XVIIIe  DYNASTIE
 
1549     à     1295
 
Thébaine  ( Thèbes )
 

Nous avons besoin de vous

 

   La XVIIIe dynastie est une des dynasties les mieux connue de l'Égypte ancienne, mais aussi une de celles qui amènent le plus de controverses. Elle marque l'apogée de l'Égypte pharaonique et va être dominée par une vrai lignée de sang : les Amenhotep et les Thoutmôsis, sur plus de deux siècles. Depuis la XVIIe dynastie et la fin de la Deuxième Intermédiaire, les Égyptiens s'étaient soulevés contre la primauté des Hyksôs dans Delta du Nil. Leur dernier Roi, Kamosé (553-1549), avait pratiquement terminé la libération du pays, mais c'est son frère (ou neveu), Ahmès I (ou Ahmôsis, 1549-1525/24), qui finira le travail. Ce dernier est considéré comme le fondateur de la dynastie. La reconquête des Deux Terres terminée, la XVIIIe dynastie ouvre le Nouvel Empire et les Rois vont mettre en place une réorganisation complète du pays. Seule l’administration installée par les Hyksôs, qui avait prouvé son efficacité, semble avoir été partiellement reprise.
 
   Les premiers Rois de la dynastie vont aussi s'avérer de grands guerriers. Ils partent à la conquête des royaumes qui les entourent et vont édifier un Empire afin de couper court à tout risque de menaces extérieures. Au Nord, les Rois Amenhotep I et Thoutmôsis I vont étendre l'Empire jusqu'à l'Euphrate, où ils vont entrer en contact pour la première fois avec une autre grande puissance, le Mitanni. Ils vont construire des forteresses et des sanctuaires. Des expéditions commerciales vont être mises en place vers de lointains pays comme la Crète ou le pays de Pount, à l'époque de la Reine Hatchepsout. Dans le Sud ils vont conquérir la Nubie, ex alliée des Hyksôs, et faire reculer les frontières de l'Égypte. Sous Amenhotep III l'Empire Égyptien atteindra une expansion qui ne se reproduira plus jamais dans l'histoire du pays. Des alliances avec des souverains vassaux vont permettre d'augmenter l'influence du Nouvel Empire qui s'étendra alors de l'Oronte, au Nord de la Syrie, jusqu'à la 4e cataracte du Nil en Nubie. De ce fait l'Égypte va être plus étroitement liée que jamais avec le Moyen-Orient et deux cultures vont se confronter. Sous Amenhotep II il y aura encore des affrontements avec l'Empire du Mitanni pour la possession du haut Euphrate, mais sous Thoutmôsis IV la paix entre les deux pays sera entérinée par un système sophistiqué de politique de mariages. Ce dernier créera des protectorats et des alliances avec d'autres Empires voisins comme Babylone.
 
   Ces conditions exceptionnelles de paix vont faire que la pays sera à cette époque dans un essor culturel si important qu'il ne sera plus jamais égalé. Les butins ramenés lors des nombreux succès militaires vont assurer plusieurs décennies de prospérité. L'ouverture sur le Proche-Orient entraîne la reprise de l'importation de matières premières, notamment : L'argent et l'or d'Asie et de Nubie, le lapis-lazuli d'Asie centrale et la turquoise du Sinaï. Ces énormes apports de richesses ajoutés aux tributs envoyés par les pays soumis vont permettre une période d’un faste qui ne connaîtra pas d'équivalent. Cette prospérité profitera à l'art et aux constructions de monuments imposants comme l'agrandissement du temple d'Amon-Rê à Karnak, la construction temple de Louxor etc...
 
   Le clergé d'Amon, le Dieu tutélaire de Thèbes, va prendre de plus en plus d'importance, il deviendra le culte exclusif sous Amenhotep III. Il sera une puissance à part entière dans le pays, ce qui sera une des causes du schisme religieux sous Amenhotep IV/Akhénaton et le commencement du déclin de l'Empire Égyptien. Amenhotep IV essaiera d'imposer une nouvelle religion, le culte d'Aton et pour ce faire il mettra en œuvre la construction d'une nouvelle capitale, qui lui sera entièrement dédiée, Amarna. Le Pharaon en délaissera la politique extérieure et sa faiblesse va être exploitée par les anciens vassaux : Les royaumes de Nubie et d'Asie Mineure, notamment le Mitanni et les Hittites. Après sa mort, il s'en suivra une période de troubles marquant le déclin de la dynastie. Les nouveaux dirigeants vont immédiatement essayer de revenir aux conditions antérieures et restaurer le pouvoir des anciens Dieux. L'affaiblissement et l'anarchie de la deuxième partie de la dynastie ne seront arrêtés que sous le règne du dernier Pharaon Horemheb. Cet ancien général, va lutter en même temps dans le Nord, pour rétablir la domination Égyptienne en Syrie, discutée par les Hittites et leur Roi Souppilouliouma I (ou Suppiluliuma, 1355-1322), et dans le Sud pour reconquérir les territoires de Nubie. Cependant, malgré tous ses efforts, il ne réussira pas à rétablir complètement les possessions du pays à l'époque d'Amenhotep III. Sans fils légitime, il nommera comme son successeur, son Vizir et général en chef, Pa-Ramassou (Ramsès I), originaire de Tanis dans le Delta, qui débutera la XIXe dynastie et la période dite "Ramesside"

