XXVIIe  DYNASTIE
 
525   à  401

 
( Perse Achéménide )
 

Nous avons besoin de vous

 

   Par deux fois l'Égypte sera intégrée à l’Empire Perse. La première domination eut lieu après la défaite de Psammétique III à Péluse et dura plus de cent vingt ans. Les souverains Perses étaient représentés à Memphis par un Satrape et un trésorier, mais idéologiquement ces Empereurs sont les successeurs des Rois Saïtes et composèrent la XXVIIe dynastie de Manéthon. Les souverains Perses acceptèrent d'être représentés selon la tradition pharaonique et prirent même une titulature. Cambyse II, puis surtout Darius II, furent dépeints sur les monuments comme des véritables Pharaons. Sous les Saïtes l’économie et la culture s’étaient épanouies, Cambyse II, puis Darius II, continuèrent à rendre particulièrement lucrative les provinces et instaurèrent une monnaie. Pour gérer au mieux les terres, les Perses recrutèrent des autochtones hautement qualifiés. Ils renforcèrent les garnisons (Les Judéo-araméens d'Éléphantine) et aidèrent les marchands Grecs et Phéniciens. Aux environs de 445 sous Artaxerxès II Mnémon, Hérodote (Historien Grec, v.484-v.425) visita l’Égypte.

 

 Liste des Rois de la XXVIIe dynastie :
Généalogie
de la Dynastie
- Cambyse II
- Darius I
- Xerxès I
- Artaxerxès I  Makrocheir
- Xerxès II
- Sogdianos
- Darius II
- Artaxerxès II  Mnémon
 
Rois  Locaux
- Pétoubastis III  ou  Padibastet
- Inaros  ou  Inharos
525-522
522-486
486-465
465-424
  424
  424
423-404
404-401
 
 
522-520
459-456

 

 

   Cambyse II  ou  Cambise  ou  Cambises  ou  Cambyses  ou  Kambyses      DATES  de  RÈGNE
        525-522
   P.A.Clayton, J.Kinnaer,
P.Vernus, S.Quirke, D.Sitek,
J.Yoyotte
  • Hr smA-tAwi
  • ..................
  • ..................
  • mstiw-ra
  • kmbt , kmbD
    En Persan : Kambûjiya , Kambūdschiye
    En Grec : Cambysês  ,  Kambysês

   Cambyse II (En Persan : ‏کمبوجیه‎  Kambūdschīye ou  Kambûjiya, en Hébreu : כנבוזי השני, en Grec : Καμδύσης Kambysês), est appelé par Manéthon, Cambysês. Il est Roi des Perses Achéménides de Juillet/Août 529 à Mars 522. Il est communément admis aujourd'hui qu'il fut le fils de Cyrus II et de la Reine Cassandane. Il faut noter qu'Hérodote (Historien Grec, v.484-v.425) le donne comme le fils de la Reine Neithiyti (ou Nitètis). Cambyse II va comme son père se révéler un grand guerrier et aussitôt sa prise de pouvoir il commença ses conquêtes. En Octobre 538, à la mort de Gobryas (ou Ugbaru ou Ugburu), le Satrape de Babylonie, Cyrus II le nomma Roi de Babylone. Le grand Roi Perse avait désigné Cambyse comme son héritier bien avant sa mort, au détriment de son fils aîné Bardiya, ce qui entraîna par la suite une certaine rivalité entre les deux frères.


 

Cambyse II -
Détail de fresque


   Après la mort de son père, Cambyse II devint le seul maître de l'Empire Perse. Dans un premier temps il consolida ses possessions en Phénicie, puis il prit Chypre. Puis il marcha sur l'Égypte. Il prit d'abord Gaza, aux portes du Delta, qui lui servit par la suite de tête de pont dans toutes ses campagnes contre l'Égypte. Puis son armée traversa le Sinaï et en Mai 525, il écrasa l'armée Égyptienne à la bataille de Péluse. Il envahit ensuite le Delta, continua sa progression et fit le siège de Memphis. Le Pharaon Psammétique III (526-525) qui s’y était réfugié subit une nouvelle défaite. Il fut capturé et capitula entraînant ainsi la soumission de tout le reste du pays. Ce fut la fin de l'Égypte Saïte qui passa sous domination des Perses et devint une satrapie.
 
   Cambyse II voulut alors poursuivre son expansion territoriale vers la Libye et la Cyrénaïque à l'Ouest et la Nubie au Sud. La Libye et Cyrène se soumirent sans combattre, mais les troupes Phéniciennes de l'armée Perse refusèrent de s'attaquer à Carthage, une ville d'origine Phénicienne, et l'expansion de l'Empire Perse s'arrêta là. Dans le Sud de l'Égypte Cambyse II échoua contre l’oasis d'Amon et contre la Nubie à Siwa.
 
