DYNASTIE  LAGIDE
 
305   à   30

 
( Les Ptolémée )
 

Nous avons besoin de vous

 

   Après la mort d'Alexandre le Grand, Ptolémée, fils de Lagos (D'où le nom de Lagide) reçut l’administration de l'Égypte dans le partage de l'Empire entre les Généraux. L'Égypte Ptolémaïque sera l'une des plus grandes puissances du monde hellénistique. Le pays connut, sous cette lignée, une nouvelle organisation sociale et économique. Les Grecs et Macédoniens occupèrent les plus hauts postes administratifs, économiques et militaires, laissant les postes subalternes aux Égyptiens lettrés. Les Ptolémée contrôlèrent un territoire qui s'étendit de la côte Nord-africaine jusqu'à la Syrie/Palestine, Chypre, les régions côtières d'Asie Mineure et la plupart des îles Grecques situées près des côtes. Toutes ces possessions furent une source de richesse pour la dynastie et firent de la capitale Alexandrie une immense ville commerciale. Les Rois firent des donations de terres, surtout aux soldats de l'armée d'Alexandre le Grand qui furent établis comme "clérouques" (Colons cultivateurs) avec leurs familles sur ces terres royales en échange de leur engagement dans l'armée.  
 
   Les Ptolémée exonérèrent d’impôts les clergés et embellirent et construisirent des temples selon l'ancienne tradition Égyptienne. Le niveau de construction fut tel que cette période, dans ce domaine, peut rivaliser avec le Nouvel Empire (1049-1080). Beaucoup de temples magnifiques ont été préservés jusqu'ici : Celui d'Hathor à Dendérah, celui d'Horus à Edfou, à Éléphantine, à Esna, celui de Sobek à Kôm Ombo, celui de Montou à Médamoud, celui d'Isis à Philae etc... Et bien sur tous les monuments d'Alexandrie : Le Phare, la bibliothèque, le Serapeum etc... La chronologie de cette dynastie est très compliquée, car il y eut beaucoup de corégences et dans certains cas un Pharaon est chassé par un usurpateur. La deuxième partie de la dynastie fut marquée par des luttes politiques pour le pouvoir qui amenèrent un déclin économique et un affaiblissement du pays. Les révoltes de palais furent fréquentes. Plusieurs Reines de cette lignée portèrent la couronne, comme Arsinoé II Philadelphe, Bérénice II de Cyrène, Cléopâtre I Syra etc.. et la plus célèbre Cléopâtre VII Théa Philopator. À la mort de cette dernière l'Égypte deviendra une province Romaine ce qui clôturera près de 3500 ans d'histoire de l’épopée Pharaonique.

 

   Liste des Rois et Reines de la dynastie :

  PTOLEMYS
- Ptolémée I Sôter
- Ptolémée II Philadelphe
- Ptolémée III Évergète I Tryphon
- Bérénice II de Cyrène
- Ptolémée IV Philopator
- Horouennéfer  ou  Harmakhis
- Ânkhouennéfer  ou  Ânkhmakhis
- Ptolémée V Épiphane
- Cléopâtre I Syra
- Ptolémée VI Philométor
- Cléopâtre II Philométor Soteira
- Ptolémée Eupator
- Ptolémée VII Néos Philopator
- Ptolémée VIII Évergète II Tryphon
- Cléopâtre III Évergète
- Harsiesi  ou  Harsiese
- Ptolémée IX Sôter II Lathiros
- Ptolémée X Alexandre I Philométor
- Bérénice III Cléopâtre Philopator
- Ptolémée XI Alexandre II
- Ptolémée XII Néo Dionysos
- Bérénice IV Cléopâtre Épiphane
- Ptolémée XIII Philopator
- Ptolémée XIV Philopator II
- Arsinoé IV
- Cléopâtre VII Théa Philopator
- Ptolémée XV Césarion
305-282
(284) 282-246
246-222
246-222
222-204
205-199
199-186
(204) 196-180
180-176
180-145
170 et 132-27 et 116–115
152
145-144
144-116
140 et 116/5-101
132-130
116-107 et 88-81
107-90
101-88 et 81-80
80
80-58 et 55-51
58-55
51-47
47-44
44
51-30
44-30
 PTOLEMAIOS

Généalogie
de la Dynastie

   Pendant l'ère Ptolémaïque un sixième épithète fut ajouté a la titulature royale par les Alexandrins qui nommaient leurs Rois avec des surnoms, pas nécessairement très élogieux. Dans certains cas, ces surnoms sont devenus plus populaires que les noms royaux, mais ils n'ont jamais fait parti de la titulature officielle.

