XXe  DYNASTIE
 
1186     à     1069
 
Ramesside  ( Thèbes, Pi-Ramsès )

 

Nous avons besoin de vous

 

   Le changement de dynastie se fit par Sethnakht, dont on ignore l'origine, il est alors Général en chef des armées. La façon dont se déroula ce changement est encore aujourd'hui bien méconnu, y a t-il eut des guerre de lutte de pouvoir ?. Ce qui est sûr c'est que Sethnakht profita de l'anarchie régnant à la fin de la XIXe dynastie. Il prit le pouvoir à la disparition de la Reine Taousert. La tentation est grande de penser qu'il en fut peut-être la cause ?, et il élimina les derniers prétendants au trône issus de la famille de Ramsès II (1279-1213). Au long de cette dynastie on assiste une fois de plus à l'accroissement du pouvoir des Grands Prêtres d'Amon. Ces derniers obtinrent de gérer à leur profit d'immenses terres. Jusqu'à Ramsès IV, le pouvoir fut assuré par l'administration royale. Celle-ci fut même renforcée et fut étendue sur tout le territoire.
 
   Le fils de Sethnakht, Ramsès III mena deux guerres à l'Ouest du Delta du Nil contre des troupes d'une coalition Libyenne : Les Libous et Méchouech (ou Mâchaouach ou Meshwesh). Les Libyens qui avaient été repoussés par Mérenptah, refaisaient apparition dans cette région. Ils furent vaincus par Ramsès III qui intégra une partie de leurs troupes à l'armée Égyptienne. Des communautés Libyennes se formèrent alors dans le pays et "s'égyptianisèrent" progressivement. Elles se regroupèrent en chefferies qui allait s'emparer du pouvoir quand l'Égypte sombra de nouveau dans l'anarchie. On note aussi sous le règne de ce Pharaon le début de grandes migrations de l'Est, dont les Thekker (ou Tjeker ou Tjekker ou Tyekker) une tribus des Peuples de la mer. Elles débutèrent environ vers 1177. C'était des groupes ethniques prédateurs de la mer Egée qui avaient avancé leur navire vers le Sud-ouest de l'espace Anatolien à travers la Méditerranée orientale, mais également par les terres, et qui entreprirent d'attaquer le Delta du Nil. Le règne de Ramsès III marqua l'apogée de la dynastie.
 
   Après son fils et successeur Ramsès IV, une crise dynastique éclata qui parfois prit des proportions de guerre civile. Les différentes branches de la famille royale se "bataillèrent" pour l'héritage de son père. Ce Roi inaugura la série des Ramsès qui virent l’effacement progressif du pouvoir royal au profit du clergé d’Amon. La succession des Ramsès se fit d’abords de frère à frère plutôt que de fils à fils. Tous les successeurs cherchèrent à imiter leurs glorieux ancêtres, mais aucun n'arriva à arrêter le déclin. Toutefois, il faut souligner à leur décharge, qu'à cette période l'Égypte connut également une série de sécheresses, avec des niveaux du Nil inférieurs à la normale, la famine, des troubles civils et une très importante corruption. Autant de facteurs qui limitèrent les capacités de gestion des souverains.
 
   Â la fin de la dynastie, l'anarchie fut telle que l'on assista aux pillages de la nécropole Thébaine dans la vallée des Rois et la vallée des Reines. Les derniers souverains, sans plus aucun pouvoir, assistèrent impuissants à l'ascension des Grands Prêtres d'Amon à Thèbes qui marque le début de la Troisième Période Intermédiaire. Un de ceux-ci, le Général Hérihor, en 1080, profita de ses prérogatives et s’attribua des titres royaux en proclamant la renaissance basée à Thèbes. Il fonda ainsi un contre pouvoir dans le Sud, aux mains des Grands Prêtres d'Amon. Les Rois-Prêtres se firent représenter sur les murs des temples en Pharaon et inscrivirent leur nom dans un cartouche.
 
   Tout au long de la dynastie, l'activité architecturale fut concentrée sur la Basse-Égypte, à Bubastis, Héliopolis, Memphis et Pi-Ramsès. Ramsès III construisit un nouveau palais à Tell El-Yahoudieh (Près d'Héliopolis). Les souverains se firent encore enterrer dans la vallée des Rois qui resta la nécropole royale. À cette époque le village de Deir el-Médineh atteint sa plus grande extension. Ce fut sous le règne de Ramsès III qu'eut lieu la première grève de la confrérie.