 

Liste des Rois de la XVIIIe dynastie :  
 
Voir l'article sur :

l'Art au Nouvel Empire

Généalogie
de la Dynastie

 

Les tombes
- Ahmès I  ou  Ahmôsis I
- Amenhotep I  ou  Amenôphis I
- Thoutmôsis I  ou  Djéhoutymosé I
- Thoutmôsis II
- Hatchepsout  ou  Hatshepsout
- Thoutmôsis III
- Amenhotep II
- Thoutmôsis IV
- Amenhotep III
- Amenhotep IV  ou  Akhénaton
- Ânkh-Khéperourê  Néfernéferouaton
- Semenkhkarê  ou  Smenkhkarê
- Toutânkhamon
- Aÿ II
- Horemheb
1549-1525/24
1525/24-1504
1504-1492
1492-1479
1479-1457
1479-1425
1428/27-1401
1401/1400-1390
1390-1353/52
1353/52-1338
1338-1336/1335
1336
1336/1335-1327
1327-1323
1323-1295

 

Bibliographie

 
   Pour d'autres détails sur la dynastie voir les ouvrages de :
 
Hartwig Altenmüller :
- Amenophis I. als Mittler, pp :  1-7, MDAIK 37, Philipp Von Zabern Verlag, Mainz, 1981.
Ahmed M.Badawi :
- Die neue historische Stele Amenophis' II, ASAE 43, Le Caire, 1943.
Christophe Barbotin :
- Âhmosis et le début de la XVIIIe dynastie, Pygmalion, Paris, 2008.
Edward Bleiberg :
- Amenhotep I, p. 71, The Oxford Encyclopedia of Ancient Egypt, Ed. Donald Redford. Vol. 1, Oxford University Press, 2001.
Peter A.Clayton :
- Chronicle of the Pharaohs : The reign-by-reign record of the rulers and dynasties of ancient Egypt, Thames and Hudson, New York, 1994, 1996, Novembre 2006 et janvier 2007 - American University in Cairo Press, Le Caire, 2006 - En Français, Avec Florence Maruéjol, Chronique des pharaons : L'histoire règne par règne des souverains et des dynasties de l'Égypte ancienne, Casterman, Paris, 1994 et 1995.
Madeleine Della Monica :
- Horemheb, Éditions Maisonneuve et Larose, Paris, 2001.
Aidan Marc Dodson et Dyan Hilton :
- The complete royal families of ancient Egypt, Thames and Hudson, London, Septembre 2004 et Février 2010.
Marianne Doresse et Jean Doresse :
- Le culte d'Aton sous la XVIIIe Dynastie avant le schisme Amarnien, Imprimerie Nationale, Geuthner, Paris, 1945.
Marianne Eaton-Krauss, Adel Mahmoud, May Trad,  William Joseph Murnane et Jocelyne Berlandini-Keller :
- Aménophis III : L'Egypte à son apogée, Les dossiers d'archéologie 180, Archéologia, Quetigny, Mars 1993.
Joann Fletcher :
- Le Roi-Soleil de l'Egypte : Aménophis III, Acropole Belfond, Septembre 2007.
Dennis C.Forbes :
- Imperial lives : Illustrated biographies of significant new kingdom Egyptians. v. 1. The late 17th dynasty through Thutmose IV, KMT Communications, Sebastopol, Janvier 2005.
Henri Gauthier :
- De la XIIe à la fin de la XVIIIe dynastie, MIFAO 18, IFAO, Le Caire, 1910-1912.
Michel Gitton :
- Les divines épouses de la XVIIIe dynastie, n°61, Centre de recherches d'histoire ancienne, n°306, Annales littéraires de l'université de Besançon, Les Belles-Lettres, Paris, 1984 et 1989.
Jean-Claude Goyon et Mohamed A.El-Bialy :
- Les Reines et Princesses de la XVIIIe dynastie a Thèbes-Ouest, Atelier national de reproduction des thèses, Lille, 2005.
William Christopher Hayes et Thomas Garnet Henry James :
- Egypt : From the expulsion of the Hyksos to Amenophis I, Cambridge Ancient History, Revised Edition, Cambridge University Press, 1965.
William Christopher Hayes :
- Egypt : Internal affairs from Tuthmosis I to the death of Amenophis III Cambridge Ancient History, Revised edition, vol. 2, Cambridge University Press, 1962 et Janvier 1973.