 

Bibliographie

 
  Pour d'autres détails sur la dynastie voir les ouvrages de :
 
Auguste Bouché-Leclercq :
- La politique religieuse de Ptolémée Sôter et le culte de Sérapis, Ernest Leroux, Paris, 1902.
- Histoire des Lagides, 1, les cinq premiers Ptolémée, Culture et civilisation, Bruxelles, 1903 - Culture et Civilisation, Bruxelles, 1963.
- Histoire des Lagides, 2, Décadence et fin de la dynastie, 181-30 av.J.C, Ernest Leroux, Paris, 1903 et 1904 - Culture et Civilisation, Bruxelles, 1963 - Scientia-Verlag, Aalen, 1978.
- Histoire des Lagides, 3, Les Institutions de l'Egypte ptolémaïque, 1ère Partie, Ernest Leroux, Paris, 1906 - Culture et Civilisation, Bruxelles, 1963 - Scientia-Verlag, Aalen, 1978.
- Histoire des Lagides, 4, Les institutions de l'Egypte ptolémaïque, suite et fin, Addenda et index général, Ernest Leroux, Paris, 1907 - Culture et Civilisation, Bruxelles, 1963 - Scientia-Verlag, Aalen, 1978.
Pierre Cabanes :
- Le monde de la mort d'Alexandre à la paix hellénistique d'Apamée, Seuil, Paris, 1995.
Christian A.Caroli :
- Ptolemaios I. Soter, Herrscher zweier Kulturen, Konstanz, 2007.
Aidan Marc Dodson et Dyan Hilton :
- The complete royal families of ancient Egypt, Thames and Hudson, London, Septembre 2004 et Février 2010.
Paul McKechnie et Philippe Guillaume :
- Ptolemy II Philadelphus and his World, E.J.Brill, Leiden, 2008.
Andreas Effland :
- Unruhen und aufstände in der Ptolemäerzeit, pp :  17–25, Kemet 7,1, 1998.
Walter M.Ellis :
- Ptolemy of Egypt , Routledge, Londres, New York, 1993-1994.
Francis Fèvre :
- Ptolémée I : Le Pharaon d'Alexandrie, Collection : L'Égypte des grands Pharaons, GLM / France Empire, Novembre 1997.
Christelle Fischer-Bovet :
- Army and society in Ptolemaic Egypt, Cambridge University Press, Cambridge, 2014.
Marco Frenschkowski :
- Ptolemaios X., Biographisch-Bibliographisches Kirchenlexikon (BBKL) 7, Bautz, Herzberg, 1994.
Günther Hölbl :
- Geschichte des Ptolemäerreiches, Wissenschaftliche Buchgesellschaft, Darmstadt, 1994.
Werner Huß :
- Untersuchungen zur außenpolitik Ptolemaios' IV, Münchener Beiträge zur Papyrusforschung und antiken Rechtsgeschichte, Heft 69, Beck, München, 1976.
- Ägypten in hellenistischer Zeit 332-30 v. Chr, C. H. Beck, München, 2001.
Sabine Müller :
- Das hellenistische königspaar in der medialen Repräsentation. Ptolemaios II und Arsinoë II, De Gruyter, Berlin, New York, 2009.
Peter Nadig :
- Zwischen könig und karikatur : Das Bild VIII Ptolémée, Spannungsfeld der Überlieferung, CH Beck, 2007.
Pieter Wilhelm Pestman :
- Haronnophris and chaonnophris. Two indigenous Pharaohs in Ptolemaic Egypt (205-186 B.C.), pp : 101–137, Hundred-Gated Thebes : Acts of a colloquium on Thebes and the Theban area in the Graeco-Roman Period, E.J. Brill, Leiden, 1995.
Mohamed Saleh :
- A Building inscription of Ptolemaios III, pp : 417-419, MDAIK 37, Philipp von Zabern, Mainz, 1981.
Joyce Anne Tyldesley, Aude Gros de Beler et Pierre Girard :
- Chronique des Reines d'Égypte, Des origines à la mort de Cléopâtre, Collection : Essais Sciences, Actes Sud, Juillet 2008.
Jürgen Von Beckerath :
- Chronologic des pharaonischen Ägypten : Die zeitbestimmung der ägyptischen geschichte von der vorzeit bis 332v. Chr., Münchener Universitaätsschriften, MÄS 46, Philipp von Zabern, Mainz, Janvier 1997.
Édouard Will :
- Histoire politique du monde hellénistique (323-30 av. J.-C.). Tome 1 : De la mort d'Alexandre aux avènements d'Antiochos III et de Philippe V, Faculté des Lettres et des Sciences humaines de l'Université de Nancy, 1966-1967-1979-1988 - Éditions du Seuil, Paris, 2003.
- Histoire politique du monde hellénistique (323-30 av. J.-C.). Tome 2 : Des avènements d'Antiochos III et de Philippe V a la fin des Lagides, Faculté des Lettres et des Sciences humaines de l'Université de Nancy, 1967-1968-1982.