 

Liste des Rois de la XXe dynastie : Pour d'autres détails voir :
l'art au Nouvel Empire

Généalogie
de la Dynastie

Les tombes
- Sethnakht
- Ramsès III
- Ramsès IV
- Ramsès V
- Ramsès VI
- Ramsès VII
- Ramsès VIII
- Ramsès IX
- Ramsès X
- Ramsès XI
1186-1184
1184-1153
1153-1147
1147-1143
1143-1136
1136-1129
1128-1126
1126-1108
1108-1099
1099-1069

 

Bibliographie

 
   Pour d'autres détails sur la dynastie voir les ouvrages de:
 
Darrell D.Baker :
- The encyclopedia of the Egyptian Pharaohs, Volume I : Predynastic to the twentieth dynasty (3300-1069 BC), Bannerstone Press, London, 2008 - Stacey International, London, 2009.
Thierry-Louis Bergerot :
- La XXe dynastie, Egypte Afrique & Orient, Centre vauclusien d'égyptologie, Saluce, 2004.
Jaroslav Černý,
- Egypt : From the death of Ramesses III to the end of the twenty-first dynasty, University Press, Janvier 1965 - En Français, L'Égypte de la mort de Ramsès III à la fin de la XXIe dynastie dans le Moyen-Orient et la région Égéenne de 1380 à 1000, Cambridge University Press, Cambridge, 1965.
Peter A.Clayton :
- Chronicle of the Pharaohs : The reign-by-reign record of the rulers and dynasties of ancient Egypt, Thames and Hudson, New York, 1994, 1996, Novembre 2006 et janvier 2007 - American University in Cairo Press, Le Caire, 2006 - En Français, Avec Florence Maruéjol, Chronique des pharaons : L'histoire règne par règne des souverains et des dynasties de l'Égypte ancienne, Casterman, Paris, 1994 et 1995.
Mark Collier, Steven R.Snape, Gina Criscenzo-Laycock et Campbell Price :
- Ramesside studies in honour of K. A. Kitchen, Rutherford Press Limited, Bolton, 2011.
Aidan Marc Dodson et Dyan Hilton :
- The complete royal families of ancient Egypt, Thames and Hudson, London, Septembre 2004 et Février 2010.
Guido Dresbach :
- Zur Verwaltung in der 20. Dynastie : das Wesirat, Otto Harrassowitz Verlag, Wiesbaden, 2012.
Pierre Grandet :
- Ramsès III, histoire d'un règne, Collection : Bibliothèque de l'Egypte ancienne, Pygmalion, Paris, 1993 et Juillet 1997.
William Christopher Hayes et Frank H.Stubbings :
- Chronology : Egypt, to end of twentieth dynasty, Cambridge ancient history, University Press, 1962 et 1964.
Erik Hornung, Rolf Krauss et David A.Warburton :
- Handbook of ancient egyptian chronology, Handbook of Oriental Studies : Section 1, the Near & Middle East, illustrated edition, Brill Academic Pubishers, Leiden, Décembre 2005 et Octobre 2006.
Kenneth Anderson Kitchen et Morris Leonard Bierbrier :
- The late New Kingdom in Egypt, c. 1300-664 B. C. : A genealogical and chronological investigation, Aris & Phillips, Warminster, 1975.
Kenneth Anderson Kitchen :
- Further notes on New Kingdom chronology and history, pp : 313-324, Chronique d'Egypte 63, 1968.
Claire Lalouette :
- Histoire de la civilisation pharaonique. Tome 3 : L'Empire des Ramsès, Fayard, Paris, 1985 - Flammarion, Collection Champs, 1995.
Leonard H.Lesko :
- The wars of Ramses III, Serapis, Chicago, 1980.
Gaston Maspero :
- Une enquête judiciaire à Thèbes au temps de la XXe dynastie : Étude sur le papyrus Abbott, Imprimerie Nationale, Paris, 1871.
Janine Monnet-Saleh :
- Remarques sur la famille et les successeurs de Ramsès III, pp : 209-236, BIFAO 63, IFAO, Le Caire, 1965.
Pierre Montet et Guillemette Andreu-Lanoë :
- L'Égypte au temps des Ramsès : 1300-1100 avant J.-C., Hachette, Paris, 1995.
Pierre Montet :
- La vie quotidienne en Égypte au temps des Ramsès (XIIIe et XIIe siècles av.J.C.), Hachette, Paris, Janvier 1946, 1953, 1955, 1964, (posthume) 1974, Février 1995 et avec Guillemette Andreu-Lanoë, Le Grand livre du mois, 1988 - Avec M.S.Drower, Everyday life in Egypt in the days of Ramesses the Great, Edward Arnold Ltd, 1958 et 1962 - Greenwood Press, (posthume) Septembre 1974 - University of Pennsylvania Press, Décembre 1980.
Alexander John Peden :
- The reign of Ramesses IV, Aris & Philipps, Warminster, 1994.
Donald Bruce Redford :
- Pharaonic king-lists, annals, and day-books : A contribution to the study of the Egyptian sense of history, Society for the Study of Egyptian Antiquities, Février 1986 - Ontario Benben Publications, Mississauga, Ontario, Février 1986.
Violaine Vanoyeke :
- Ramsès III, France-Empire, Paris, 1996.
Pascal Vernus :
- Affaires et scandales sous les Ramsès, la crise des valeurs dans l'Égypte du Nouvel empire, Collection : Bibliothèque de l'Égypte ancienne, Pygmalion, 1993 et Juillet 1997 - Édition J'ai lu, Paris, Novembre 2001 - En Anglais, Traduction de David Lorton, Affairs and scandals in ancient Egypt, Cornell University Press, Novembre 2003.