    Selon Hérodote (Historien Grec, v.484-v.425) à la suite de ces échecs, le Roi Perse fut frappé de folie. L’esprit troublé, il se livra à de nombreuses violences. Les Grecs, le présentent comme un homme au bord de la folie, tyrannique et cruel. La mort de Cambyse II (et même la date exacte) reste encore un mystère et diffère selon les auteurs anciens comme, Flavius Josèphe (ou Titus Flavius Josephus ou Josèphe ben Mattathias, historien Juif de langue Grecque, 37-v.100 ap.J.C), Ctésias de Cnide (Médecin Grec d'Artaxerxès II, historien de la Perse et de l'Inde, mort v.398) et Hérodote. Cambyse II fut enterré à Pasargades. Le Roi Perse eut trois épouses : Atossa (ou Atousa), sa sœur (ou demi-sœur) ; Méroé, sa demi-sœur ; Roxane (ou Roxana), sa sœur. Il n'a pas d'enfant connu de ces unions.
 

  Pour plus de détails sur le Roi voir : La vie de Cambyse II

 

 

   Darius I  ou  Dario       DATES  de  RÈGNE
         522-486
   J.Kinnaer
522-485  P.Vernus, J.Yoyotte 522/21-486/85  S.Quirke, J.von Beckerath
521-486  P.A.Clayton, D.Sitek
  • Hr mnx-ib , wr-nb-mri-Smaw
  • ..................
  • ..................
  • stwt-ra , mri-imn-ra-nb-hbt nTr-aA nHt-xpS
  • driwS , intriwS
    En Persan :  Dārayawuš , Dāriyūš , Dārayavahuš
    En GrecDareiôs

  Darius I (En Grec : Δαρεïος A' Dareiôs, en Persan : Dārayawuš ou Dāriyūš ou Dārayavahuš  داريوش بزرگ‎  "Celui qui soutient le Bien" ou داریوش  Dariush, en Babylonien: Dariamuš, en Élamite : Dariyamauiš ou Da-ri-(y)a-ma-u-iš, en Araméen : Dryhwš, en Hébreu : Darjaweš דריווש הראשון, en Latin : Darius) est appelé par Manéthon, Dareiôs ou Darius fils d'Hystaspês (Africanus, Eusebius). Il lui compte 36 ans de règne (Africanus, Eusebius). Il est Roi des Perses Achéménides de Septembre 522 à Octobre 486. Il naquit vers 550 et il fut le fils du Prince d'Anshan et Satrape, Hystaspe (ou Dytape) et de Rhodogune (ou Rodogune) de Babylonie. Il prit part à la conjuration qui mena à l'assassinat de l'usurpateur Bardiya et monta sur le trône. Dès son arrivé au pouvoir il dut lutter pour imposer son autorité aux provinces qui profitèrent de la confusion lors de la succession pour se révolter : La Perse, la Margiane, l'Assyrie, la Babylonie, l'Élam, la Médie, l'Arménie et la Parthie.
 

Darius I

 

  Fin de l'année 521, l'ordre fut rétabli dans l'Empire sauf en Arménie. L'Élam se révoltera une seconde fois en 519. Darius I fut le grand organisateur de l’Empire qui atteint avec lui son apogée (De l'Indus à l'Est, à la Libye à l'Ouest et du Danube au Nord à la frontière Nubienne au Sud). Après avoir restauré l'ordre, il redessina les frontières des provinces de 23 satrapies, en 28, système que vont conserver ses successeurs. L'Égypte formait la sixième satrapie avec Cyrène, Barca et la Basse Nubie. Cambyse II y avait nommé pour l'administrer le Satrape Aryandès (ou Ariandes), mais de 522 à 520 un "Roitelet" local du Delta, Pétoubastis III (522-520) se révolta contre le Satrape. La rébellion matée, Darius I fit éliminer Aryandès qui se comportait en souverain indépendant et avait même frappé sa propre monnaie. Il nomma à la tête du pays un nouveau Satrape du nom de Phérendatès.
 

Darius I - Bas-relief de Persépolis -
Musée National Archéologique
de Téhéran

 

   En 519, Darius I reprit ses conquêtes et conquit Samos, puis en 514/513 il prit Cyrène et une grande partie de la Libye. En 514, il traversa la Thrace vers le Nord-est et en 513, il fit une expédition vers la Scythie. Darius I soumit une partie de la Thrace et les Gètes, puis à l'embouchure du Danube. Le Danube devient ainsi une des frontières de l'Empire Perse. Il se tourna ensuite vers l'Est et en 512, il prit le Gandhâra et la vallée de l'Indus. Puis, il rejoignit la capitale Lydienne, Sardes et ordonna à son Général Mégabaze (ou Mégabyze) d'assujettir les cités Grecques de Macédoine et de Thrace. Toute la Macédoine se soumit et devint un protectorat. En 499, il dut faire face à la révolte des cités de Ionie et de Carie. Ce fut le début de la Première Guerre Médique qui durera jusqu'en 490.
 