 

 

   Ptolémée I  Sôter  {Le Dieux sauveur}    DATES  de  RÈGNE
       305-282
P.A.Clayton, A.Eggebrecht,
T.Schneider
322-282  S.Quirke
306-282  D.Sitek
  • Hr wr-pHti nsw-qni
  • nbti iTi-m-sxm HqA-Tl
  • ..................
  • stp.n-ra mri-imn , xpr-kA-ra stp-n-imn
  • ptwlmis
     
    En Grec : PtolemaioV Swthr   ou   Πτολεμαίος Σωτήρ


 

Ptolémée I - Musée du Louvre

   Ptolémée I Sôter (ou Tolomeo ou Ptolemys ou Ptolemaios) fut Roi de 305 à 285, puis il devint co-Roi avec son fils Ptolémée II Philadelphe de 284 à 282 et fut le fondateur de la dynastie. Il naquit vers 368/366 à Eordaea en Macédoine. Il fut le fils de Lagos et d'Arsinoé de Macédoine. Ptolémée I fut l'un des principaux Généraux (ou Diadoque) d'Alexandre le Grand. Il participa à toutes les campagnes du jeune Roi et ce dès 336/335. Il fut nommé, à la mort de celui ci en 323, par Philippe III Arrhidée (323-317), Satrape d'Égypte. La majeure partie de son règne fut dominée par les guerres entre états résultant de la division de l'Empire Macédonien.
 
   L'objectif principal de Ptolémée I étant de garder une position stable en Égypte et d'autre part, dans la mesure du possible, d'augmenter ses possessions étrangères. Il entra dont rapidement en conflit avec les successeurs d'Alexandre dans une guerre qui durera près de cinquante ans, ou seul trois monarchies subsisteront : La Macédoine avec les Antigonides, l'Asie Mineure avec les Séleucides et l'Égypte des Ptolémée. À la fin du conflit Ptolémée I avait fait un protectorat sur ​​de nombreuses îles Grecques de la mer Égée, ce qui s'avéra très important pour l'hégémonie navale exercé par le pays en Méditerranée orientale pour les décennies suivantes.
 
   Ptolémée I réorganisa le pays administrativement et standardisa une monnaie faite d'or, d'argent et de bronze alors inconnue en Égypte. En religion il introduisit le culte de Sérapis, mais il lança de grandes restaurations et constructions de temples dans la tradition Égyptienne. Il fonda en Haute-Égypte la ville de Ptolémaïs où il installa une colonie de vétérans, qui supplanta rapidement Memphis. Il établit sa capitale à Alexandrie où il fit rapatrier la dépouille d'Alexandre le Grand et lui donna à la ville un essor intellectuel et commercial considérable.
 