Erik Hornung, Rolf Krauss et David Warburton :
- Handbook of ancient egyptian chronology, Handbook of Oriental Studies : Section 1, the Near & Middle East, illustrated edition, Brill Academic Pubishers, Leiden, Décembre 2005 et Octobre 2006.
Michael Höveler-Mueller
- Am anfang war Ägypten : Die geschichte der pharaonischen hochkultur von der frühzeit bis zum ende des neuen reiches ca. 4000 - 1070 v, Das pharaonische Ägypten, Philipp Von Zabern, Mainz, Juillet 2005.
Kenneth Anderson Kitchen :
- Further notes on New Kingdom chronology and history, pp : 313-324, Chronique d'Egypte 63, 1968.
Claire Lalouette :
- Mémoires de Thoutmôsis III, Calmann-Lévy, Paris, 1997.
- Histoire de la civilisation pharaonique. Tome 2 : Thèbes, ou la naissance d'un Empire, Fayard, Paris, Mai 1986 - Flammarion, 1995 et Collection Champs, Paris, Janvier 1999.
Christian Leblanc :
- Reines du Nil au Nouvel Empire, Bibliothèque des introuvables, Juillet 2010.
Georges Legrain :
- La grande stèle d'Amenothès II à Karnak, E.Bouillon, Paris, 1903.
Florence Maruéjol :
- Thoutmôsis III et la corégence avec Hatchepsout, Éditions : Pygmalion, Collection : Les grands Pharaons, Paris, Septembre 2007.
Mounir Megally :
- Recherches sur l'économie, l'administration et la comptabilité Égyptiennes à la XVIIIe dynastie : D'après le papyrus E. 3226 du Louvre, IFAO, Le Caire, 1977.
Donald Bruce Redford :
- History and chronology of the 18th dynasty of Egypt : Seven studies, Toronto University Press, 1967 et Mars 1968.
- Akhenaten : The heretic king, Princeton University Press, le Caire, 1984, Octobre 1987, Juillet 1992 et 1997.
- Pharaonic king-lists, annals, and day-books : A contribution to the study of the Egyptian sense of history, Society for the Study of Egyptian Antiquities, Février 1986 - Ontario Benben Publications, Mississauga, Ontario, Février 1986.
- Egypt, Canaan and Israel in ancient times, Princeton university press, Princeton, Juillet 1992 et Septembre 1993.
- The wars in Syria and Palestine of Thutmose III, Culture and history of the ancient near east 16, Leiden Brill, Mai 2003.
Hermann Alexander Schlögl :
- Das Alte Ägypten, Geschichte und Kultur von der Frühzeit bis zu Kleopatra, Verlag C. H. Beck, München, 2006 et 2008.
Siegfried Schott :
- Altägyptische festdaten, Verlag der Akademie der Wissenschaften und der Literatur, Mainz/Wiesbaden, 1950.
Franz-Jürgen Schmitz :
- Amenophis I : Versuch einer darstellung der regierungszeit eines ägyptischen herrschers der frühen 18. Dynastie, Hildesheim verlag, Gerstenberg, 1978.
Kurt Heinrich Sethe :
- Urkunden des ägyptischen Altertums, vol. IV : Urkunden der 18. Dynastie, Hindrich'sche Buchhandlung, Leipzig, 1932 (posthume) 1961.
Joyce Anne Tyldesley, Aude Gros de Beler et Pierre Girard :
- Chronique des Reines d'Égypte, Des origines à la mort de Cléopâtre, Collection : Essais Sciences, Actes Sud, Juillet 2008. 
Claude Vandersleyen :
- Les guerres d'Ahmosis : Fondateur de la XVIIIe dynastie, FÉRÉ, Bruxelles, 1971.
Jürgen Von Beckerath :
- Chronologic des pharaonischen Ägypten : Die zeitbestimmung der ägyptischen geschichte von der vorzeit bis 332v. Chr., Münchener Universitaätsschriften, MÄS 46, Philipp von Zabern, Mainz, Janvier 1997.
- Handbuch der ägyptischen königsnamen, pp : 108-113, MÄS 20, Deutscher Kunstverlag, München, Janvier 1984 - MÄS 49, Philipp von Zabern, Mainz, 1999.

