XXXIe  DYNASTIE
 
342   à   332

 
( Perse Achéménide )
 

Nous avons besoin de vous

 

   La XXXIe dynastie est également connue comme la deuxième période Perse Achéménide. Elle comprend les trois Rois qui vont dominer l'Égypte. Le premier, Artaxerxès III Okhos fit en 342, non sans difficulté, de l'Égypte une satrapie et pour affirmer son pouvoir il fit frapper des pièces de monnaie le dépeignant, habillé en tant que Perse mais couronné avec le pschent. Il fut assassiné par l’eunuque Bogoas et son fils fut porté sur le trône. Lors du règne d'Arsès un "Pharaon" Égyptien mena la révolte en Haute-Égypte de 337 à 335, pour récupérer le trône, mais son action ne fut pas de grande envergure puisqu'il fut très peu mentionné sur des documents. Son nom, Khababach est peut être Libyen.
 
   Pendant cette nouvelle occupation, beaucoup de documents qui nous sont parvenus indiquent que les Perses furent violents et qu'ils opprimaient, voire massacraient le peuple. Cette période fut une des plus noires de l'Égypte antique en plus des maltraitances et de l'oppression, les temples furent pillés, des animaux saints, les taureaux Apis furent envoyés à la boucherie etc.... Le dernier Roi, Darius III Codoman fut défait par le Roi de Macédoine, Alexandre le Grand (336-323) qui fut accueilli par la population comme un libérateur. Avec lui commença une ère nouvelle, que l'on pourrait appeler : "Période hellénistique", qui comptera aussi la dynastie des Ptolémée. Cette "période" durera trois siècles où l'Égypte retrouvera un certain faste.

 

    Liste des Rois de la XXXIe dynastie :
Généalogie
de la Dynastie
- Artaxerxès III Okhos
- Arsès  ou  Oarses  ou  Artaxerxès  IV
- Khababach  ou  Khabbach  ou  Chababash
- Darius III Codoman
342-338
338-336
337-335
336-332

 

 

   Artaxerxès III  Okhos  ou  Artaserse  ou  Artajerje          DATES  de  RÈGNE
          342-338
S.Quirke, D.Sitek
343-338  P.A.Clayton, J.Kinnaer
  • Aucune titulature n'est connue pour ce Roi.
    En Persan : Ŗtachschaçā , Artâkhshatra , Artâkhachasecha , Artaxšacā
    En GrecArtaxérxês

   Artaxerxès III Okhos (En Persan : اردشير سوم‎  Ardeshir ou Artachschaçā ou Artaxšaçrā "Celui dont l'empire est bien", en Hébreu : ארתחששתא השלישי, en Grec : Aρταξέρξης Γ'  Artaxérxês ou Άρτοξέρξης Γ' Artoxérxês, en Babylonien : Artakshatsu, en Latin : Artaxerxes) est appelé par Manéthon, Ôchus. Il lui compte 2 ans de règne (Africanus) ou 6 ans (Eusebius de Cesarea). Il est Roi des Perses Achéménides d'Avril 358 à l'été 338. Il fut le quatrième fils d'Artaxerxès II et de la Reine Stateira, il prit le pouvoir après des lutes internes. Il instaura de nouveau son autorité sur tout l’Empire et restaura provisoirement la puissance Achéménide. De 358 à 350, il partit avec ses armées à la conquête de la Syrie/Palestine. Il mata des rébellions en Asie Mineure (Lydie). En 351, il porta ses attaques vers l'Égypte. Il marcha sur le pays et engagea le Pharaon Nectanébo II (360-342). Après une année de lutte contre ce dernier, une épidémie de peste se déclara dans son armée.
 
   Il fut contraint de se retirer et de retarder son entreprise Égyptienne. Immédiatement, Artaxerxès III ordonna qu'une nouvelle armée soit assemblées à Sidon, mais la population de cette ville Phénicienne n'était pas en mesure de faire face au grand nombre d'étrangers et son Roi Tabnit (Tennès, 358-346/345) se révolta aidée par Nectanébo II et Mentor de Rhodes et ses 4000 mercenaires. La révolte s'étendit en gagnant Chypre où elle fut dirigée par Pnytagoras (351-332). En 346/345, Artaxerxès III prit personnellement les choses en main et reprit Sidon. En 344/343, le Perse envoya le souverain de Carie, Idrieos, avec une armée de 8.000 mercenaires et 40 navires que dirigeait le commandant Athénien Phocion (ou Phokion, 402–318) et le Roi de Salamine, Évagoras II (361-351) reprendre Chypre où ils mirent le siège devant Salamine de Chypre. Mais ils échouèrent et Évagoras II dut abandonner définitivement Chypre. Pour le dédommager, Artaxerxès III lui attribua le gouvernement de Sidon.


