baleine". Ce lieu est très riche en fossiles de baleines, crocodiles et requins…. C’est le ouâdi al Hitan.

Au Fayoum Les oasis d’Égypte

 

ouâdi menant
 
au

 
Saad al kafara
 
N°1

Le plus vieux barrage du monde : Le "Saad al-Kafara" ou "le barrage des incroyants". Il fut découvert par l’Allemand Schweinfurth en 1885. John Murray y dirigea une première expédition en 1947 et en rapporta un grand nombre de photos, permettant de comparer son degré de dégradation. Bâti entre les deux versants rocheux du ouâdi, il ne reste qu' ¼ de l’ouvrage aujourd’hui, sa partie gauche étant totalement détruite. Sa datation est comprise entre 2900 et 2600 av.J.C.
 
Il apporte plus de questions quant à sa fonction dans ce lieu complètement désertique. Fautes de fouilles, nous n'avons à ce jour pas de réponses, que des suppositions.

Situé à proximité du Djebel
Garraoui, il se trouve à l'Est
d'Helwan au Sud-est
du Caire
Toutânkhamon
Magazine
N°35 - p : 7

 

Sabo
N°3
R

On y trouve des pétroglyphes et des peintures rupestres.

Nubie, proche de Kerma
ou Soleb ?
?

 

Show oasis de
Laqiya-Arbain
N°3

On y trouve les restes d'habitat préhistorique.

 
http://www.archaeoafrica.de/

Nubie Site de Heinrich br>Barth-Institut

 

Sourah
 
 
Pas de carte

On y trouve des peintures rupestres célèbres "des nageuses"

 
http://jean-loic.lequellec.club.fr/index.html
http://jean-loic.lequellec.club.fr/page77/page77.html
http://museumphotography.com/ZERZURA.HTM

 
Le plateau du Gilf el Kébir comporte également de nombreux sites tels : (du Nord au Sud) Maftuh, Bakht, el-Gazayir, Wassa, Hamra et plus au Sud le magnifique site de l'Uwainat montain.

 
http://www.saharaadventurecompany.com/uwainat.html

Désert du Sud-ouest
entre les frontières
Libye/Soudan
Gilf el Kebir

Cliquez sur les
sites de
J.L Le. Quellec
+ de belles
photos des
déserts de
l’Ouest sur le
2e lien.
Le 3e concerne
l'Uwainat

 

Sikkat el-
Agala
N°2
http://www.ifao.egnet.net/uploads/rapports/Rapport_IFAO_2006.pdf Montagne Thébaine Site IFAO

 

Shatt er-Rigal   Voir ouâdi el Chott.    

 

Ta-Setnéferou
ou vallée des
Reines ou
Biban el
Mélikat
N°2 - R

Les 98 tombes numérotés sont creusées dans un grand ouâdi central desservant 3 vallées celle : Des dolmens, de la corde et des 3 puits.

Thèbes Ouest
La vallée des Reines
Toutânkhamon Magazine
N°36 - p : 39

 

Tilizaghen
 
Pas de
carte

Il est étendu à l'ensemble du plateau du Messak libyen. On y trouve l'art rupestre du Mathendous. Les pasteurs néolithiques furent les auteurs de gravures remarquables. L’art rupestre est présent dans l'ouâdi Tilizaghen, le ouâdi I-n-Elobu, mais également dans les Mathendous, ouâdi Geddis, ouâdi Adroh, ouâdi Takabart.

 
http://www.dossiers-archeologie.com/referencement/art-rupestre-du-sahara-dossiersd-archeologie-n-197-du-01-10-1994.html

Partie du
Sahara Libyen
Art rupestre
du Sahara,
dossiers
archéologiques

 

Toumilat
 
N°1

Le Pharaon Néchao II (610-595) empruntant le ouâdi Toumilat ordonna le creusement d’un canal reliant la mer Rouge au Nil. Le canal sera poursuivit sous le règne du Roi Perse Achéménide Darius I (522-486) et sera achevé sous le Roi Ptolémée II (282-246).

 
http://www.cosmovisions.com/ChronoCanalSuez.htm

Désert oriental Cliquez sur
le lien pour
l’historique

 

Umm salam
 
N°2

Ce ouâdi contient 46 sites différents c’est un immense dédale. On y trouve des dessins d’animaux dont des girafes, de bateaux et même une carte antique du site gravée dans la roche.

 
http://hometown.aol.co.uk/lankester2/index.html

Désert de l’Est Cliquez
sur le lien

 

En Namibie, le massif du Brangberg (ou Brandberg), montagne granitique culminant à 2573 m., comprend un important site de gravures et peintures rupestres dont le plus célèbre est celui de "la dame blanche"
Également proche celui de Twyfrlfontein, dans le Damaraland (Namibie), ce site est fouillé par une équipe d’archéologue de Cologne.

 
http://www.namibie-voyage.info/dossiers/dossiers.php?val=47_twyfelfontein+ses+environs

 

 
  Copyright © FABISIS