 

 

   Ahmès I  ou  Ahmose  ou  Ahmôsis        DATES  de  RÈGNE
     1549-1525/24
  A.M.Dodson, K.A.Kitchen 
1570-1546  P.A.Clayton, P.A.Piccione,
E.F.Wente
1570-1544  C.Bronk Ramsey
1569-1545  D.B.Redford
1554-1529  A.Eggebrecht, R.A.Parker 
1552-1527  E.Hornung 
1552-1526  N.Grimal
1550-1525  D.Arnold, C.N.Reeves,
S.Quirke, I.Shaw
1540-1525  J.Malek, J.von Beckerath
1540-1515  C.Aldred, J.Kinnaer
1539-1514  R.Krauss, W.J.Murnane,
P.Vernus, J.Yoyotte
1534-1508  D.Sitek
1530-1504  H.W.Helck

 
  • Hr aA-xprw ,kA-m-wAst
  • nbti twt-mswt
  • bik nbw Ts-tAwi
  • nb-pHti-ra, nb-pHwt(?)-ra
  • iaH-msi(w)

  •  
    Iahmês  ou  Ahmose  ou  Amôs   (Manéthon)

   Manéthon l'appelle Iahmês ou Ahmose ou Amôs et lui compte 25 ans de règne (Eusebius). Il est le fils de Séqénenrê (ou Taâ II) et de la Reine Iâh-Hotep I (ou Ahhotep I). Il est "Roi" de Thèbes de 1549 à 1540, puis devient "Pharaon" de 1540 à 1525 (ou 1515). Ahmès I monte enfant sur le trône, vers l'âge de dix ans. La régence est alors confiée à sa grand-mère la Reine Tétishery (ou Tétishéri), puis à sa mère.

 
   Dès sa prise réelle de pouvoir, la situation politique s'étant stabilisée, Ahmès I commence la restauration de l'Égypte en fondant cette nouvelle dynastie. Il poursuit l’œuvre de libération du pays commencée par ses prédécesseurs de la fin de la XVIIe dynastie. De victoires en victoires il va libérer totalement l'Égypte des Hyksôs et même poursuivre l’ennemi jusqu’en Canaan (Sud Ouest de la Palestine), où il va assiéger la ville de Sharouhen, qu’il prendra au bout de trois ans et éradiquera ainsi les derniers bastions Hyksôs en Palestine. Le lieu de son enterrement n'a pas encore été attesté, mais sa momie, qui se trouvait dans la cachette de la tombe DB320 de Deir el-Bahari découverte en 1881, révèle qu’il avait dans les 35 ans à sa mort et qu'il mesurait environ 1.64 m. Ahmès I eut trois épouses (Sources incertaines) : Ahmès-Néfertari I, sa sœur, qui lui donne cinq (ou sept) enfants ; Ahmès-Satkamosé (ou Satkamès ou Sitkamose), qui serait sa nièce ou sa cousine ; et l'égyptologue Aidan Marc Dodson, lui attribue sa demi-sœur Ahmès-Hénouttamehou (ou Ahmosé-Henuttimehu ou Ahmès-Henut-Tamehu).
 

Pour plus de détails sur le Roi voir l'article sur : : La vie d'Ahmès I

 

 

   Amenhotep I   ou  Aménophis             DATES  de  RÈGNE
      1525/24-1504
D.Arnold, J.Malek, S.Quirke, I.Shaw,
J.von Beckerath
1551-1524  P.A.Clayton, P.A.Piccione,
E.F.Wente
1545-1525  D.B.Redford
1529-1509  R.A.Parker
1529-1508/5  A.Eggebrecht
1527-1506  E.Hornung
1526-1506  N.Grimal
1524-1503  A.M.Dodson
1517-   ?    F.Maruéjol
1515-1494  C.Aldred, J.Kinnaer
1514-1493  R.Krauss, W.J.Murnane
P.Vernus, J.Yoyotte
1508-1484  D.Sitek
1504-1483  H.W.Helck
  • Hr kA-wa.f-tAw
  • nbti aA nrw, wa.f-tAw
  • bik nbw wAH-rnpwt
  • Dsr-kA-rara
  • imn-Htp(w) HqA-wAst , imn-Htpw

  •  
    Amenôphthis  ou  Amenôphis  ou  Amôphis  (Manéthon)

 


 

Amenhotep I -
Museum of Fine Arts, Boston

 
   Manéthon l'appelle Amenôphthis (Africanus) ou Amôphis (Eusebius) Amenôphis (Flavius Josèphe) et lui compte 21 ans de règne (Eusebius) ou 24 (Africanus) ou 20 ans et 7 mois (Flavius Josèphe). Le décompte de Manéthon sur son règne semble juste et est retenu par la majorité des égyptologues. Il est le fils d'Ahmès I (ou Ahmôsis) et de la Reine Ahmès-Néfertari I. Il semble monter jeune sur le trône, vers l'âge de dix ans et c'est sa mère qui prendra la fonction de Régente. Amenhotep I va être novateur en matière d’architecture et son activité de bâtisseur va être importante. On lui attribue la construction ou reconstruction et l'agrandissement de beaucoup de temples dont Karnak, où il commence à la Chapelle d'albâtre "le Menmenou" et ajoute un certain nombre d'autres bâtiments.
 