   Il mourut entre les mois d'Avril/Juin 282 (On trouve 27 Janvier) de maladie à l'âge d'environ 85 ans. Ptolémée I eut six épouses : Une fille de Nectanébo II dont on ignore le nom ; Thaïs, qui lui donna trois enfants :  Lagus, Leontiscus et Eirene ; Artacama, nous ne connaissons pas d'enfants de cette union ; Eurydice I, qui lui donna six enfants : Un dont le nom est inconnu, Ptolémée Kéraunos, Méléagre (ou Meleager), Argées (ou Argaeus, Source incertaine), Ptolémaïs et Lysandra I ; Bérénice I qui lui donna trois enfants : Ptolémée II Philadelphe qui succéda à son père de 282 à 246, Philotéra et Arsinoé II Philadelphe ; Lamia, nous ne connaissons pas d'enfants de cette union.

 

Pour plus de détails sur le Roi voir l'article sur : La vie de Ptolémée I

 

 

   Ptolémée II Philadelphe   {Celui qui aime sa sœur} ou {L'amant de sa sœur}   DATES  de  RÈGNE
 (284) 282-246
A.Eggebrecht, S.Quirke,
T.Schneider, D.Sitek
285-246  P.A.Clayton
  • Hr~~Hwnw-qni
  • nbti~~wr-pHti
  • bik nbw~~saxai.n-sw-it.f
  • wsr-kA-ra mri-imn , wsr-kA-n-ra mri-imn
  • ptwlmis
     
    En Grec : PtolemaioV FiladelfoV  ou  Πτολεμαĩος Φιλάδελφος
   TITULATURE
Nom d'Horus Horus Khounoukeni
(Horus la force de la jeunesse)
Hr Hwnw-qni
Nom de Nebty Nebty Ouerpehti
(Nebty grand par sa vaillance)
nbti wr-pHti
Nom d'Horus d'or Bik Nebou Sekhaensouitef
(Le Faucon d'or que son père a porté sur le trône)
bik nbw saxai.n-sw-it.f
Nom de Roi   ou
Ouserkarê Mériamon
(Le ka de Rê est puissant, Aimé d'Amon)
wsr-kA-ra mri-imn

Nom de naissance

Ptolemys  ou  Ptolemaios
ptwlmis

 


 

Ptolémée II - Musée archéologique
national de Naples

   Ptolémée II Philadelphe est co-Roi depuis le 28 Mars 284 avec son père, puis devint Roi entre les mois d'Avril/Juin 282 (On trouve 27 Janvier). Il naquit en 309/308 sur l'île de Cos (Anniversaire officiel le 10 Février 308). Il fut le fils de Ptolémée I Sôter et Bérénice I.
 
   On lui attribue deux campagnes militaires vers la Syrie. La première expédition, pour assurer les frontières, fut à la fin de 274 où le Roi profita d'un soulèvement dans la ville de Séleucie sur l'Oronte pour soutenir les rebelles. Elle fut la cause de la Première Guerre Syrienne. Le Roi Séleucide, Antiochos I Sôter (280-261) réagit en attaquant l'Égypte grâce à une alliance avec son demi-frère le Roi de Cyrène, Magas (276-258). Cependant Magas dut faire demi-tour car une révolte de nomades survint dans son royaume. Antiochos I fut défait ce qui finalement amena à la signature d’un traité de paix en 271. Ptolémée II grâce à cette action augmenta ses possessions en obtenant le Sud de la Syrie et la Phénicie dont la ville de Sidon. Son pouvoir s'étendait aussi sur les Cyclades et les ports et les villes de la côte de Cilicie, de Pamphylie, de Lycie et de Carie.
 