 

 

   Sethnakht  ou  Sethnacht           DATES  de  RÈGNE
         1186-1184
   E.Hornung, J.Malek, I.Shaw
1200-1198  É-Drioton, D.B.Redford
1196-1194  D.Arnold, J.Kinnaer
1196-1193  A.Eggebrecht
1192-1190  R.A.Parker
1190-1187  H.W.Helck, R.Krauss, T.Schneider, P.Vernus, J.Yoyotte
1188-1186  N.Grimal, D.Sitek
1188-1185  C.Leblanc
1187-1185  A.M.Dodson, K.A.Kitchen
1186/85-1183/82  S.Quirke,
1185-1182  P.A.Clayton, P.A.Piccione, J.von Beckerath

 
  • Hr kA-nxt wr-pHti
  • nbti twt-xaw-mi-TA-Tnn
  • bik nbwsxm-xpS dr-[Hr]w.f
  • wsr-xaw-ra stp.n-ra mri-imn
  • stX-nxt(w) mrr-imn mri-ra
     
  • Sethnakht   (Manéthon)

 
   TITULATURE
Nom d'Horus Horus Kanekhet Ouerpehti
(Horus taureau victorieux, grand par sa vaillance)
Hr kA-nxt wr-pHti
Nom de Nebty Nebty Toutkhaoumitatjenen
(Celui dont les apparitions sont belles
comme celles de Tatenen)

nbti twt-xaw-mi-TA-Tnn
Nom d'Horus d'or
Bik Nebou Sekhem-khepesh-der(kher)ouef
(Avec une grande puissante, qui repousse ses ennemis)
bik nbw sxm-xpS-dr-[Hr]w=f
Nom de Roi Ouserkhaourê Setepenrê Mériamon
(Les Apparitions de Rê sont puissantes, L‘élu de Rê)
wsr-xaw-ra stp.n-ra mri-imn
Nom de naissance Sethnakht Mereramonrê Mérirê
(Seth est victorieux, Aimé d'Amon-Rê, Aimé de Rê)
stX-nxt(w) mrr-imn mri-ra

 

   Manéthon l’appelle Sethnakht. On ignore son origine, il est peut-être le fils d’une des nombreuses épouses de Ramsès II (qui n’est mort que depuis guère plus de vingt-cinq ans), voire même un petit-fils ?. À la disparition de la Reine Taousert (1188-1186), il avait le titre de Général en chef des armées. Les évènements qui amenèrent Sethnakht sur le trône restent inconnus. Selon certains spécialistes il prit le pouvoir le 10e jour du IIe mois de la saison Shemou. Il est donc considéré pour beaucoup comme un usurpateur. Quelques spécialistes pensent qu'il parvint au pouvoir en renversant Iarsou (ou Yarsou), qui était généralement identifié au Chancelier Bay, un Syrien qui se serait emparé du trône. Toutefois depuis 2000, un ostracon de l'IFAO, découvert à Deir el-Médineh, daté de l'an 5 de Siptah (1194-1188)précise que celui-ci tua le "grand ennemi, Bay". Étant donné que le Chancelier Bay serait mort au moins 3 ans avant ce Iarsou, il ne peut être considéré comme un candidat plausible pour ce personnage historique.
 