   En l'an 8 de son règne, il matte de nouvelles rébellions en Nubie et étend sa domination jusqu’à la deuxième cataracte. Son armée aurait même poussée jusqu'à la quatrième cataracte et battu le peuple des Iounou Sétiou (ou Iountyou Setyou "les archers nubiens"). Il aurait aussi mené une campagne en Syrie et atteint Qatna, mais il n'existe pas de preuve qu'il ait pris la ville. Le Mitanni commence à contester la présence Égyptienne à proximité de l'Euphrate.
 
   Sa tombe n’a pu être identifiée avec certitude, il est toutefois certain qu’elle se trouve dans la nécropole de Dra Abou el-Naga (tombeau ANB) sur la rive occidentale de Thèbes. On lui attribue aussi le tombeau KV39 dans la vallée des Rois. Amenhotep I serait mort dans sa 40e année. Sa momie et son cercueil, ont été retrouvés dans la cachette de la tombe DB320 de Deir el-Bahari et sont exposés au musée Égyptien du Caire. Amenhotep I à trois ou quatre épouses, les sources sont incertaines : Ahmès-Méritamon (ou Méritamon), sa sœur, qui sera sa Grande Épouse Royale ; Iâh-Hotep III (ou Ahhotep) qui, selon de nombreux spécialistes, serait sa sœur ; Selon Edward Bleiberg, une autre femme, Satkamosé, lui serait attestée sur une stèle datant de la XIXe dynastie et enfin, certains avancent qu'il existe des preuves comme quoi une femme au nom de Séniséneb (ou Senseneb ou Seni-Seneb) aurait pu être une épouse ou une concubine et serait la mère de Thoutmôsis I I ?.

 

  Pour plus de détails sur le Roi voir l'article sur :  La vie d'Amenhotep  I

 

 

   Thoutmôsis I   ou  Djéhoutymosé          DATES  de  RÈGNE
        1504-1492
D.Arnold, K.A.Kitchen, J.Malek, S.Quirke, I.Shaw, J.von Beckerath
1525-1516  D.B.Redford
1524-1518  P.A.Clayton, P.A.Piccione,
E.F.Wente
1509-1497  R.A.Parker
1508/5-1493 A.Eggebrecht
1506-1494  E.Hornung
1506-1493  N.Grimal
1503-1491  A.M.Dodson
1494-1482  C.Aldred, J.Kinnaer
1493-1482  R.Krauss, W.J.Murnane
1493-1481  P.Vernus, J.Yoyotte
1484-1472  D.Sitek
1483-1470  H.W.Helck
 
  • Hr kA-nxt mri-mAat , kAnxt-n-ra , mri-ra xai-m-HDt
  • nbti xa-m-nsrt , xai-m-nsrt aA-pHti , dwA-itm xai-xaw iTi-tAw-nb(w)
  • bik nbw nfr-rnpwt sanx-ibw , aA-pHti wsr-xpSwAD-rnpwt-m-Hwt-aAt-mAat
  • aA-xpr-kA-ra
  • DHwti-msi(w) , xai-mi-ra

  •  
    Misaphrisis   ou  Mêphrês  (Manéthon)

 

   Manéthon l'appelle Misaphris (Africanus, Eusebius) ou Mêphrês (Flavius Josèphe) et lui compte 13 ans (Africanus) ou 12 ans (Eusebius) ou 12 ans et 9 mois de règne (Flavius Josèphe). Son couronnement à lieu le 21e jour du troisième mois (Phamenoth) de la saison saison Peret. La date est confirmée par les "faire-part" qu'il a envoyé au vice-Roi de Nubie, Touré. Par contre la durée de son règne est très discutée par les égyptologues. Les estimations vont de 13 ans pour Nicolas Grimal et Hans Wolfgang Helck à 6 ans pour Edward Frank Wente.

 


 

Thoutmôsis I -British Museum

   La grande majorité des spécialistes lui donne 12 ans et 9 mois, mais avec des dates de règnes bien différentes comme d'habitude (Voir ci-dessus). Selon quelques égyptologues, dont Claire Lalouette, à la mort d'Amenhotep I la légitimité des droits dynastiques passent à sa fille (ou sœur) Ahmès (ou Ahmose). Cette dernière épouse Thoutmôsis I, qui n'a aucun lien de parenté avec la famille royale, et lui lègue les prérogatives du pouvoir. Cependant cette partie de la généalogie de la dynastie est encore très floue.
 
   Ce qui est sûr c'est que Thoutmôsis I met en place les fondations de la politique qui sera suivi par ses successeurs. Dès les premières années de son règne, le Roi va mener des campagnes militaires énergiques en Nubie et au Moyen-Orient. En Nubie, Thoutmôsis I fixe la nouvelle frontière méridionale de son royaume à la troisième cataracte. En l'an 4 (ou 5), le Roi se tourne vers le Proche-Orient et il étend le protectorat Égyptien sur la Syrie du Nord, jusqu'à l'Ouest de l'Oronte. Au cours de ses expéditions, qui vont le mener jusqu'à Karkemish et les abords de l'Euphrate, il se heurte pour la première fois à l’Empire du  Mitanni.
 