   En 270 il recruta 4.000 mercenaires Celtes, parmi eux certains qui en 279 avaient tué son demi-frère Ptolémée Kéraunos. Pendant les années qui suivirent Ptolémée II porta son attention vers la Grèce et apporta un protectorat aux îles Grecques, aussi bien sur terre que sur mer. En 267 et 261 il défendit la liberté de Sparte et Athènes qui se rebellaient contre le Roi de Macédoine, Antigonos II Gonatas (277-239), mais trop tard, Athènes fut quand même écrasée.
 


 

Octadrachme de Ptolémée II
et Arsinoé II - Musée de Pergame

   Une Seconde Guerre Syrienne (260-253) éclata en 260. Les Rois Antigonos II Gonatas et le Séleucide, Antiochos II Théos (261-246) attaquèrent des alliés de Ptolémée II qui, à son tour, tenta d'attirer de son côté Eumène I (ou Eumenês ou Eumènès, 263-241) de Pergame. La guerre se termina par la défaite de la flotte Égyptienne au large de Cos, où la domination navale en mer Egée du Pharaon fut terminée. Ptolémée II enregistra aussi la perte pour l'Égypte d'Éphèse et Samos. Le souverain subit d’autres échecs et perdit progressivement toutes ses possessions en Asie Mineure.

 

   En 252, Antiochos II fit la paix avec Ptolémée II ce qui mit fin de la Seconde Guerre Syrienne. Il répudia alors son épouse Laodice I et l'exila à Éphèse. Afin de sceller le traité de paix avec l'Égypte, il épousa, à l'été 252, Bérénice II Phernophorus (ou Bérénice Syra), la fille de Ptolémée II et reçut une énorme dot. Vers 250, la flotte Égyptienne défit de façon décisive les Macédoniens et remit en cause leur influence dans les Cyclades.

 

 
   La paix revenue Ptolémée II mit en place une administration solide et rigoureuse qui permit une bonne exploitation du pays. De ses activités de bâtisseur on retient de grands travaux de restauration notamment à Alexandrie, mais aussi à Naucratis, Philae et Tanis. Il finit la construction du phare d'Alexandrie sur l’île de Pharos. Il développa énergiquement la région du Fayoum. Sous son règne une population Juive s'implanta à Alexandrie et devint très importante au point d'occuper deux des cinq quartiers de la ville. Ils continuèrent à y parler la langue hébraïque et à étudier les textes de l'Ancien Testament.
 
   On attribue à l'initiative du Pharaon la traduction en Grec de la Bible Hébraïque, version de la Septante. Ptolémée II enrichit et élargit le musée et la bibliothèque d'Alexandrie, impliquant des écrivains célèbres de l'époque, comme Euclide, Callimaque et Théocrite. Selon Pline l'Ancien, il envoya des ambassadeurs à Rome et auprès de l'Empire Maurya en Inde. Il mourut le 28 ou 29 Janvier 246 et il fut incorporé dans le culte dynastique avec sa sœur et épouse Arsinoé II Philadelphe en 273/2.
 


 

Camée à l'image de Ptolémée II
de Josias Belle, fin du XVIIIe s -
Cabinet des Médailles

   Ptolémée II eut deux ou trois épouses :
 
Arsinoé I qu'il épousa vers 282/281 (ou 284). Elle fut la fille du Roi de Thrace, Lysimaque (322-281), puis en 278 (On trouve aussi 274/273), il la répudia et l'exila à Coptos, pour épouser la même année sa propre sœur Arsinoé II Philadelphe. Elle lui donna trois enfants :
  Deux fils :

 Ptolémée III Évergète (ou Ptolemaios Ânkhdjet Mériptah ptwlmis anx-Dt mri-ptH) "Ptolémée vivant pour toujours, Aimé de Ptah" qui succéda à son père de 246 à 222.
 Lysimaque, qui fut Gouverneur de Chypre de 253 à 246 et de Coptos en 240. Il fut assassiné en 221 par Sosibios sur les ordres de Ptolémée IV Philopator.

 
  Une fille :

Bérénice II Phernophorus "Porteuse de dotes" (ou Bérénice Syra) qui épousa à l'été 252 le Roi Séleucide, Antiochos II Théos (261-246), par qui elle eut un fils, Antiochos. Elle fut assassinée avec son fils à Daphné, près d'Antioche, par des agents de Séleucos II Kallinikos (246-225) et Laodice I (Première épouse d'Antiochos II) en Septembre/Octobre 246.