   À l'été 494, les Ioniens, sans défense, furent écrasés sur mer à la bataille de Ladé près de Milet et sévèrement châtiée et les cités retombèrent aux mains des Perses l'une après l'autre. En 493, il intégra la Macédoine à l'Empire, ainsi que les Bryges et Thasos. En 491, il débuta une nouvelle campagne pour la capture des îles de la mer Égée : Naxos tomba en 490, puis Délos, Karystos et Eubée. Puis il exigea la soumission des cités Grecques du continent. Certaines obéirent, mais pas Athènes qui affronta seule Darius I, celui-ci perdit ce premier conflit à la bataille de Marathon en 490.

 

  Pour plus de détails voir : La Bataille de Marathon

 
   Darius I mourut de maladie, en Octobre 486 (on trouve aussi Novembre) et fut inhumé dans un tombeau rupestre à Naqsh-e-Rostam. Il eut au moins huit épouses. Artystonè, qui lui donna trois enfants : Arsamès (ou Arsame), Gobryas (ou Ugbaru ou Ugburu), Artazostre (ou Artozastra) ; Atossa,  qui lui donna six enfants : Quatre fils :  Xerxès I qui lui succéda, Achéménès (ou Achaemenès), Masistès, Hystaspès (ou Hystaspe) et deux filles : Candravarna, Mandane ; Parmys, qui lui donna un fils : Ariomardos (ou Ariomadus) ; Phaidimè (ou Phaedymia). On ne lui en connait pas d'enfant ; Phratagounè (ou Phratagune ou Phratagone) qui lui donna deux enfants : Abrocomès (ou Abrocome ou Abrokomas), Hypherantès ; Une dont le nom est inconnu fille du Général Gobryas (ou Ugbaru ou Ugburu), qui lui donna trois fils: Artobarzanès, Ariabignès, Arsamenès (ou Arsamès) ; Deux autres épouses dont on ne connaît pas les noms avec qui il aura au moins quatre fils et trois filles.

 

  Pour plus de détails sur le Roi voir : La vie de Darius I

 

 

   Xerxès I  ou  Serse  ou  Serses  ou  Jerjes  ou  Kserses    DATES  de  RÈGNE
      486-465
486-466  D.Sitek
485-446  J.Kinnaer
486/85-465/64 S.Quirke, J.von Beckerath
485-465  P.A.Clayton
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • xSriS
    En Persan : Xšayāršā , Chaschayāŗschā , Khashayarsha
    En Grec : Xerxês

   Xerxès I (En Persan : Xšayāršā  "Seigneur des héros" ou Chaschayāŗschā ou Khashayarsha  ou  Khsha-yar-shan  خشایارشا, en Grec : Ξέρξης A' Xerxès ou Ξέρξѽσ A' Xerxês, en Araméen : Ahšeweruš, en Latin : Xerxes) est appelé par Manéthon, Xerxês le Grand. Il lui compte 21 de règne (Africanus, Eusebius). Il est Roi des Perses Achéménides d'Octobre 486 à Août 465. Il fut le fils de Darius I et de la Reine Atossa. À son avènement il dut faire face aux révoltes de la population en Égypte que son père n'avait pas eu le temps de mâter et, dès 484, à celle de Babylonie qu’il réprima durement. Pour venger l’échec de son père à la Bataille de Marathon, il prépara longuement l‘invasion de la Grèce continentale et en 480 débuta la Deuxième Guerre Médique (480-479). Il fit franchit l'Hellespont et s'assura la soumission de la Macédoine et de la Thessalie. De nombreuses villes ou régions Grecques prirent le côté des Perses, en particulier la Thessalie, Thèbes et Argos.


 

Xerxès I à Persépolis


   Xerxès I fut victorieux au cours des premières batailles, mais il fut arrêté aux Thermopyles par le Roi de Sparte Léonidas I (490-480). Après de rudes combats, les Grecs furent écrasés. Xerxès I dévasta alors la Béotie et l'Attique. Il prit Thèbes, Platées et entra dans Athènes. Les Grecs durent battre en retraite et se retranchèrent à l'île de Salamine. Xerxès I les attaqua, mais le 29 Septembre 480, sa flotte fut défaite par l'Athénien Thémistocle (525-460) à la bataille de Salamine. Le Roi mit en place un camp d'hiver en Thessalie, mais en raison de troubles dans Babylone, il fut obligé de rentrer pour mâter la révolte.
 