Voir quelques photos de la Tombe de Taousert et Sethnakht.

   On a longtemps pensé que le règne de ce restaurateur ne dura que deux ans, proposition qui se basait sur la stèle d'Éléphantine. Hors, comme le précise Jurgen von Beckerath et Peter A.Clayton (entre autres), une troisième année, ou début de troisième année de règne (Deux ans et 11 mois) est désormais attestée suite à la découverte d'une d'inscription, N° 271, sur le mont Sinaï. Dans l'hebdomadaire Égyptien Al-Ahram de mi-janvier 2007 des fonctionnaires du Service des Antiquités Égyptiennes annoncèrent qu'une récente découverte d'une stèle en quartz appartenant au Grand-prêtre d'Amon Bakenkhounsou a explicitement été datée de l'an 4 du règne de Sethnakht.

"....Selon les nouvelles informations fournies par la stèle, le règne du Pharaon a certainement duré quatre ans, et peut-être continué un peu plus longtemps..."

Zahi Hawass, a déclaré la découverte comme l'une des plus importantes de l'année 2006. Avec ce Pharaon commencera la nouvelle lignée, dite Ramesside. 
 
   Sur une stèle découverte à Éléphantine le texte peut donner une idée de sa prise de pouvoir, il est inscrit que : "Les ennemis qui étaient devant lui (Sethnakht) s'enfuirent aussi vite que des petits oiseaux, pendant qu'Horus les poursuivait. Ils laissèrent sur place de l'argent et de l'or qui avait été volés par les Asiatiques ........."
Elle précise aussi qu'il fallut deux ans à Sethnakht pour mettre fin à l'anarchie et faire cesser le désordre dans lequel l'Égypte se trouvait à la fin de la XXIXe dynastie. Il mit donc fin à la guerre civile, aux intrigues de palais et aux troubles qui affaiblissaient le pays. Il rétablit la fonction royale en créant la XXe dynastie, il restaura l’économie des temples et consolida les frontières. Sethnakht dut aussi faire face à la menace d'une coalition de Libyens et aux Peuples de la mer qui redevinrent de plus en plus menaçants.


 

Représentation de Sethnakht
dans sa tombe KV14

Image avant retouche : Wikipédia


   Son activité de bâtisseur n'est pas très importante, il a surtout usurper de nombreux bâtiments érigés par ses prédécesseurs. Il entreprit des travaux de rénovation dans les temples à Karnak, Médinet Habou et Memphis. On lui attribue deux chapelles à Deir el-Médineh. Les travaux qu’il fit entreprendre pour le creusement de sa tombe connurent quelques problèmes et à sa mort elle resta inachevée. Son fils Ramsès III décida de l'inhumer dans celle de la Reine Taousert, tombeau KV 14, dans la vallée des Rois. Sa momie fut retrouvée dans le tombeau-cachette KV35 d'Amenhotep II. Quelques spécialistes avancent qu'il fut enterré le 26e jour du Premier mois de la saison Shemou.
 
   Sethnakht eut entre une et trois épouses en fonction des spécialistes :
 
• Tiyi-Merenaset (ou Tiyi-Meroutenaset ou Tiyi-Meryaset ou Tiy-Merenese ou Tiye-Meren-Iset ou Tiy-Mereniset) "Tiyi aimée d'Isis". Tiyi-Merenaset fut la seule Grande Épouse Royale connue et attestée de Sethnakht. Certains spécialistes, comme Wolfram Grajetzki, réfutent ce fait et affirment qu'elle n'avait aucun titre, alors que d'autres comme, Aidan Marc Dodson et Dyan Hilton listent : Grande Épouse Royale (Hmt-nswt wrt) et Mère du Roi (mwT-nswt). Elle fut représentée sur deux stèles : Une où elle apparaît aux côtés de son époux à Abydos et sur une autre auprès de son fils. Elle donna un fils au Pharaon :

Ramsès III (ou Ramsès Heqaiounou - ra-msi-sw HqA-iwnw) "Le Dieu Rê l’a créé, Seigneur d'Héliopolis" qui succéda à son père de 1184 à 1153.