 
Arsinoé II Philadelphe qui avait épousé en première noce le Roi de Thrace, Lysimaque (322-281) et en deuxième son demi-frère Ptolémée Kéraunos. Ptolémée II et sa sœur furent déifiés en tant que "Thioe Adelphoi" (Θεά Φιλάδελφα Les frères et sœurs divins). Arsinoé II n'eut aucun enfant avec Ptolémée II.
 
• Bilistiche qui est quelques fois attribuée aussi à Ptolémée II. Ce fut une Macédonienne, fille de Philo, qui fut probablement avec lui la mère de Ptolémée Andromaque. Certains spécialistes datent cette liaison autour de 260. Elle mourut à une date inconnue, mais avant 246 et fut enterrée dans le temple de Sérapis à Rakôtis par Ptolémée II et déifiée par lui comme Aphrodite Bilistiche.
 
   On attribue aussi des liaisons à Ptolémée II avec Cléino, Didyme, Mnésis, Myrtion, Pothine, Stratonice, Agathocléa, Aglaïs fille de Mégaclès, Glaucé et Hippé. Il n'y a pas d'enfant connu ou supposé de n'importe laquelle de ces concubines.

 

 

   Ptolémée III  Évergète  I  Tryphon   {Le Bienfaiteur, Magnifique}    DATES  de  RÈGNE
     246-222
P.A.Clayton, S.Quirke, D.Sitek
246-221  A.Eggebrecht
  • Hr Hkn-nTrw-rmT-Hr.f m-Ssp.f-nsyt-m-a-it.f
  • nbti qnw nDti-nTrw inb-mnx-n-tAmri
  • bik nbw wr-pHti iri-Axt nb-Hbw-sd-mi-ptH-tA-Tnn ity-mi-ra
  • iwa-n-nTrwi-snwi stp(.n)-ra~~sxm-anx-n-imn
  • ptwlmis anx-Dt mri-ptH
     
    En Grec : PtolemaioV  EuegethV  ou  Πτολεμαίος Ευεργέτης

   TITULATURE
Nom d'Horus Horus Hekhennetjerouremetjetheref
(Horus qui satisfait les Dieux et les hommes pour recevoir le royaume de son père)
Hr Hkn-nTrw-rmT-Hr.f~~m-Ssp.f-nsyt-m-a-it.f
Nom de Nebty Nebty Kenou Nedjtinetjerou Inebmenkhentameri
(Nebty qui est fort avec l'aide des Dieux, Le mur protecteur bénéfique de l'Egypte)
nbti qnw nDti-nTrw inb-mnx-n-tAmri
Nom d'Horus d'or

Bik Nebou Ouerpehti iriahet Nebhebousedmiptahtatjenen Itymirê
(Le Faucon d'or grand par sa vaillance Faisant ce qui est utile, Le seigneur des années du jubilé
comme Ptah-Tennen, Un père [Roi] comme Rê)

bik nbw wr-pHti iri-Axt~~nb-Hbw-sd-mi-ptH-tA-Tnn ity-mi-ra

Nom de Roi

Iouâennetjerouysenouy Setepenrê Sekhemânkhenamon
(L'enfant héritier jumeaux des Dieux, Élu de Rê, L’image vivante d'Amon)
iwa-n-nTrwi-snwi~~stp(.n)-ra sxm-anx-n-imn

Nom de naissance

Ptolemys Ânkhdjet Mériptah
(Ptolémée vivant pour toujours, Aimé de Ptah)
ptwlmis anx-Dt mri-ptH

 


 