   Il laissa sur place une armée sous le commandement du Général Mardonios
(ou Mardonius ou Mardoniye‎‎, en Grec : Μαρδόνιος, † 479) qui envahit à nouveau l’Attique, mais en Août 479, il fut battu et tué, à la bataille de Platées en Béotie par les troupes du Spartiate Pausanias (? - 470). Dans le même temps les troupes de Xerxès I essuyèrent une troisième défaite, en Août (ou Septembre) 479, à la bataille du cap Mycale sur la côte d'Ionie. Les Perses furent obligés d'abandonner leurs possessions d'Europe et Xerxès I, battu, rentra à Suse. Profitant de cette déconvenue les citées Grecques de la côte et de Chypre se révoltèrent. Celles-ci obtinrent leur indépendance au bout de treize ans. (Voir carte des Guerres Médiques et carte des batailles). 
 
   La fin du règne de Xerxès I est mal connue. On sait juste que cette période fut marquée par des complots et que le Roi fut assassiné en Août 465 à Suse. Ces évènements encouragèrent de nouveau les Égyptiens à la rébellion. Xerxès I eut plusieurs épouses : Amastris (ou Amestris) qui lui donna six enfants : Quatre fils : Artaxerxès I, qui succéda à son père de 465 à 424 ; Darius ; Hystaspès ; Achéménès. Deux filles : Amytis (ou Amitis) ; Rhodogune (ou Rodogyne ou Rodogune). Il eut selon certains spécialistes une seconde épouse (ou concubine) dont le nom n'est pas connu qui lui plusieurs enfants : Dareiaia ; Ratashah ; Tithraustès (ou Titraustes) ; Artarius (ou Artarios) ; Arsamès (ou Arsames ou Arsamenes ou Arxanes ou Sarsamas). Toutefois tous ne sont peut-être pas de cette femme.
 

Pour plus de détails sur le Roi voir : La vie de Xerxès I
et pour plus de détail voir : Bataille Salamine et la Bataille des Thermopyles.

 

 

   Artaxerxès I   Makrocheir  (Longue- Main)  ou  Artaserse    DATES  de  RÈGNE
      465-424
  P.A.Clayton, D.Sitek
445-424  J.Kinnaer
465/64-424  S.Quirke, J.von Beckerath
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • ArtxSsS
    En Persan : Ŗtachschaçā , Artâkhshatra , Artâkhachasecha , Artaxšacā
    En GrecArtaxérxês

Le tombeau de Artaxerxès I
à Naqsh-e-Rostam

 

   Artaxerxès I Makrocheir (En Latín : Artaxerxes, en Persan : Ŗtachschaçā ou Artakhšassa ou Artaxšacā ou اردشیر یکم Ardeshir ou Ardašīr, en Hébreu : ארתחששתא הראשון, en Grec : Aρταξέρξης A'  Artaxérxês ou Άρτοξέρξης Artoxérxês), est appelé par Manéthon, Artaxerxês. Il lui compte 41 ans de règne (Africanus) ou 40 ans (Eusebius). Il est Roi des Perses Achéménides d'Août 465 à Décembre 424. Il fut le fils de Xerxès I et de la Reine Amastris (ou Amestris). Au début de son règne il fit assassiner Artaban, ministre et assassin de son père et certains de ses frères, dont à tort Darius, et Hystaspès le Satrape de Bactriane après sa révolte pour s’assurer le pouvoir. Comme son père, il dut faire face à une révolte de l'Égypte, de 465 à 456, menée par Inaros, Roi Libyen de Cyrène (Peut-être fils de Psammétique III, 526-525) et le Prince de Saïs Amyrthée, qui regroupa les forces nationalistes éparses dans le Delta et se déclara Roi (459-456).
 
   Athènes envoya une escadre pour aider Inaros à affronter les Perses. En 456, Artaxerxès I malgré tout l'emporta. Le corps expéditionnaire Athénien, retranché sur une île du Nil, fut massacré vers 454 tandis qu'une flotte de renfort fut anéantie. Puis, le Roi remplaça son frère Achéménès (ou Achaiménès) par Arsamès à la tête de la satrapie d’Égypte.   
 