 

Artaxerxès III sur son Char
- British Museum


   Après cet épisode le Roi Perse reprit son invasion de l'Égypte. En 343, lors d'une nouvelle campagne, il aligna plus de 330.000 hommes. Il attaqua sur trois fronts. Le Pharaon Nectanébo II obtint de l'aide de Chypre et de la Phénicie et il fit face avec une armée de 100.000 hommes. Il occupa différentes branches du Nil avec des navires. Le caractère du pays traversé par de nombreux canaux et beaucoup de villes fortifiées lui permirent un premier succès où il réussit à repousser les Perses. Artaxerxès III ne s'avoua pas vaincu et ses nouvelles offensives eurent raison des Égyptiens et de leurs alliées. Il prit Péluse, qui protégeait l'entrée du Delta, puis il prit Bubastis. Nectanébo II fut obligé de fuir à Memphis. Les Perses s'avancèrent rapidement sur la ville qui tomba et le Pharaon dut fuir le pays vers la Nubie. Les Perses finirent alors tranquillement l'invasion et l'Égypte redevint une satrapie.
 
    À ce moment, en 342, Artaxerxès III se proclama Pharaon et commença un règne de terreur. Onze ans d’oppression suivirent, beaucoup de documents qui nous sont parvenus indiquent que les violations des temples et les massacres étaient communs. La religion fut persécutée et des livres sacrés furent volés. La Perse acquit une quantité importante de richesse grâce à ces pillages. Avant de retourner dans son pays, Artaxerxès III nomma Pherendarès comme Satrape de l'Égypte. Artaxerxès III serait mort pendant l'été de 338, empoisonné par l’eunuque Bogoas (Son Ministre ou Général ?). Il épousa : Une fille de son frère Ocha avec qui il n'y a pas d'enfant connu, puis Atossa qui lui donna deux fils, Arsès (Oarsès ou Artaxerxès IV) qui lui succéda et Bisthenès qui est donné par Jona Lendering et une fille Parysatis.

 

  Pour plus de détails sur le Roi voir : La vie d'Artaxerxès III

 

 

   Arsès  ou  Artaxerxès  IV          DATES  de  RÈGNE
          338-336
P.A.Clayton, J.Kinnaer, S.Quirke
338-335  D.Sitek
  • Aucune titulature n'est connue pour ce Roi..

  • En Persan  :
    Artaxšacā , Aršaka , Aršāma
    En GrecArtaxérxês

   Arsès (En Hébreu : ארתחששתא הרביעי, en Grec : Aρταξέρξης Δ΄ Artaxérxês, en Persan : اردشيرچهارم Artaxšacā ou Aršaka ou Aršāma ou Arxes ou Oarses ou  ارشک Arashk) est appelé par Manéthon, Arsês. Il lui compte 3 ans de règne (Africanus) ou 4 ans (Eusebius de Cesarea). Il fut le plus jeune fils d'Artaxerxès III Okhos et de la Reine Atossa. Il est Roi des Perses Achéménides de 338 à 336. Il n'est connu dans les sources Grecques que sous le nom d'Arsès, ce qui semble être son vrai nom, mais des documents retrouvés à Samarie signalent qu'il avait pris le nom royal d'Artaxerxès IV. Il fut porté sur le trône par l'eunuque Bagoas, le puissant Ministre et Général de Perse, après l'assassinat de son père et la plupart de sa famille. Il n'est pas prouvé aujourd'hui qu'Arsès n'ait rien à voir dans ces meurtres. Bagoas, qui cherchait à garder sa fonction, voyait en remplaçant Artaxerxès III par son fils, plus facile à contrôler, le moyen d'avoir tous les pouvoirs. Arsès / Bagoas n’eurent pas un contrôle total de l'Égypte, un indigène du nom de, Khababach s’étant fait reconnaître comme Pharaon en Haute-Égypte.