 
• Satrê Taméri. Cette union est contestée car ce nom n'apparaît que partiellement dans le tombeau de Sethnakht (KV 14) et peut se lire Satrê Taméri. Le tombeau ayant aussi été utilisé pour la Reine Taousert Setepenmout (ou Ta-Usert ou Twosret ou Tausret ou Tausert ou Tawosret), certains spécialistes pensent qu'il s'agit là peut-être d'une lecture erronée de Satrê Méritamon, le nom de Roi de cette Reine. On ne lui connait d'ailleurs aucun titre.
 
• Habadilat (ou Hubunradat ou Hemdjert ou Habadjilat ou Hebnerdjent). Pour certains spécialistes elle fut probablement d'origine asiatique, en effet ce nom n'est pas Égyptien, mais Syrien. Cette union est également contestée. Certains égyptologues proposent que cette Princesse et/ou Reine fut la mère de la Reine Iset Ta Habasillat (ou Isis-Ta-Hemdjeret ou Isis-Ta-hemseret), une des épouses de Ramsès III. Pourtant la Reine Iset n'a pas jamais porté le titre de Sœur du Roi (snt-nswt). Le titre de cette souveraine est seulement mentionné dans le papyrus qui retrace le pillage de son tombeau. Ce papyrus mentionne le vol de son cercueil d'argent et une enveloppe d'or. Selon Aidan Marc Dodson et Dyan Hilton elle ne portait aucun titre, alors que Wolfram Grajetzki liste : Épouse du Roi (hmt-nswt) et Mère du Roi (mwt-nswt).

 

 

   Ramsès  III            DATES  de  RÈGNE
          1184-1153
   E.Hornung, J.Malek, I.Shaw
1198-1166  É-Drioton, D.B.Redford
1194-1163  D.Arnold, J.R.Baines, J.Kinnaer
1193-1162  A.Eggebrecht
1190-1158  R.A.Parker
1187-1156  H.W.Helck, R.Krauss, T.Schneider, P.Vernus, J.Yoyotte
1186-1155  E.F.Wente, C.C.Van Siclen
1186-1154  N.Grimal, D.Sitek
1185-1154  K.A.Kitchen
1185-1153  A.M.Dodson, C.Leblanc
1183/82-1153/51  S.Quirke
1182-1151  P.A.Clayton, A.H.Gardiner,
P.A.Piccione, J.von Beckerath
  • Hr kA-nxt aA-nsyt , mAi-pHti nxt-a nbxpS HqA-sTtyw swsx-kmt wsr-xpS nxt-a smA-THnwiw
  • nbti wr-Hbw-sd-mi-tA-Tnn
  • bik nbw wsr-rnpwt-mi-itm..........
  • wsr-mAat-ra mri-imn
  • ra-msi-sw HqA-iwnw

 


 

Statue porte-enseigne
de Ramsès III
Musée du Caire

 

 
  Ramsès III est le 2e Pharaon de la XXe dynastie. Il fut le fils du Pharaon Sethnakht et de la Reine Tiyi-Merenaset (ou Tiyi-Meroutenaset ou Tiyi-Meryaset ou Tiy-Merenese ou Tiye-Meren-Iset ou Tiy-Mereniset). Siegfried Schott avance qu'il prit la régence le 17e jour du 3e mois de la saison Péret et qu'il fut couronné le 26e jour du 1er mois de la saison Shemou. La presque totalité des égyptologues sont d'accord pour lui octroyer un règne d'une durée de 31/32 ans et son couronnement donna lieu à d'importantes festivités.
 
   L'Égypte fut souvent menacée au cours de la période du règne de Ramsès III par des forces extérieures. D'une part, par les incursions répétées de tribus Libyennes, puis à l'Est par les "Peuples de la mer", dont le Pharaon arrêtera par deux fois les vagues dévastatrices. Ramsès III dut faire face, en l’an 29, à la première grève d’ouvriers de l'histoire. Les artisans de Deir el-Médineh se rebellèrent car ils n'étaient plus livrés en nourriture, ils n'obtinrent satisfaction qu'au bout de dix-huit jours.
 