   En 450, Artaxerxès I fut battu par l'Athénien, Cimon (v.510-450/449) qui reprit Chypre et en 449/448, il fut contraint de signer la paix avec les Grecs : Paix de Callias, qui mit fin aux Guerres Médiques. Pendant une génération, le calme revint dans l'Empire. La dernière inscription citant Artaxerxès I vivant peut être datée au 24 Décembre 424. Il eut au moins cinq épouses attestées : Damaspia, qui lui donna Xerxès II qui lui succéda ;  Alogyne (ou Alogine ou Alogune) de Babylone, une concubine, qui lui donna un fils, Sogdianos (ou Sekyndianos) ; Andia, une autre concubine, qui lui donna Parysatis et Bogapaeus (ou Bagapaios ou Bagapeo) ; Cosmartidène (ou Kosmartydène) de Babylone, qui lui donna deux fils, Darius II (ou Ochos) et Arsitès (ou Arsites ou Arsita) ; Une autre femme, dont le nom est inconnu, qui lui donna une fille dont le nom est inconnu. Par différentes autres épouses Artaxerxès I aurait eu onze autres enfants.

 

  Pour plus de détails sur le Roi voir : La vie d'Artaxerxès I

 

 

   Xerxès II  ou  Serse  ou  Serses  ou  Jerjes  ou  Kserses      DATES  de  RÈGNE
           424
  D.Sitek, J.von Beckerath
424-423  S.Quirke
  • Pas de titulature connue pour ce Roi.
  • En Persan : Chschayaŗschā , Xšayāršā
    En Grec : Xerxês

   Xerxès II (En Persan : Xšayāršā ou ‏Chaschayārschā خشیارشا, en Grec : Ξέρξης B' Xerxès ou Ξέρξѽσ B' Xerxês, en Hébreu : חשיארש השני), est appelé par Manéthon, Xerxês qui lui compte deux mois de règne (Africanus, Eusebius). Il fut Roi des Perses Achéménides pendant quarante-cinq jours en Décembre 424. Il fut le fils d'Artaxerxès I et de la Reine Damaspia. Il fut assassiné par l'eunuque Pharnacyas (ou Farnacias) et Menostanès fils du Satrape de Babylone, sur l'ordre de son demi-frère Sogdianos. La plupart des chronologies ne comptent pas ce Roi vu son court règne. C'est un personnage historique obscur connu principalement par les écrits de Ctésias de Cnide (Médecin Grec d'Artaxerxès II, historien de la Perse et de l'Inde, mort v.398). Il aurait été le seul fils légitime d'Artaxerxès I.
 
   Il fut connu pour avoir été Prince héritier, mais il ne fut apparemment seulement reconnu à ce titre qu'en Perse et en Élam. La dernière inscription citant Artaxerxès I vivant peut être datée au 24 Décembre 424. Xerxès II apparemment monta sur le trône à cette date, mais deux de ses frères illégitimes le revendiquèrent aussi. Le premier fut Sogdianos, fils d'une concubine d'Artaxerxès I, Alogyne (ou Alogune) et le second fut Darius II, le fils de Cosmartidène (ou Kosmartydène). Ils furent tous les deux mariés avec leur demi-sœur Parysatis, fille d'Andia de Babylone.

 

 

   Sogdianos  ou  Sekyndianos  ou  Sogdien    DATES  de  RÈGNE
      424-423
 J.von Beckerath
424 D.Sitek
  • Pas de titulature connue pour ce Roi.
  • En Persan : Sogdyậna
    En Grec : Sogdian
    us

   Sogdianos (En Persan : Sogdyậna سغدیانوس, en Grec : Σογδιανός Sogdianus, en Hébreu : סוגדיאנוס  Sogdianh), est appelé par Manéthon Sogdianus qui lui compte 7 mois de règne (Africanus, Eusebius). Il est Roi des Perses Achéménides six mois et demi à partir de Décembre 424 jusqu'à Juin/Juillet 423. Il fut le fils d'Artaxerxès I et Alogyne (ou Alogune) une concubine. Après avoir fait assassiner son demi-frère, Xerxès II, par l'eunuque Pharnacyas (ou Farnacias) et Menostanès fils du Satrape de Babylone à sa solde, il le remplaça sur le trône. Un autre de ses demi-frères, le Satrape d'Hyrcanie Ochos (ou Darius II) se souleva contre lui avec l'aide de ses troupes Babyloniennes. Il écrasa Sogdianos et le fit assassiner par Arbarios, commandant de sa cavalerie. Pharnacyas fut exécuté et Menostanès se suicida. Sogdianos n'eut pas le temps de venir en Égypte pour devenir Pharaon, de ce fait il n'est rapporté dans aucune source Égyptienne. C'est un personnage historique obscur, qui n'est connu principalement que par les écrits de Ctésias de Cnide (Médecin Grec d'Artaxerxès II, historien de la Perse et de l'Inde, mort v.398). Il épousa sa demi-sœur Parysatis, fille d'Artaxerxès I et d'Andia de Babylone.