 

Sicle (ou Shekel) d'Artaxerxès IV

 
   Celui-ci fut soutenu par une grande partie du peuple opprimé du pays, mais il n'eut jamais semble t-il de pouvoir au delà de son propre nome. L'autre souci important pour les Perses pendant le court règne de ce Roi fantoche, furent les hostilités sur les frontières occidentales avec la Macédoine de Philippe II (359-336) d'abord, puis de son fils d'Alexandre le Grand (336-323).
 
  Arsès, n'a jamais vraiment gouverné durant les deux années de son règne, alors que Bagoas agit comme s'il était sur le trône. Finalement, mécontent de cet état de chose et peut-être influencé par les nobles de la cour royale, qui généralement méprisaient Bagoas, Arsès planifia le meurtre de ce dernier. Mais le ministre, eut vent de l'attentat. Il prit les devants et réussit à empoisonner Arsès. Il porta ensuite sur le trône un cousin d'Arsès, Darius III Codoman.

 

 

   Khababach  ou  Khabbach  ou  Khababash  ou  Chababash DATES  de  RÈGNE
    337-335
338-335  P.Vasunia
337-335/34  D.Sitek
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • ¤nn-§nn stpw-nj-PtH
  • xbS , xbbS
   TITULATURE
Nom de Roi Senen-Tenen Setepenptah
(Image de Tatenen, élu de Ptah)
¤nn-§nn stpw-nj-PtH
Nom de naissance Kabach, Kababach
xbS , xbbS

 
   Khababach fut un résistant local en Haute-Égypte, au règne éphémère, qui se fit reconnaître à la mort d'Artaxerxès III Okhos étant soutenu par la population opprimée. Manéthon ne le nomme pas. On ne sait rien de la vie de ce personnage avant son insurrection et son ascension au trône. De plus, on peut difficilement identifier son réseau d’influence. Il n'aurait jamais, semble t-il, régné au delà de son propre nome, le 5e Nome de Basse-Égypte (Le nome supérieur de Neith), depuis sa capitale Saïs. Seuls quelques documents nous sont parvenus lui faisant référence ou lui ayant appartenus, dont :
La stèle du Satrape de Ptolémée I (305-282), aujourd'hui conservée au musée Archéologique de Naples. Elle confirme la propriété de certaines terres au clergé de Bouto qui à l'époque avaient été accordées par Khababach. D'après cette stèle la date de prise de pouvoir du Roi serait Novembre 338 ;
Un papyrus en démotique daté de l'an 1 de son règne dit papyrus Libbey ;
Une inscription sur un sarcophage d'Apis, datée de l'an 2, trouvé dans le Sérapéum de Saqqara. Selon Karl Baedeker et Samuel Birch, elle nous apprend que le Roi régna 2 ans et 3 mois.
Le nom de ce personnage apparaît également sur une inscription en démotique dans les ruines du palais d'Apriès (589-570), dans l'enceinte Nord à Memphis.
Sur des amulettes trouvées dans le tombeau d'Horemheb (1323-1295) à Memphis.
Sur le dessus d'un vase trouvé dans la région Memphis et, selon, Werner Huß, sur un scarabée d'origine inconnue.
Certains Égyptologues pensent qu’il ne serait pas Égyptien mais issu de Basse-Nubie, d'autres pensent que son nom, Khababach est peut être Libyen. Il faut souligner également que sur une stèle Méroïte, appelée Stèle de Nastesen (ou Nastasen, il est indiqué qu'en l'an 330 un Égyptien nommé Khambasutu (ou Khampas-uten), souvent identifié avec Khababach, aurait tenté d'envahir la Nubie, mais il fut défait par le Roi Nastesen (ou Nastasen, 335-315).

 

 

   Darius III  Codoman  ou  Dario  ou  Dareios

  DATES  de  RÈGNE
      336-332
P.A.Clayton, J.Kinnaer,
S.Quirke, D.Sitek
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • dr(i)wS

  • En Perse Dāriūš , Dārayavahusch , Dārayavausch
    En Grec
    Darius


 

La bataille d'Issos par Jan Brueghel
l'Ancien (1568-1625) - Musée du Louvre

 Darius III Codoman (En Grec : Δαρεïος Γ' Dareiôs, en Persan : داریوش  Dāriūš ou Dāriyūsch ou Dārayavahusch ou Dārayavausch, en Hébreu : דריווש השלישי) est appelé par Manéthon, Darius. Il lui compte 4 ans de règne (Africanus) ou 6 ans (Eusebius de Cesarea). Il est Roi des Perses Achéménides de l'été 336 à Juillet 330. Il fut le fils d'Arsamès (ou Astamès) fils d'Ostanes, et de Sisygambis (ou Sisygambes) la fille d'Artaxerxès II (404-359). Il fut porté au pouvoir par Bogoas qui empoisonna Artaxerxès III Okhos et son fil Arsès. Darius III se débarrassa à son tour de Bogoas en l’empoisonnant aussi.
 