   Il subit aussi deux complots. Le premier fut mené par le Vizir de Basse-Égypte et le deuxième, en l’an 32, fut une conspiration de harem ourdie par la Grande Épouse Royale, la Reine Tiyi dans le but de porter au pouvoir son propre fils, le Prince Penteouaret (Pentaour), demi-frère de Ramsès IV. Ramsès III mourut dans sa 65e année et fut enterré dans la vallée des Rois, tombeau KV11. Il eut plusieurs épouses dont deux attestées par un grand nombre de spécialistes : Iset-Tahemdjeret (ou Isis-Tahemseret ou Isis-Ta-Hemdjeret ou Iset Ta Habasillat ou Isettahemdjert ou Iset Ta-Hemdjert ou Isettahemdjert - Ast tA hm Djrt - "Iset celle d'Habassèlèt"), qui lui donna quatre enfants, dont  Ramsès IV et  Ramsès VI ; Tiyi (ou Tiye ou Tiy ou Tiji) avec qui il eut six enfants.
 

Pour plus de détails sur le Pharaon voir l'article sur : La vie de Ramsès III

 

 

   Ramsès  IV          DATES  de  RÈGNE
          1153-1147
    J.Malek I.Shaw
1166-1160  É-Drioton, D.B.Redford
1163-1156  D.Arnold J.R.Baines, J.Kinnaer
1162-1156  A.Eggebrecht
1158-1152  R.A.Parker
1156-1150  H.W.Helck, R.Krauss, T.Schneider, P.Vernus, J.Yoyotte
1155-1145  E.F.Wente, C.C.Van Siclen
1154-1148  N.Grimal, K.A.Kitchen
1154-1147  D.Sitek
1153-1146  A.M.Dodson, E.Hornung
1152/51-1145/44  S.Quirke
1151-1144  J.von Beckerath
1151-1145  P.A.Clayton, A.H.Gardiner,
P.A.Piccione
  • Hr kA-nxt Anx-m-mAat nb-HAbw-sd-mi-it=f-ptH-TA-Tnn
  • nbty mk-kmt waf-pDt-9
  • bik nbw wsr-rnpwt wr-nxtw
  • 1ère Titulature   : wsr-mAat-ra stp.n-imn
  • 2ème Titulature  : HqA-mAat-ra stp.n-imn stp.n-ra stp.n-ptH
  • ra-msi-sw HqA-mAat mri-imn

 


 

Oushebti de Ramsès IV -
Musée du Louvre

   Ramsès IV est le 3e Pharaon de la XXe dynastie. Il y a un consensus entre égyptologues sur le fait qu'il soit le fils de Ramsès III. Sur le nom de sa mère on arrivait presque, avec Iset-Tahemdjeret (ou Ta-Habasillat ou Isis-Ta-Hemdjert) à la même adhésion de la grande majorité des égyptologues. Sur la base de nouveaux éléments de preuve publiés dans le numéro 96 (2010) du JEA (Journal of Egyptian Archaeology) cette filiation est remise en cause.
 
   Il semblerait selon cet article que Tyti (ou Titi), jusque la considérée comme une fille/épouse de Ramsès X (1108-1099), fut en fait une de celles de Ramsès III et qu'elle serait la mère de Ramsès IV. Dans les deux cas, la place dans l'ordre des naissances des Princes demeure incertaine.
 
   Lorsqu'il arrivé au pouvoir, il récupéra un trône fragilisé par la crise politique lors des dernières années de règne de son père où : Grèves des ouvriers de Deir el-Médineh, infiltrations étrangères, crise économique et corruption, sont monnaies courantes. Il change de titulature en l'an 2 de son règne, mais on n'en connaît pas encore aujourd'hui les raisons. Il finit le procès des personnes liées au complot contre lui et son père. On sait aujourd'hui qu'il était le principal visé. Cette conspiration fut ourdie par la Reine Tiyi (ou Tiye ou Tiy), en l’an 32 du règne de Ramsès III. La Reine espérait voir régner son fils Penteouaret (ou Pentaour), demi-frère de Ramsès IV.
 