 

 

   Darius II  ou  Dario  ou  Ochos  ou  Nothos         DATES  de  RÈGNE
          423-404
424-405/04  J.von Beckerath
424-404  D.Sitek
423-405  P.A.Clayton, A.M.Dodson,
J.Kinnaer
423-405/04  S.Quirke
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • mri-imn-ra
  • driwS
    En Persan : Dārayavahusch , Dārayavausch
    En Grec : Darius II
   TITULATURE
Nom de Roi Mériamonrê
(L'aimé d'Amon et de Rê)
mri-imn-ra
Noms de naissance Okhos Nothos  ou  Darius
(Le bâtard)
driwS

Le tombeau de Darius II
à Naqsh-e-Rostam

 

 
   Darius II (En Persan : Dārayavahusch ou Dārayavausch ou داریوش Dāriyūsch, en Hébreu : דריווש השני, en Grec : Δαρείος Β΄ Darius II νοθος "Bâtard"), est appelé par Manéthon, Dareiôs ou Deuterôs ou Darius fils de Xerxês. Il lui compte 19 ans de règne (Africanus, Eusebius). Il est Roi des Perses Achéménides de Janvier 423 à 404. Il fut le fils d' Artaxerxès I et de la Reine Cosmartidène (ou Kosmartydène). Il est souvent surnommé Nothus, du Grec : νοθος, qui signifie "bâtard". Nous savons très peu de chose au sujet de son règne si ce n'est qu'il est ensanglanté par de nombreux assassinats. Il monta sur le trône après avoir assassiné son demi-frère Sogdianos. Il était à cette époque Satrape d'Hyrcanie et il fut rapidement reconnue par les Mèdes, la Babylonie et l'Égypte. En 411 et 405, des soulèvements de Princes locaux à Tanis, avec à leur tête Amyrthée (Le futur Pharaon, 404-399) soutenu par les cités Grecques et tout particulièrement Sparte, vont mettre fin à la paisible occupation Perse en Égypte.
 
   Darius II eut aussi à faire face en 409 au soulèvement de la Médie et de la Lydie. En 408, il envoya son fils Cyrus le Jeune en Asie Mineure pour mater fermement la révolte. Darius II mourut à Babylone et sa mort mit en concurrence ses deux fils, prétendants au trône, Artaxerxès II et Cyrus le Jeune, ce dernier étant le favori de sa mère. Darius II épousa sa demi-sœur Parysatis qui lui donna six enfants : Quatre fils : Artaxerxès II Mnemon ; Cyrus le Jeune ; Oxathrès (ou Oxendares ou Oxendras)  et Artoxexès. Deux filles : Ostanes et Amastris (ou Amestris) qui épousa Teritouchmès, puis son frère Artaxerxès II Mnemon.

 

 Pour plus de détails sur le Roi voir :
Les Achéménides, Darius II et Cyrus le Jeune

 

 

   Artaxerxès II  Mnémon  ou  Arsaces  ou  Artaserse  ou  Artajerje    DATES  de  RÈGNE
   404-401/400
405-359  P.A.Clayton,
J.Kinnaer
405/404-401  S.Quirke, J.von Beckerath
404-402  D.Sitek 
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • ArtxSsS
    En Persan : Ardaschīr , Ŗtachschaçā , Artaxšaçrā
    En Grec : Artaxérxês


  

Le tombeau d'Artaxerxès II à Persépolis

   Artaxerxès II Mnémon "Qui a de la mémoire" (En Persan : Artaxšaçrā ou Ŗtachschaçā ou Ardaschīr اردشیر, en Hébreu: ארתחששתא השני, en Grec : Artaxerxês Αρταξέρξης Β'), que Manéthon ne nomme pas, est Roi des Perses Achéménides d'Avril 404 (Selon les sources Babyloniennes) à 359. Il naquit selon Plutarque (Philosophe, biographe et moraliste Grec, 46-v.125 ap.J.C) vers 453/450. Il fut le fils de Darius II et de la Reine Parysatis. Le début de son règne est marqué par l’échec d’une expédition en Égypte (Selon Isocrate, 436–338, un des dix orateurs attiques) et la perte d’une partie de Chypre au profit du Roi de Salamine de Chypre, Évagoras I (410-374), puis la perte de la Phénicie et de la Syrie.
 
   Son jeune frère Cyrus se révolta contre lui pour prendre le pouvoir, mais le 3 Septembre 401, à la bataille de Counaxa (ou Cunaxa ou Kounaxa), Artaxerxès II écrasa son armée et le tua. Le Roi signa avec Sparte, la "Paix d'Antalcidas" ou "paix du Roi", qui assura à la Perse le contrôle des cités Grecques d'Asie Mineure, tout en donnant à Sparte la domination sur le continent Grec.
 