Ptolémée III

   Ptolémée III fut le fils de Ptolémée II Philadelphe auquel il succéda et de la Reine Arsinoé I. Sa date de naissance est assez vague entre 285 et 275 (Il est souvent avancé 284 ou 282 ?). Selon les calculs de Pieter Willem-Pestman, Ptolémée III fut couronné Pharaon en 246, au mois koiak (ou Khoiak ou Choiak) de la saison Akhet dans le calendrier Égyptien, ou le 25 Dios dans le calendrier Macédonien, ou le 28 Janvier dans le calendrier Julien, ou le 24 Janvier dans le calendrier Grégorien. Il réunit la Cyrénaïque à l'Égypte, grâce à son mariage en 246 avec Bérénice II de Cyrène, fille du Roi de Cyrène Magas et d'Apama II. La même année, en Syrie, le Roi Séleucide Antiochos II Théos (261-246) mourut. Sa veuve Bérénice II Phernophorus, la sœur de Ptolémée III, entra en conflit avec le successeur de son époux, Séleucos II Kallinikos (246-225) et sa mère Laodice I, première femme répudiée d'Antiochos I.
 
   Ce dernier avait, après son mariage avec Bérénice II, passé un traité (en 249) avec son père Ptolémée II où il spécifiait qu'il transférait sa succession sur les enfants de Bérénice II. À la mort d'Antiochos II, Bérénice II impuissante à faire respecter le traité, appela à l’aide son frère, pour récupérer la régence, mais elle fut assassinée avec son fils à Daphné, près d'Antioche, en Septembre/Octobre 246, par des agents à la solde de Laodice I première femme répudiée d'Antiochos II qui souhaitait elle aussi accéder au pouvoir.  
 
   Cette action déclencha l'intervention de Ptolémée III pour venger sa sœur, son armée envahit la Syrie et la Troisième Guerre Syrienne (246-241) éclata, qui vit la victoire de l'Égypte et où Laodice I fut tuée. Cet épisode est mentionné aussi dans le livre de Daniel (11:6). Après avoir envahit la Syrie l'armée du Pharaon marcha victorieusement jusqu'au-delà du Tigre, tandis que la flotte Égyptienne balaya les côtes de l'Asie Mineure. Ptolémée III se rendit, par cette victoire, maître de toute une partie de l'Asie Occidentale jusqu’à Babylone, qu'il prit en Décembre 246 et y resta jusqu'en en Février 245. Il aurait conquit un beaucoup plus grand territoire s'il n'avait pas été obligé de retourner en Égypte pour réprimer une révolte. Séleucos II Kallinikos réussit tout de même à se maintenir à l'intérieur de l'Asie Mineure.
 
   En Grèce Ptolémée III poursuivit la politique de ses prédécesseurs, à savoir monter les cités Grecques contre la Macédoine. Il porta le royaume Ptolémaïque à l’apogée de sa puissance. Le Pharaon resta neutre dans la Première Guerre Punique qui opposa Rome à Carthage, en refusant la demande d’aide financière de cette dernière. Sous son règne, à partir de 238, les décrets solennels furent publiés en écritures : Hiéroglyphique, Grecque et Démotique. Cette tradition survivra sous les règnes suivants.

Octadrachme de Ptolémée III -
British Museum

 
   De son activité de bâtisseur on retient : En 237, la construction du temple d'Horus à Edfou ; Le Ptolemeion à Hermopolis Magna ; Le grand temple de Panopolis ; Le petit temple de Médamoud ; Des bâtiments ajoutés au temple de Karnak ; Le temple de Khnoum à Ad-Dayr ; Le petit temple d'Isis à Assouan. Il se chargea aussi de la construction à Alexandrie du Serapeum. En 238, Ptolémée III, par le décret Canopus, tenta d'ajouter 1 jour tous les 4 ans au calendrier civil, cette réforme, non respectée par les Égyptiens sera imposée par Auguste en 29 av.J.C et est connue comme le calendrier Julien. Ptolémée III mourut de mort naturelle entre le 18 Octobre et le 31 Décembre 222 (On trouve aussi 5 Février 222), laissant le peuple sous de lourdes taxes et impôts servant à financer les nombreuses guerres. Ce seront les prémices des grandes crises socio-économiques qui vont suivre. Il fut incorporé dans le culte dynastique avec Bérénice II de Cyrène entre le 7 Juillet 244 et le 17 Septembre 243, comme les Dieux bienfaiteur (en Grec : Qeoi Euerghtai  Qeoi Euerghtai).
 