   Thoutmôsis I fut un grand bâtisseur, on retrouve des traces de ses constructions en Égypte à : Armant, Abydos, Éléphantine, Dehenet Oueret (ou el-Hib), Guizèh, Memphis, Ombos, ainsi qu'en Nubie et au Sinaï. Il serait le premier à faire construire son tombeau dans la vallée des Rois, tombe KV38. Il apparaît cependant aussi possible que sa tombe initiale fut KV20. Thoutmôsis I a deux épouses : Ahmès, qui sera sa Grande Épouse Royale et Moutnofret I (ou Moutnéfert, "Mout est belle"t;).

 

  Pour plus de détails sur le Roi voir l'article sur : La vie de Thoutmôsis  I

 

 

   Thoutmôsis II   ou  Djéhoutymosé        DATES  de  RÈGNE
       1492-1479
D.Arnold, K.A.Kitchen, J.Malek,
S.Quirke, I.Shaw, J.von Beckerath
1518-1503  E.F.Wente
1518-1504  P.A.Piccione, P.A.Clayton
1516-1504  D.B.Redford
1497-1489  R.A.Parker
1494-1490  E.Hornung
1493-1490  A.Eggebrecht
1493-1479  N.Grimal
1491-1479  A.M.Dodson
1482-1479  C.Aldred, J.Kinnaer,
R.Krauss, W.J.Murnane
1481-1478  P.Vernus, J.Yoyotte
1472-1466  D.Sitek
1470-1467  H.W.Helck
 
  • Hr kA-nxt wsr-pHti
  • nbti nTr(i)-nswt
  • bik nbw sxm-xprw
  • aA-xpr-n-ra
  • DHwti-msi(w) nfr-xaw  ou  DHwti-msi(w) nDtj ra

  •  
    Chebrôn  ou  Chebrôs   (Manéthon)

 

   Manéthon l'appelle Chebrôn (Flavius Josèphe) ou Chebrôs (Africanus, Eusebius) et lui compte 13 ans de règne (Africanus, Flavius Josèphe, Eusebius). Il y a une polémique entre les spécialistes sur la durée de son règne. Les propositions vont de 15/14 ans, à 3 ans, avec en plus de grosses différences entre les dates (voir tableau à droite). Une grande partie des égyptologues s'accordent toutefois sur une durée de 12/13 ans. Les partisans d'un règne court appuient leur théorie sur le fait du peu de documents, artéfacts ou inscriptions sur les monuments à son nom.


 

Hatchepsout et Thoutmôsis II célébrant un culte -
Musée de Louxor

 
   Les seules données avérées sont relatives aux deux premières années du règne. Selon Siegfried Schott, le Roi est couronné le 15e jour du 2e mois de la saison Akhet. Du fait de son jeune âge, la régence est conduite par sa belle-mère, la Reine Ahmès. Thoutmôsis II est le troisième fils de Thoutmôsis I, que ce dernier a eu avec une épouse secondaire Moutnofret I (ou Moutnéfert, "Mout est belle"). En l'an 1, le Roi lance une campagne pour réprimer une révolte en Haute-Nubie, des cinq principautés que son père avait créées. Cette campagne est retracée dans une inscription laissée par le Roi, retrouvée sur l'île de Philae. Selon une présentation dans une inscription du temple funéraire d'Hatchepsout, à Deir el-Bahari, Thoutmôsis II mène une deuxième campagne, cette fois en Naharina (Nom donné par les Égyptiens à la Syrie du Nord).
 
   Cependant elle est considérée par beaucoup de spécialistes comme douteuse. Le Roi meurt le 3e jour du 1er mois de la saison Shenou. Thoutmôsis II n’ayant pas eu de fils avec sa Grande Épouse Royale, Hatchepsout, la succession revint à Thoutmôsis III, un fils que Thoutmôsis II avait eu d'une épouse secondaire, Iset. Au niveau de son activité de bâtisseur très peu de constructions lui sont attestées. On sait que le Roi fait progresser l’embellissement du temple de Karnak. Il n’a pas le temps de terminer, ni sa tombe, si celle-ci est bien KV42, ni son temple funéraire, que Thoutmôsis III va achever. Thoutmôsis II a deux ou trois épouses : Hatchepsout, qui sera Reine "Pharaon" de 1479 à 1457 ; Iset (ou Isis) qui est considérée traditionnellement comme une épouse secondaire. Elle lui donne un fils, Thoutmôsis III qui succèdera à sa belle-mère ; Certains spécialistes lui attribuent une troisième épouse (ou concubine), Moutnofret II (ou Mutnofret ou Moutnéfert).