   En 365, il dut affronter une révolte de tous les Satrapes d'Asie Mineure. Ce fut le début du déclin de l'Empire Perse Achéménide. En Égypte, à partir de 404, Amyrthée reprit le soulèvement contre l'envahisseur et progressivement les chassa du pays. Cette libération est mentionnée simplement sur les papyri en démotique du musée de Brooklyn retraçant les chroniques Araméennes de la communauté Juive d'Éléphantine.
 
   Sur ces papyri Artaxerxès II est identifié comme Roi d'Égypte jusqu'en Septembre 400. Ils démontrent également qu'entre 404 et 400 (Voire 398) la Haute-Égypte est restée sous le commandement des Perses, alors que les forces d'Amyrthée dominaient le Delta. Artaxerxès II serait mort à l'âge de 90 ans.
 
   Les sources sont très diverses quant à ses épouses. À aujourd'hui il lui est attesté : Aspasie (ou Aspasia). On ne connait pas d'enfant de cette union ; Amastris (ou Amestris), avec qui il eut peut-être ses deux fils Darius et Arsame ; Stateira, qui lui donna cinq enfants : Rhodogune (ou Rodogune) ;  Apama ; Sisygambis (ou Sisygambes) ; Artaxerxès III Ochos qui fut Roi en Perse à partir de 358 et Pharaon en 342 et Ocha.

 

 Pour plus de détails sur le Roi voir : La vie d'Artaxerxès II

 

 

Rois Locaux

 

   Pétoubastis III  ou  Padibastet  ou  Petubasti DATES  de  RÈGNE
    522-520
D.Sitek
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • shrw-ib-ra
  • pA-di-bAsttsA (-bAstt)
   TITULATURE
Nom de Roi Seherouibrê
(Celui qui réjouit le cœur de Rê)
shrw-ib-ra
Noms de naissance Pétoubastis  ou  Padibastet
(Le don de Bastet)
pA-di-bAstt sA(-bAstt)

 
   Manéthon l’appelle Pédoubastis III. On pense qu'il fut probablement un Prince descendant de la dynastie Saïte. Il mena la révolte contre le Satrape Aryandès (ou Ariandes) qui avait en charge le pays. Son nom est préservé sur des scarabées où il est présenté avec la titulature royale et qui datent de son an 1. La cause majeure de la rébellion du peuple est attribuable à une imposition excessive. En effet, Aryandès durant son mandat s'attribua la liberté administrative de frapper sa propre monnaie et il gouverna sa satrapie comme si il s'agissait de son fief. Pétoubastis III profita de l'instabilité causée dans l'Empire Achéménide à la mort de Cambyse II (529-522) et il s'éleva contre Aryandès entre la fin de 522 et le début de l'an 520. Les inscriptions de Béhistoun, faites par le successeur de Cambyse II, Darius I (522-486), datent cette période et indiquent que la rébellion en Égypte eut lieu aux côtés d'autres rébellions dans diverses parties de l'Empire. Cependant nous ne savons pas avec précision quelles furent les mesures que prit le Roi pour contrer la révolte menée par Pétoubastis III.
 
   Les sources divergent sur les faits. Il y a bien Polyen (Orateur et écrivain militaire Grec, IIe s. ap.J.C) qui rapporte une anecdote dont la véracité est incertaine. Il nous dit que Darius I lui-même vint à Memphis lors de la célébration de la mort d'un taureau Apis et qu'il annonça habilement une énorme récompense en or pour toute personne qui pourrait fournir un nouvel Apis, impressionnés les Égyptiens auraient stoppé leur révolte. L'Égypte ne fut pacifiée qu'en 518/17. Une autre source nous dit que dans une expédition extrêmement brutale, Darius I, à peine arrivé au pouvoir, se chargea de mater cette rébellion. Il prit dans la foulée les villes de Cyrène et Barka et élargit sa satrapie jusqu'au golf de Syrte (Sur la côte Nord de la Libye, qui s'étend de Misurata, à l'Ouest de Benghazi), comme en témoigneraient les inscriptions Perses. Puis il fit éliminer Aryandès et il nomma à la tête du pays Phérendatès. L'historicité de Pétoubastis III est encore peu connue et nous ne savons pas quel sort il eut à la fin de son règne.