   Ptolémée III n'a qu'une épouse attestée :
 
Bérénice II de Cyrène (En Grec : Berenikh FernoforoV ou Béréniket Mérinetjerou  brnikt mr(t)-nTrwt) "Bérénice la Déesse Évergètes, Aimée des Dieu") qu'il épousa en 246. Elle fut la fille du Roi de Cyrène, Magas (ou Magnas) et de la Reine Apama II. Elle naquit autour de 267/266. Elle lui donna six enfants : 
  Quatre fils :

Un au nom inconnu que certains spécialistes nomment Lysimaque et d'autres Antialcidas ?, qui naquit en Juillet/Août 243 et mourut probablement dans le massacre de 221. Il aurait été Roi de Cyrène ?.
Alexandre qui naquit en Septembre/Octobre 242 et mourut probablement dans le massacre de 221.
Ptolémée IV Philopator (ou Ptolemaios Ânkhdjet Mériiset  ptwlmis~~anx-Dt~~mri-Ast) "Ptolémée vivant pour toujours, Aimé d'Isis"). Il naquit probablement en Juin 244. Il succéda à son père et fit massacrer en 221 toute sa famille.
Magas qui naquit probablement en Novembre/Décembre 241. Il mourut en 221, ébouillanté à mort dans son bain par Théogos (ou Théodotus) un agent de son frère Ptolémée IV Philopator.

 
  Deux filles :

Arsinoé III Théo Philopator (en Grec : Arsinoh Φιλοπάτωρ), qui naquit entre Novembre 246 et Juin 245. Elle épousa son frère Ptolémée IV Philopator entre le 17 Octobre et 15 Novembre 220, dont elle eut un enfant Ptolémée V Épiphane.
Bérénice probablement née en Janvier/Février 239 qui mourut entre le 19 Février et le 3 Mars 238.

 

 

   Bérénice II  de Cyrène Bérénice II -
Glyptothèque de Munich
  DATES  de  RÈGNE
    246-222
D.Sitek
  • Hr sAt-HqA irt-n-HqA
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • brnikt mr(t)-nTrwt
     
    En Grec : Berenikh

   Bérénice II de Cyrène est une Reine d’Égypte. Elle fut la fille du Roi de Cyrène, Magas (ou Magnas) et de la Reine Apama II. En 249/248, Bérénice II, pas très satisfaite de son premier mariage, fit assassiner, son époux qui était aussi l'amant de sa mère !. Elle n'eut aucun enfant avec lui. En 246, elle épousa, Ptolémée III Évergète avec qui elle exerça une corégence de 246 à 222. Bérénice II franchit un nouveau pas dans le rôle des Reines, en apparaissant désormais derrière le Roi dans la célébration du culte divin. Juste après l'avènement de son fils Ptolémée IV Philopator elle fut mise à mort, vraisemblablement empoisonné par celui-ci et probablement dans le massacre de 221. Pour beaucoup d'historiens, Bérénice II eut de grands pouvoirs à la cour.
 
   Elle fut la première Reine à frapper monnaie à son effigie. Bérénice II fut incorporée dans le culte dynastique avec Ptolémée III Évergète en 244/243. La première cité où la ville moderne de Benghazi fut construite avait été fondé par Bérénice II et reçu son nom : Bérénice. L'astéroïde 653 Berenike, découvert en 1907, fut également baptisé de son nom en son honneur. Bérénice II eut six enfants avec Ptolémée III Évergète : (Voir ci-dessus à Ptolémée III).
 

Pour plus de détails sur la Reine voir l'article sur : La vie de Bérénice II

 

Suite.......

 

 
Pour voir correctement les traductions des noms en Grec ancien,
vous pouvez télécharger et installer la police de caractère jointe.
Copyright © Antikforever.com
Pour voir correctement les translittérations des titulatures des Rois,
vous pouvez télécharger et installer la police de caractère jointe.