   En 336, le Roi de Macédoine, Philippe II (359-336) fut autorisé par la Ligue de Corinthe pour lancer une guerre sacrée afin de se venger des Perses qui avaient profané et brûlé les temples Athéniens. Alors qu'il avait déjà pris les villes Grecques d'Asie Mineure depuis la cité de Troie jusqu'au fleuve Méandre, Philippe II fut assassiné et sa campagne fut suspendue. Cependant Darius III va devoir lutter contre le successeur de Philippe II, son fils Alexandre le Grand (336-323). Au printemps 334, Alexandre traversa l'Hellespont à la tête d’une immense armée et débarqua en Troade. Darius III, n'intervint pas durant la traversée. Son armée, menée par Memnon de Rhodes, elle, forte de 20.000 cavaliers et 18.000 fantassins, tenta d'arrêter les Macédoniens sur les rives du Granique au mois de Mai 334.
 
   Cette bataille se solda par la victoire écrasante des Macédoniens sur les Satrapes d'Asie Mineure. L'armée Macédonienne affronta de nouveau les Perses concentrées dans la plaine d'Issos (Entre les monts Taurus et la mer) le 5 (ou 12) Novembre 333. Cette fois Darius III dirigea lui-même son armée, mais Alexandre écrasa de nouveau Darius III qui s'enfuit au-delà de l'Euphrate, laissant en otage sa famille avec sa mère, sa femme, son fils de cinq ans, Ochus, ses deux filles ainsi qu'un immense butin.  


 

Darius III, détail de la mosaïque Romaine
de Pompéi, représentant la bataille d'Issos -
Musée National Archéologique de Naples

 
   Darius III ne put empêcher Alexandre de conquérir la Phénicie et l'Égypte, dont il prit possession sans combattre et où il fut accueilli comme un libérateur par le peuple, heureux de s’être débarrassé de l’oppression des Perses. Alexandre se remit en marche en Mai/Juin 331 vers la Mésopotamie où il franchit en Juillet l'Euphrate, puis le Tigre en Septembre sans rencontrer de résistance. Puis il apprit que l'armée des Perses, de presque un million d’hommes selon certaines sources et 250 000 selon d'autres, l'attendait à Gaugamèles.
 
   L'affrontement intervient au matin du 01 Octobre 331. Les troupes Perses avaient un front qui s'étirait sur près de 4 km et les Grecs étaient au minimum quatre fois moins nombreux, mais malgré cela, grâce à une stratégie encore jamais utilisée sur un champ de bataille, les Perses connurent encore une fois la défaite.
 
   Ce succès ouvrit la route de Babylone à Alexandre où la cité se rendit fin Octobre 331. Alexandre y séjourna un mois, tandis que Darius III, en fuite, tenta de réunir une nouvelle armée royale dans les hautes satrapies de Parthie. Alexandre prit la direction de Suse, laquelle se rendit à son tour en Janvier 330, puis il franchit l'Araxe et parvint dans la ville la plus symbolique du pouvoir Perse, Persépolis qu’il fit incendier.
 
   En Juillet 330, Darius III fut poignardé par ses officiers, Nabarzane et Bessos (ou Bessus ou Artaxerxès V, † été 329), le Satrape de Bactriane qui se proclama Roi sous le nom d'Artaxerxès V. Alexandre fit enterrer Darius III à Persépolis avec tous les honneurs du à son rang. Darius III épousa Stateira I, qui lui donna trois enfants. Deux filles : Stateira II (ou Barsine) et Drypteis et un fils : Ochus.
 

 

  Pour plus de détails sur le Roi voir : La vie de Darius III

 

 
 
Pour voir correctement les translittérations des titulatures des Rois,
vous pouvez télécharger et installer la police de caractère jointe.
 Copyright © Antikforever.com