 

 

   Inaros  ou  Inarôs  ou  Inharos  ou  Inaro DATES  de  RÈGNE
   459-456 ou
    459-454
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • inars , irt-hr-w
    En Grec : Ίνάρως

   TITULATURE
Nom de naissance ? Inaros
inars

 
   Inaros est un Roi de Cyrène (Libye). Il serait le fils de Psammétique III (526-525, XXVIe dynastie). Après l'assassinat du Roi Perse, Xerxès I (486-465), la lutte pour la succession au trône provoqua un affaiblissement temporaire de l'influence de l'Empire Achéménide sur ses satrapies. Cette opportunité n'échappa pas à Inaros, qui engagea des mercenaires afin d'aller les combattre, marquant ainsi le début du soulèvement contre l'occupation de ces derniers en Égypte. À cette époque, la ville de Saïs était gouvernée par le Prince Amyrthée (ou Amonirdisou ou Amirteo), un descendant de l'ex famille royale Saïte et ancêtre du future Pharaon du même nom. De 465 à 456, Inaros aida, avec son fils Ithanyras, Amyrthée à se battre contre les armées Perses. Il regroupa les forces nationalistes Égyptienne dans le Delta et se proclama Roi (459 à 456). Athènes consciente de l'importance stratégique à soutenir cette rébellion lui envoya une escadre de 200 navires pour l'aider à affronter les Perses, qui prit position à Chypre sous le commandement de Cimon (v.510-450/449) et Caritímidès.
 
   Pendant ce temps, Artaxerxès I (465-424), le nouveau Roi Perse, fut informé de la révolte dans sa satrapie. Il envoya rapidement une armée d'environ 400.000 hommes et 80 navires dirigée par le Satrape Achéménès, fils de Darius I. En 459, Inaros écrasa Achéménès, qui mourut dans la bataille ainsi que 100.000 Perses en Papremi (ou Pampremi, nom d'une zone de l'Égypte citée par diverses sources historiques, mais qui n'a pas encore été identifiée avec certitude, elle était située à l'Ouest du Delta du Nil, peut-être pas loin de Xoïs). L’armée Perse se replia à Memphis. Les Athéniens quand à eux prirent 20 bateaux Perses et coulèrent le reste.
 
   En 456 l'armée de la coalition marcha sur Memphis et l'assiégea. Ils en avaient conquis les deux tiers, lorsque arrivèrent des renforts Perses sous le commandement du Satrape Général de Syrie, Mégabaze (ou Mégabyze) à la tête d'une armée de 200.000 hommes et 300 navires commandés par Orisco. En 456, celui-ci repoussa les assaillants dans les marais du Delta. Au cours de ces affrontements Inaros fut blessé à la cuisse. Il s'enfuit à Byblos où il mourut. Il est important de noter qu'il existe plusieurs versions de la mort d'Inaros. Une autre source avance que le Roi fut capturé et envoyé à Suse où il fut crucifié en 454, ou peut-être empalé, alors que cinquante de ses camarades Grecs furent décapités. Enfin, Thucydide (Homme politique et historien Athénien, v.460-v.400/395) montre une version encore différente où Inaros fut trahi, capturé et crucifié au cours de l'année 454.
 
    Les violents combats dans les marais de la côte durèrent un an et demi. Athènes essaya de prêter main forte aux rebelles en envoyant de nouveaux navires, mais 50 furent coulés par la flotte Phénicienne au service d'Artaxerxès I, commandée par Arsamès (ou Arsame), récemment nommé nouveau Satrape d'Égypte. En Juin 454, les derniers alliés d'Inaros, réfugiés dans une île du Delta, Prosopitis (ou Prosopis ou Niceous ou Nakiyos) furent capturés et amenés à Suse. Selon Ctésias de Cnide (Médecin Grec d'Artaxerxès II, historien de la Perse et de l'Inde, mort v.398), Mégabaze (ou Mégabyze) avait promis à Inaros que les rebelles Grecs ne seraient pas mis à mort dès leur arrivée dans la ville. Toutefois, selon Joan M.Bigwood, la Reine mère Amastris ne pouvait leur pardonner pour avoir tué Achéménès et elle demanda qu'ils payent de leur vie. Artaxerxès I tenu toutefois la promesse de Mégabaze (ou Mégabyze) pendant cinq ans, mais dut concéder aux exigences de la Reine mère. Le nouveau Satrape Arsamès essaya dès le départ de prendre une politique de conciliation avec la population Égyptienne, il aurait placé les enfants d'Inaros et d'Amyrthée (ou Amonirdisou ou Amirteo) comme chef des districts dont ils furent originaires. Hérodote (Historien Grec, 484-v.425), pense lui qu'il ne s'agissait pas d'un acte de bienveillance du Satrape, mais simplement une coutume Perse d'utiliser les populations soumises.

 

 
 
Pour voir correctement les translittérations des titulatures des Rois,
vous pouvez télécharger et installer la police de caractère jointe.
 Copyright © Antikforever.com