  Ramsès IV meurt âgé d’environ 40/45 ans (on trouve parfois 50 ?). Il est enterré dans le tombeau KV2 de la vallée des Rois. Cependant certains égyptologues affirment que lorsqu'il n'était qu'un Prince, il avait fait commencer un tombeau dans la vallée des Reines, QV53. On ne connait qu'une seule épouse attestée à Ramsès IV, Douâtentopet (ou Duatentopet ou Dua-Tentopet ou Tentopet ou Tentipet), même si l'identité de l'épouse de ce Pharaon n'est mentionnée nulle part, comme le précise Aidan Marc Dodson et Dyan Hilton, à en juger par les titres de cette femme indiqués dans sa tombe (QV74) de la vallée des Reines, elle est la plus susceptible d'être l'épouse de ce souverain. La Reine lui donna un fils : Ramsès V qui succéda à son père de 1147 à 1143.
  

Pour plus de détails sur le Pharaon voir l'article sur : La vie de Ramsès IV

 

 

   Ramsès  V                DATES  de  RÈGNE
            1147-1143
  J.Malek, I.Shaw
1160-1156  D.B.Redford, É-Drioton
1156-1151  D.Arnold, J.R.Baines, J.Kinnaer
1152-1148  R.A.Parker
1150-1145  H.W.Helck, R.Krauss, T.Schneider
1148-1144  N.Grimal, K.A.Kitchen
1147-1142  D.Sitek   
1146-1142  E.Hornung
1146-1141  A.M.Dodson
1145-1141  A.H.Gardiner, P.A.Clayton, P.A.Piccione, E.F.Wente
1145/44-1142/40  S.Quirke
1144-1140  J.von Beckerath

 
  • Hr kA-nxt mn-mAat
  • ..................
  • bik nbw wsr-rnpwt-mi-itm
  • wsr-mAat-ra sxpr.n-ra
  • ra-msi-sw imn-(Hr)-xpS.f mri-imn

 
   TITULATURE
Nom d'Horus Horus Kanekhet Menmaât
(Horus taureau victorieux, Ferme de justice)
Hr kA-nxt mn-mAat
Nom d'Horus d'or Bik Nebou Ouserrenpoutmiatoum
(Horus d'or, Riche en années comme Atoum)
bik nbw wsr-rnpwt-mi-itm

Nom de Roi

Ousermaâtrê Sekhéperenrê

(La Justice de Rê est puissante, Celui qui a fait se manifester Rê)

wsr-mAat-ra sxpr.n-ra

Nom de naissance

Ramsès Amonherkhepshef I Mériamon

(Fils de Rê, Amon est son bras puissant, Aimé d'Amon)

ra-msi-sw imn-(Hr)-xpS.f mri-imn

 
   Ramsès V est 4e Pharaon de la XXe dynastie. Il fut le fils de Ramsès IV et de la Reine Douâtentopet (ou Duatentopet ou Dua-Tentopet ou Tentopet ou Tentipet. Selon certains égyptologues il prit le pouvoir le 1er jour du 3e mois de la saison Akhet et la fin de son règne serait le 28e jour du 2e mois de la saison Péret. À l’époque de son règne : Hébreux et Philistins se disputent la Palestine, les Araméens submergent la Syrie, les Empires d'Assyrie et de Babylone régressent. Le Papyrus Wilbour est le document le plus important qui nous soit parvenu relatant une partie de son règne. C'est aussi l'une des sources les plus utiles au sujet de l'économie Égyptienne de cette époque.
 
   Le règne de Ramsès V fut très marqué par l'accroissement continu de la puissance du clergé d'Amon, qui contrôlait une grande partie des terres des temples du pays, ce qui lui apportait des richesses au détriment du Pharaon et de nombreux scandales qui éclatèrent lors de la fin du règne. Un des scandales financiers à cette époque, celui qui aurait impliqué les Prêtres d'Éléphantine, nous est connu grâce aux textes conservés sur le papyrus 1887 de Turin qui est un compte rendu de l'enquête et des minutes du procès qui furent menés dans la ville. Une période d'instabilité intérieure vint aussi gangrener le règne de Ramsès V. Toujours le Papyrus 2044 de Turin stipule que les ouvriers de Deir el-Médineh cessèrent le travail périodiquement sur la tombe du Pharaon afin d'obtenir gain de cause dans leurs revendications. Il faut ajouter à cela dans les premières années du souverain, la peur d'une invasion étrangère. En effet, comme le précise Alexander John Peden, des raids sans doute de tribus Libyennes, avaient atteint la ville de Per-Nebyt dans le Delta (On ne connait pas l'emplacement exacte de cette cité) et tout ravagé. Toujours selon Peden, une autre incursion de ces pillards, qui arriva jusque dans Thèbes, est enregistrée quelques temps plus tard. Cela montre que l'État Égyptien éprouvait d'énormes difficultés pour assurer la sécurité des populations, au cours cette époque troublée.