 

  Pour plus de détails sur le Roi voir l'article sur : La vie de Thoutmôsis II

 

 

   Hatchepsout   ou  Hatshepsout           DATES  de  RÈGNE
          1479-1457
 C.Aldred, K.A.Kitchen, J.Malek
1503-1483  E.F.Wente, P.A.Piccione
1502-1482  D.B.Redford
1498-1483  P.A.Clayton
1490-1468  E.Hornung
1489-1469  R.A.Parker
1479-1458  R.Krauss
1479-1458/57 S.Quirke, J.von Beckerath,
1478-1458  N.Grimal, W.J.Murnane, F.Maruéjol
1473-1458  D.Arnold, J.Kinnaer, I.Shaw
1472-1457  A.M.Dodson
1471-1456  P.Vernus, J.Yoyotte
1467-1445  H.W.Helck
1466-1444  D.Sitek
 
  • Hr wsrt-kAw
  • nbti  wADt-rnpwt
  • bik nbw nTrt-xawaw
  • mAat-kA-ra
  • HAt-Spswt Hnmt-imn

  •  
    Amessis  ou  Amensis  (Manéthon)

 

   Manéthon l'appelle Amessis (Flavius Josèphe) ou Amensis (Africanus) et lui compte 22 ans de règne (Africanus) ou 21 ans et 9 mois de règne (Josèphe Flavius) et elle ne figure pas sur les Tables d'Abydos. Elle est la fille de Thoutmôsis I et de la Reine Ahmès et elle épouse son demi-frère Thoutmôsis II. À la mort de ce dernier, n’ayant pas eu de fils avec lui, la succession revient à Thoutmôsis III (fils que Thoutmôsis II a eu avec Iset).

 
   Comme il est très jeune, Hatchepsout, Grande Épouse Royale, va prendre le rôle de Régente. En l’an 2 de Thoutmôsis III (Certains égyptologues disent en l’an 7), elle obtient tous les pouvoirs en se faisant couronner "Pharaon" avec l’appui du haut clergé d'Amon qui est alors dirigé par le Grand Prêtre Hapouseneb. Elle apparaît pour la dernière fois dans les documents officiels en l'an 20, puis disparaît, morte, disgraciée ? sûrement en l'an 22. La momie de la Reine est restée introuvable jusqu'au 27 juin 2007, date où Zahi Hawass a annoncé qu'une des deux momies découvertes en 1903 et récemment exhumée du tombeau KV60 par Donald P.Ryan, était celle de la Reine. (Voir les détails avec les articles d'Hatchepsout et KV60).
 

Pour plus de détails sur la Reine voir l'article sur : La vie d'Hatchepsout

 

 

   Thoutmôsis III   ou  Djéhoutymosé
 
 
 
Carte
 
 
                      DATES  de  RÈGNE
                1479-1425
 C.Aldred, D.Arnold, N.Grimal, J.Kinnaer,
K.A.Kitchen, J.Malek, S.Quirke, F.Maruéjol
 W.J.Murnane, I.Shaw, J.von Beckerath
1504-1452  D.B.Redford
1570-1450  P.A.Clayton
1570-1546  P.A.Piccione, C.C.Van Siclen, E.F.Wente 
1490-1439  A.Eggebrecht
1490-1436  E.Hornung, A.H.Gardiner, R.A.Parker,
1479-1426  R.Krauss
1479-1424  A.M.Dodson
1478-1426  P.Vernus, J.Yoyotte
1467-1413  H.W.Helck
1466-1412  D.Sitek

 
  • nbti wAH-nsyt-mi-ra-m-pt , sxai-mAat mri-tAwi
  • bik nbw Dsr-xaw sxm-pHti , hrw-Hr-nxtw Hwi-HqAw-xAswt-pHw-sw
  • mn-xpr-ra , mn-xpr-kA-ra
  • DHwti-msi(w) nfr-xprw , HqA-wAst , HqA-mAat , HqA-iwnw

  •  
    Mêphramuthôsis  ou  Misphragmuthôsis   (Manéthon)


 

Thoutmôsis III  -  Deir el-Bahari

   Manéthon l'appelle Mêphramuthôsis (Flavius Josèphe) ou Misphragmuthôsis (Africanus, Eusebius) et lui compte 25 ans et 10 mois de règne (Josèphe Flavius) ou 26 ans (Africanus, Eusebius), mais ces noms et durées sont aussi donnés pour Amenhotep II. Il est le fils de Thoutmôsis II et d’une épouse secondaire Iset. Il règne presque 54 ans, mais son règne très long n’est pas sans partage (trente-trois ans seul). Il est évincé du pouvoir très jeune à la mort de son père par sa belle-mère, la Reine Hatchepsout, Grande Épouse Royale. Il ne commencera son règne personnel qu’a la mort de cette dernière (An XXI / XXII). A la fin de sa vie, il partage une nouvelle régence avec son fils, tout à fait voulue cette fois. Grand conquérant, il est surtout connu pour ses activités militaires, dont nous connaissons la chronologie grâce au mur dit "Des annales", qui entourait le sanctuaire d'Amon à Karnak. Il reprend la politique d‘expansion de son père et porte le Nouvel Empire à son apogée. Il mène 16 (ou 18) campagnes en vingt ans.
 
   Grand bâtisseur, Thoutmôsis III remplace les sanctuaires construits en brique au Moyen Empire par des temples de pierres. Son œuvre architecturale est immense et couvre même la Basse et la Haute-Nubie. Thoutmôsis III meurt le dernier jour du 7 mois de sa 53e années de règne. Son tombeau, KV34, se trouve dans la vallée des Rois, mais sa momie a été retrouvée dans la cachette de la tombe DB320 de Deir El Bahari. Le Roi mesurait 1.68 m. La mémoire de Thoutmôsis III va longtemps être rappelée et sous la XXIe dynastie, Pinedjem I (1070-1054) donnera à son fils le nom de couronnement de Thoutmôsis (Menkhéperrê) et à sa fille celui d'Hatchepsout (Maâtkarê).
 

Pour plus de détails sur le Roi voir l'article sur : La vie de Thoutmôsis III

 

 

   Amenhotep II   ou  Aménophis               DATES  de  RÈGNE
          1428/27-1401
    D.Arnold, J.Malek
1454-1419  D.B.Redford
1453-1419  P.A.Clayton, P.A.Piccione, C.C.Van Siclen III, E.F.Wente
1439-1413  A.Eggebrecht, R.A.Parker
1438-1412  E.Hornung
1436-1413  A.H.Gardiner
1428-1397  S.Quirke, J.von Beckerath
1427-1400  I.Shaw
1427-1396  K.A.Kitchen
1427-1393  C.Aldred
1426-1401  P.Vernus, J.Yoyotte
1426-1400  R.Krauss, W.J.Murnane
1425-1401  N.Grimal, J.Kinnaer
1424-1398  A.M.Dodson
1414-1388  D.Sitek
1413-1388  H.W.Helck

 
  • Hr kA-nxt wr-pHti , aA-pHti , aA-pHti
  • nbti wsr-fAw sxai-m-wAst , xai-xaw-m-ipt-swt
  • iTi-sxm f-m-tAw-nb(w)
  • aA-xprw-ra
  • imn-Htp(w) HqA-iwnw , nsw-HqA-wAst , nTr-HqA-iwnw , HqA-iwnw , nTr-HqA-wAst

  •  
    Mêphramuthôsis  ou  Misphragmuthôsis   (Manéthon)

 


 

Amenhotep II - Musée de Louxor

   Manéthon l'appelle Mêphramuthôsis (Flavius Josèphe) ou Misphragmuthôsis (Africanus, Eusebius) et lui compte 25 ans et 10 mois de règne (Josèphe Flavius) ou 26 ans (Africanus, Eusebius), mais ces noms et durées sont aussi donnés pour Thoutmôsis III. Il est le fils de Thoutmôsis III et de la Reine Méritrê-Hatchepsout. Thoutmôsis III meurt le dernier jour du 7e mois de sa 53e année de règne, selon certains égyptologue le 30e jour du 3e mois de la saison Peret. Le lendemain Amenhotep II lui succède à l'âge de dix-huit ans, après une corégence de deux / trois ans. Le jeune Roi va maintenir l'intégrité de l'Empire Égyptien par une politique d'une extrême fermeté. La stèle du Sphinx à Guizèh, le représente comme un homme très physique, doué d’une force exceptionnelle.
 
   Roi guerrier et cruel, il réalise deux ou trois campagnes au Proche Orient pour maintenir les conquêtes de son père. En l’an 3 (ou 7) de son règne, les affrontements contre le Mitanni, se soldent par une expédition contre la coalition des chefs de la région de Takhsy (Ou Tikhsy, entre l'Oronte et l'Euphrate). En l’an 9, une nouvelle expédition en Palestine va lui assurer une emprise totale sur le Mitanni. Au cours de cette campagne, Il fera 89 600 prisonniers, comme l'indique la stèle de Memphis.
 
   Son règne est marqué par un renouveau dans l'art, avec un style artistique où les formes sont plus sensuelles, plus épurées. Amenhotep II n'est pas un grand bâtisseur, il va surtout agrandir et restaurer les monuments. Il fait creuser sa tombe, KV35, dans la vallée des Rois et réalise des travaux, à Bouhen, Éléphantine, Héliopolis, Kalabsha, Coptos, Sehel etc... Il semble qu'Amenhotep II n'a qu'une épouse, Tiâa I qui lui donne probablement cinq enfants.
 

Pour plus de détails sur le Roi voir l'article sur : La vie d'Amenhotep II

 

Suite........

 

 
 
Pour voir correctement les translittérations des titulatures des Rois,
vous pouvez télécharger et installer la police de caractère jointe.
 Copyright © Antikforever.com