 

Tombe de Ramsès V et Ramsès VII

 
   Ramsès V, compte tenu de son cour règne, ne fut pas un grand bâtisseur. Il fit construire un temple funéraire à Héliopolis et un à Bouhen. Il continua les travaux dans le temple funéraire de son père. Des objets façonnés datant de son règne, ou monuments, ont survécu à : Deir el-Bahari, à Héliopolis, une stèle à Karnak, à Timna et dans le Sinaï. On trouve aussi une inscription à l'occasion d'une expédition aux grandes carrières du Gebel el-Silsileh (جبل السلسلة  Ğabal as-Silsila, la Montagne de la Chaîne ou Jabal al-Silsila ou Gebel es-Silsila ou Gebel Silsileh ou Gebel Silsila), à environ 40 km au Sud d'Edfou et dans les forteresses frontalières à l'Ouest.
 
   Après trois ans et deux mois de règne Ramsès V mourut semble t-il de la variole, âgé d’environ trente ans. Selon Erik Hornung il fut le premier souverain connu dans l'histoire Égyptienne à mourir de cette maladie. Peter A.Clayton prétend qu'il est possible que le Pharaon fut détrôné par son successeur, Ramsès VI. En effet, comme Ramsès V n’eut pas d’héritier direct, le trône passa à son oncle Ramsès VI. Sa tombe KV9 dans la vallée des Rois, qui resta inachevée, fut d'ailleurs usurpée par ce Pharaon.
 
   Selon quelques spécialistes, dont Clayton, Ramsès V n'aurait été enterré dans son tombeau que le 1er jour du 2e mois de la saison Akhet de l'an 2 de Ramsès VI. Alexander John Peden prétend lui que ce retard, pour l'enterrement dans sa dernière demeure de Ramsès V, est seulement du au fait que Ramsès VI voulait sécuriser la région Thébaine contre toutes attaques Libyennes avant d'ensevelir le souverain. Il base sa proposition sur un document, daté de l'an 2 du règne de Ramsès VI, qui montre qu'une période de normalité était revenue sur la rive Ouest de Thèbes à cette époque. La momie de Ramsès V fut retrouvée dans le tombeau-cachette KV35, d'Amenhotep II.
 
   Ramsès V eut deux épouses qui ne sont pas attestées par tous les spécialistes :
 
• Henouatou (ou Tahenoutouâti ou Henouetaoui ou Tahenutwati ou Henutwati ou Ta-Henutwati). Cette Reine n'est mentionnée que dans le papyrus Wilbour qui date du règne de Ramsès V. C'est sur la base de ce dernier que Henouatou est proposée par Aidan Marc Dodson et Dyan Hilton pour être une femme de ce Pharaon, mais il est possible qu'elle remonte à une période antérieure. Cette union ne fait donc pas l'unanimité des spécialistes. On ne lui connait que le titre de Grande Épouse Royale (hmt nswt wrt). Il n'y a pas d'enfant connu de cette union.
 
• Taourettel (ou Teouerettel ou Tawerettenru). Comme Henouatou, cette Reine n'est mentionnée que dans le papyrus Wilbour qui date du règne de Ramsès V. C'est sur la base de ce dernier que Taourettel est proposée par Aidan Marc Dodson et Dyan Hilton pour être une femme de ce Pharaon, mais il est possible qu'elle remonte à une période antérieure. Cette union ne fait donc pas l'unanimité des spécialistes. On ne lui connait que le titre d'Épouse du Roi (htm-nswt). Il n'y a pas d'enfant connu de cette union.

 

Suite........
 
 
Pour voir correctement les translittérations des titulatures des Rois,
vous pouvez télécharger et installer la police de caractère jointe.
 Copyright © Antikforever.com